Archives quotidiennes : 03/05/2013

Crime d’honneur. Afghanistan: un père exécute sa fille pour venger l’honneur de la famille

Halima est agenouillée, devant plus de 300 personnes au coeur du village isolé de Kookchaheel, au nord-ouest de l’Afghanistan. Agée d’une vingtaine d’années, elle porte un long tchador et attend son heure. Une prière funèbre est prononcée puis son père, placé cinq mètres derrière elle, tire trois balles avec une kalachnikov. Elle s’effondre. Son frère vient pleurer sa mort brutale, devant la foule impassible. 

Fin avril, c'est devant 300 villageois qu'un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d'avoir voulu s'enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l'honneur» de sa famille.

Fin avril, c’est devant 300 villageois qu’un Afghan a exécuté de trois balles de kalachnikov sa propre fille, coupable d’avoir voulu s’enfuir avec un cousin et ainsi «bafoué l’honneur» de sa famille.

Pour le tireur, sa fille avait déshonoré la famille en abandonnant son mari, tentant de fuir avec son cousin. L’histoire commençait à faire du bruit au village, il fallait rétablir l’ordre.

La scène filmée, personne arrêté

Selon l’organisation Amnesty International, cette exécution d’un autre temps a eu lieu le 22 avril dernier, plus de onze ans après la chute du régime intégriste des talibans, tristement célèbre pour ses exécutions publiques de femmes. Cette nouvelle affaire de «crime d’honneur» en Afghanistan suscite d’autant plus l’indignation que personne n’a jusqu’ici été arrêté. Pourtant, tout a été filmé.
Lire la suite

Bangladesh : Le bilan s’alourdit encore, plus de 500 morts

La Première ministre accuse les marques occidentales d’avoir une responsabilité tout en défendant le niveau de sécurité de l’industrie textile du pays.

5733730-bangladesh-le-bilan-s-alourdit-encore-plus-de-500-morts

Le bilan de l’effondrement au Bangladesh d’unimmeuble abritant des ateliers de confection a dépassé vendredi 3 mai les 500 morts. Soit le pire accident industriel dans l’histoire du pays. La Première ministre a en outre accusé les marques textiles occidentales d’être en partie responsables.

Au fil du travail de déblaiement des bulldozers, le nombre de corps découverts écrasés sous des tonnes de béton s’est considérablement alourdi au cours des dernières heures.

Selon le lieutenant Mir Rabbi, un responsable de la salle de contrôle de l’armée chargée de superviser les opérations de secours, « le bilan s’élève désormais à 501 morts », alors qu’il était de 441 morts jeudi soir.

Lire la suite

Bejaia : Marche de la journée internationale de la lutte des travailleurs 01/05/2013

De nos correspondants :

Front Uni de la société civile constituée par les militants des droits de l’Homme, militants du PST, Syndicalistes, militants du MJIC, Chômeurs, travailleurs précaires et tous les opprimés.

              Contre le système mafieux corrompu impérialiste !

Le 1er mai 2013 à Bejaia. C’est la fête des travailleurs… Et la défaite du pouvoir !

Lire la suite

Quatrième série de photos du 1er Mai 2013

Quatrième série de photos du 1er Mai 2013 à travers le monde (voir ici la première, la deuxième et la troisième séries de photos).

Almeria (Espagne) :

Almeria

Amsterdam (Pays-Bas) :

Amsterdam

Lire la suite

Tunisie : Milices patronales contre les travailleurs de la Coficab

Business News, 3 mai 2013 :

La Confédération générale tunisienne du travail (CGTT) a dénoncé, dans un communiqué parvenu à Business News ce vendredi 3 mai 2013, des agressions et l’entrave au droit syndical dans la Société Coficab (du groupe Elloumi), annonçant qu’elle va porter plainte contre son propriétaire.

En effet, le syndicat dénonce l’usage de la force, des agressions, l’utilisation de gaz lacrymogène, de bâtons et de Taser (pistolet à impulsion électrique) par des milices payées par le propriétaire de la Société Coficab pour empêcher les employés de la société de faire la grève. Le syndicat de base de la Coficab a dû recourir au service d’un huissier notaire pour constater les faits.

Rappelons que la CGTT avait décrété une grève de 8 jours pour les employés de la Coficab qui a commencé ce vendredi 3 mai et continue jusqu’au 10 mai courant.

Amazon : les salariés allemands prêts à faire grève

Actualittré, 3 mai 2013 :

En Allemagne, où le groupe Amazon emploie 9000 personnes, le torchon brûle entre la direction et les salariés. En effet, après le refus du géant américain d’accorder aux employés des hausses de salaire ainsi qu’une revalorisation des primes accordées pour le travail de nuit, le principal syndicat, Verdi, s’engage vers la grève, rapporte l’agence Reuters.

Si la direction ne lâche rien, un important mouvement de grève pourrait donc débuter dans le mois qui vient. Les employés de deux sites majeurs d’Amazon en Allemagne ont répondu favorablement à cet appel à la grève.

La Réunion : Troisième jour de grève à Carrefour Sainte-Suzanne

Clicanoo, 3 mai 2013:

C’est le statu-quo concernant le conflit qui oppose les salariés de Carrefour Sainte-Suzanne à leur direction. Ce matin, les salariés sont entrés dans leur troisième jour de grève. Le mouvement, initié par la CFDT, est soutenu par la CGTR.

Comme hier, les grévistes ont mis en place des barrages filtrants au niveau des deux accès à la grande surface. Les clients désireux de faire leurs courses doivent se garer à l’extérieur de l’enceinte du centre commercial et marcher à pied. D’où d’impressionnantes files de voitures stationnées dans les rues menant à Carrefour.

Lire la suite