1er Mai contre le racisme à Tunis

Afrik.com, 3 mai 2013 :

Les citoyens tunisiens noirs ont défilé, en ce 1er mai, dans les rues de Tunis pour protester contre les discriminations dont ils sont victimes en Tunisie. Les manifestants criaient leur mécontentement face à l’inégalité, la ségrégation et le racisme à leur encontre dans le pays.

Dans la vie professionnelle comme personnelle, les citoyens tunisiens noirs subissent de mauvais traitements et ne sont pas considérés dans la société tunisienne. Ils sont traités de « wassif », un terme désignant les noirs de Tunisie. D’ailleurs, les manifestants ont repris ce mot à connotation péjorative qu’ils n’ont cessé de clamé lors de leur marche symbolique du 1er mai, sur l’avenue Habib Bourguiba, au cœur de Tunis. Cette marche a rassemblé plusieurs centaines de personnes.

Un document vidéo publié sur le web par Tunisie numérique rapporte les réactions des manifestants mobilisés pour leurs droits. « Wassif n’est pas une couleur », rétorque une militante noire tunisienne. D’autres militants apportent plus de précision à leur revendication et condamnent « la discrimination verbale ». Ils dénoncent, par la même occasion, l’enfer qu’ils supportent au quotidien et qui se traduit généralement au travail, dans le milieu administratif (les institutions de l’ État, notamment, qui véhiculent l’image du brassage de la Tunisien) et scolaire (les écoles, les universités, etc), comme dans la rue ou dans les lieux publics.

Le racisme toujours tabou

Manifestant la tête haute, les citoyens tunisiens noirs ne se sont pas présentés en victimes. Ils sont venus tirer l’alarme sur ce phénomène grandissant mais encore tabou qu’est le racisme en Tunisie comme dans d’autres pays du Maghreb tel que le Maroc. Ils sont venus affirmer haut et fort qu’il existe réellement et qu’il est à prendre en considération. Régulièrement victimes de racisme, ils exigent une loi qui accordera une attention certaine à leur présence sur le sol tunisien tout en les protégeant, sur un même niveau d’égalité que le citoyen tunisien lambda, y compris sur les actes racistes ! La manifestation avait pour but de demander une représentation juste et équitable des citoyens noirs en Tunisie.

Les agressions racistes sont fréquentes en Tunisie et touchent un très grand nombre. Dans la nuit du 29 au 30 avril, le quartier de Lafayette accueillant de nombreux africains a été assailli par un groupe d’hommes qui voulaient venger leur camarade chauffeur de taxi. Ce dernier était au cœur d’une rixe, plus tôt dans la journée, avec un étudiant sénégalais qu’il a délibérément insulté et ensuite tabassé. Dans la nuit, l’étudiant sénégalais, surpris par l’arrivée de cette bande d’individus, tente de se défendre et appelle la police. Une fois sur les lieux, la police embarque l’étudiant victime de racisme. Mais son cas en Tunisie est loin d’être isolé. Ils des milliers à subir ces brimades en raison de leur couleur de peau.

Publicités

2 réponses à “1er Mai contre le racisme à Tunis

  1. En arabe, le mot « Abd » désigne « un Noir » ou un «esclave» …

    J'aime

  2. Pingback: Tour d’horizon des mobilisations du 1er Mai 2013 | Solidarité Ouvrière

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s