La grève se poursuit chez Libéole à Creil

Dès 7 heures du matin, ils étaient une dizaine, hier, à occuper le parking de la société. Plusieurs salariés les ont rejoints au fil de la journée.

Hier, une quinzaine de salariés ont occupé le parking de la société de transports adaptée Libéole, située rue Henry-Bessemer, soit environ 10 % des effectifs.« Nous demandons la création d’une union économique et sociale, avec la mise en place d’un comité d’entreprise », explique Guy Savreux, délégué Force Ouvrière à l’origine du mouvement.

Les grévistes veulent également une revalorisation des salaires et une amélioration des conditions de travail. « Les personnes en arrêts de travail ne sont jamais remplacées, la direction préfère demander plus d’efforts aux autres employés. Ils modifient les plannings du week-end sans prendre la peine de nous consulter », indique le délégué syndical.

La direction, qui n’a pas répondu à nos sollicitations, aurait déclaré via une note interne que cette grève était illicite et que « toute cessation de travail pourra être constitutive d’une faute disciplinaire susceptible d’être sanctionnée »« Ils nous ont même envoyé un texto disant que les salariés grévistes devaient rendre leur voiture et leur portable, mais nous avons refusé de le faire », commente une salariée, qui participe au mouvement.

Les grévistes sont déterminés à poursuivre leur action jusqu’à ce qu’ils soient entendus par la direction. « On nepeut pas continuer comme ça, le rapport de force est engagé, on ira jusqu’au bout », insiste Guy Savreux.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s