Bulgarie : les citoyens ne veulent pas du magnat Peevski

Le Courrier des Balkans, 17 juin 2013 :

Après la nomination surprise vendredi dernier de Delyan Peevski à la tête de l’Agence d’Etat pour la Sécurité Nationale (DANS) par le parlement, les Bulgares sont redescendus, le soir même, dans les rues des principales villes du pays en signe de protestation. Les manifestations se sont poursuivies tout le week-end. Député du DPS, le parti de la minorité turque, Delyan Peevski est un magnat des médias.

L’appel à manifester lancé sur facebook par divers mouvements citoyens a rapidement recueilli plus de 63.000 soutiens. Dans les faits, plusieurs milliers de personnes se sont rassemblées dont, à Sofia, 10.000 vendredi soir et 8.000 samedi soir.

Dimanche, les manifestants étaient 15.000 dans la capitale, 3.000 à Plovdiv, 1.000 à Varna. Afin d’éviter tout débordement, le rassemblement avait été encadré par une forte présence policière autour des bâtiments publics, la présidence, le siège du gouvernement et le parlement. Les téléphones cellulaires avaient été réduits au silence dans ce périmètre de sécurité, et les communications internet étaient très difficiles.

Les manifestants scandaient « Mafia ! Démission », dénonçant la nouvelle coalition qui réunit le Parti socialiste bulgare (BSP), le Mouvement des droits et des libertés (DPS, minorité turque) et le parti nationaliste Ataka.

Ils réclamaient la démission du gouvernement du Premier ministre Plamen Oresharski, de nouvelles élections et une nouvelle Constitution. Les manifestants appelaient également à des réformes judiciaires, une réduction des subventions publiques en faveur des partis politiques, des modifications du code électoral et l’introduction du vote électronique.

Vendredi dernier, le parlement bulgare avait nommé Delyan Peevski, magnat des médias et député du DPS, à la tête de l’Agence d’Etat pour la Sécurité Nationale (DANS), déclenchant ainsi une vague de protestations à travers tout le pays. Suite à cela, le president Rosen Plevneliev avait demandé au parlement de réexaminer cette décision. Il a également prévu une réunion extraordinaire du Conseil Consultatif pour la Sécurité Nationale le 20 juin prochain.

Samedi, Delyan Peevski avait publié un communiqué annonçant qu’il était prêt à démissionner « au nom des citoyens, de la société et de l’État ». Toutefois, son geste n’a pas réussi à endiguer les manifestations pacifiques massives à travers le pays.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s