Archives quotidiennes : 25/05/2013

Manifestation contre l’austérité à Lisbonne

AFP, 25 mai 2013 :

Plusieurs milliers de personnes ont manifesté samedi à Lisbonne, près du palais présidentiel, pour réclamer la démission du gouvernement dont la politique d’austérité, exigée par les créanciers du pays, a considérablement aggravé la récession et le chômage.

« Changer de politique! », « Le gouvernement dehors! », « Contre l’exploitation et l’appauvrissement! », étaient les principaux mots d’ordre de la manifestation convoquée par la CGTP, le principal syndicat portugais qui avait affrété plusieurs dizaines d’autocars pour amener ses sympathisants jusqu’à la capitale.

« Il faut faire tout ce qui est à notre portée pour nous débarrasser de ce gouvernement », a déclaré le secrétaire général de la CGTP, Armenio Carlos.

Lire la suite

Publicités

Manifestation parisienne contre les expulsions de Roms

AFP, 25 mai 2013 :

De 450 selon la police à 1.000 personnes d’après les organisateurs ont manifesté samedi après-midi à Paris pour demander au gouvernement de modifier sa politique vis-à-vis des Roms, déplorant des « expulsions qui se succèdent », a constaté un journaliste de l’AFP.

septembre 2012

septembre 2012

Les manifestants, en majorité des familles roms, mais aussi des représentants d’associations et d’organisations politiques, ont marché de la place Saint-Michel (Ve) jusqu’aux environs de l’hôtel Matignon (VIIe) derrière une banderole portant l’inscription « Aujourd’hui les Roms et demain qui? Halte au racisme! Égalité des droits ».

« Pas d’expulsions sans relogements », « Roms citoyens européens » étaient quelques-uns de leurs slogans. Dans le cortège, une fillette portait un vêtement sur lequel on pouvait lire: « Je ne veux pas être expulsée ».

Lire la suite

Les travailleurs de Duchesne déclenchent une grève de 24 heures

La Presse, 25 mai 2013 :

Canada : Les travailleurs de l’usine Duchesne à Yamachiche déclencheront une grève de 24 heures lundi matin. Ils tentent ainsi de forcer la main à l’employeur afin de faire avancer les négociations de la prochaine convention collective. Si rien ne bouge lundi, les travailleurs menacent alors de déclencher une grève générale illimitée.

Une rencontre de conciliation a eu lieu la semaine passée. Selon le représentant du syndicat, cette rencontre a fait «plus ou moins avancer les négociations».

Lire la suite

Face aux mesures répressives de la tutelle : L’Intersyndicale de la santé reconduit sa grève

Liberté, 25 mai 2013 :

Algérie : L’Intersyndicale des professionnels de la santé ne lâche pas prise et confirme, si besoin est, les déclarations et autres engagements pris lors du sit-in de mercredi dernier devant le siège de la tutelle. Réunie pour “évaluer le mouvement de grève de trois jours observé les 20, 21 et 22 mai 2013, ainsi que le sit-in tenu le même jour devant le ministère de la Santé”, les trois syndicats ont décidé de reconduire la même action de protestation.

Trois jours de débrayage à partir du 27 mai avec un rassemblement national au troisième jour. C’est la réplique de l’ISPS “aux mesures répressives de l’administration du département de tutelle sur les praticiens grévistes à travers les retenues sur salaires, les affectations arbitraires, le recours aux réquisitions et les mises en demeure”.

Lire la suite

Une hôtesse dénonce les conditions de travail chez Ryanair

ANAC Gabon, 25 mai 2013 :

Ryanair est de nouveau sous les projecteurs de la presse britannique après le témoignage d’une ancienne hôtesse de l’air, Sophie Growcoot, qui a raconté ses conditions de travail chez la low cost irlandaise.

Après deux mois chez Ryanair en tant qu’hôtesse de l’air, Sophie Growcoot, âgée de 20 ans et originaire de Liverpool, a relaté son expérience à Luciana Berger, la députée travailliste de Liverpool. La politicienne a rendu public le témoignage de l’ancienne hôtesse et dénoncé à la Chambre des communes « l’exploitation par Ryanair – pure et simple- » de son PNC.

Précisons toutefois que Sophie Growcoot n’était pas employée directement par Ryanair, mais elle a été embauchée par Crewlink, un sous-traitant la low cost irlandaise.

Lire la suite

Saint-Affrique : Troisième jour de grève aux ambulances Cambon

La Dépêche, 25 mai 2013 :

Depuis mercredi, une partie des employés des ambulances Cambon est en grève. Du jamais vu pour la plus grosse entreprise d’ambulances du sud Aveyron. «Cela fait des mois qu’on essaye de dialoguer et qu’on se voit à chaque fois opposer une fin de non-recevoir. Moi, cela fait 10 ans que je travaille ici et je n’ai jamais fait grève, mais là, la coupe est pleine», explique l’un des 9 grévistes sur les 13 temps pleins que compte cette entreprise de 18 salariés.

Syndiqués à la CGT, les grévistes demandent un véritable dialogue social amenant un respect de la clientèle et des salariés, l’ouverture de négociations annuelles obligatoires, la négociation d’un nouvel accord d’entreprise proposé par les élus du personnel, la revalorisation du taux horaire et des formations dans les taxis et le funéraire.

«Pour le funéraire notamment, aucun des grévistes n’a de formation de personnel d’accueil, de maître de cérémonie ou de porteur, alors que nous sommes amenés à remplir ces fonctions», explique notamment Julien Liénard, délégué du personnel et secrétaire de l’Union locale CGT.

Lire la suite

Mouvement de grève au CFA-BTP

Une partie du personnel du CFA du bâtiment et des travaux publics des Ardennes, situé à Poix-Terron, a suivi un mouvement de grève mercredi après-midi pour protester contre « la dégradation des conditions de travail ».

CFA-BTP-L’organisation des CFA-BTP étant désormais régionalisée, leurs homologues de l’Aube et de la Haute-Marne ont également répondu à ce mouvement. Seul le personnel du centre de Reims ne s’est pas mis en grève.
La participation a été peu importante dans son ensemble, mais certains enseignants se sont déclarés en grève tout en assurant leur service pour ne pas pénaliser leurs élèves, en période d’examens.
Pendant ce temps, une délégation du personnel, accompagnée par un délégué syndical régional CFDT, a été reçue par le secrétaire du préfet de Région à Châlons-en-Champagne.

Au sein de l’établissement, des membres du comité d’hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) ont décidé d’enquêter sur les conditions de travail au sein du CFA et le mal-être qui touche, depuis plusieurs années, le personnel et certaines personnes en particulier. Un cabinet de psychologie doit également faire un diagnostic.
Les grévistes restent pour l’heure dans l’attente des résultats de ces études, avant d’envisager d’autres actions, ne souhaitant pas « faire une grève pour la grève ».
Joint par téléphone jeudi dans l’après-midi, Stephan Boudrique, le directeur du CFA-BTP de Poix-Terron, s’est refusé, après en avoir référé à sa direction régionale, à tout commentaire.

http://www.lunion.presse.fr/article/social/mouvement-de-greve-au-cfa-btp