PSA-SOCHAUX. 850 INTÉRIMAIRES SUR LE CARREAU

PSA-SOCHAUX PROJET DE « DÉMONTAGE DE L’ÉQUIPE DE NUIT » DU SYSTÈME 2 (1.200 SALARIÉS) À PARTIR DU 15 JUILLET

sur-le-systeme-2-sont-produites-des-3008-des-5008-et-des-ds5-(photo-d-archives-jean-luc-gillme)

MONTBELIARD

Le bateau PSA Peugeot Citroën gîte chaque jour un peu plus dangereusement et aucune mesure prise par le commandant de bord ne semble pour le moment en mesure de lui redonner une quelconque stabilité. Alors que Philippe Varin, président du directoire du constructeur automobile français, a annoncé, mercredi à Paris, de nouvelles mesures d’économies (en plus de la fermeture du site d’Aulnay-sous-Bois et de la réduction de la voilure sur celui de Rennes), la direction du site de Sochaux a présenté, hier en CE, son projet de démontage, à partir du 15 juillet, de l’équipe de nuit du Système 2 qui produit la 3008, la 5008 et la DS5 (1).

4,7 millions d’€ par mois

Cette équipe, qui fait travailler quelque 1.200 personnes, coûte 4,7 millions d’euros par mois à PSA. Beaucoup trop pour l’état actuel de ses finances. « Depuis septembre 2011, la chute des marchés en Europe a contraint le site de Sochaux à annuler des séances de travail presque chaque semaine et à baisser la cadence du Système 2 de 50 à 44 véhicules par heure », explique la direction via son service communication. « Les perspectives pour le second semestre 2013 permettent désormais d’absorber la demande en 3008, 5008 et DS5 avec une production en deux équipes » (2).

Les conséquences en matière d’emploi du démontage de cette équipe de nuit vont être très lourdes avec la suppression de 850 postes (principalement au Ferrage, en Peinture et au Montage, et aussi dans les services Qualité et Logistique). C’est autant d’intérimaires, dont le contrat ne sera pas renouvelé, qui vont se retrouver sur le carreau.

Les effectifs restants (350 personnes) seront redéployés sur les tournées du matin et de l’après-midi du Système 1 (nouvelle 308 actuellement en pré-production) et du Système 2. Au final, sur les 1 200 intérimaires actuellement en contrat sur le site sochalien, il ne devrait plus en rester que 350 après le 15 juillet.

Or leurs chances de retrouver rapidement du travail sont d’autant plus minces que les chiffres du chômage sont très mauvais en Franche-Comté : le nombre de demandeurs d’emploi (catégorie A) a augmenté de 1,5 % en mars et de 15,9 % sur les douze derniers mois.

« Où sont les politiques ? »

Si pour les syndicats (CFDT, FO, CFTC, CGT), le démontage de l’équipe de nuit est un « drame », un « cataclysme » ou une « tragédie » , elle n’est pas une surprise. « On s’y attendait » , confie Guy Miseré (CFDT), « mais on gardait le secret espoir qu’elle soit maintenue jusqu’au début de 2014 afin d’opérer un basculement vers le Système 1 et son équipe de nuit qui sera mise en place au moment où la production de la nouvelle 308 sera pleinement lancée ».

Bruno Lemerle (CGT) affirme de son côté que « les salariés de nuit n’ont pas encore dit leur dernier mot ». Car « on va les mobiliser pour que la direction renonce à sa décision qui est mauvaise. Compte tenu des centaines d’emplois en jeu, cela vaut le coup de maintenir ces emplois, même si cela amène quelques jours de chômage supplémentaire en fin d’année sur le système 2 ». La CFDT interpelle par ailleurs les élus de la région : « Ils ont reçu la direction de PSA en décembre dernier, mais pas les syndicats, malgré nos demandes insistantes. Que font-ils ? Il est plus que temps qu’ils se réveillent ! »

(1) Mise en place en octobre 2009 pour faire face au succès de la 3008, puis de la 5008.

(2) PSA a vu ses ventes baisser de 6,5 % au premier trimestre 2013 (-16,5 % sur l’ensemble de l’année 2012).

Évolution des effectifs à Sochaux :

– 12.180 CDI et 1.615 intérimaires en avril 2012, contre 11.460 et 1.200 en avril 2013.

– En 2012 : 605 départs de CDI dans le cadre du PREC, le Plan de Redéploiement des Emplois et des Compétences (173 en mobilité interne vers un autre site PSA et 432 en mobilité interne vers un nouvel employeur ou en création d’entreprise).

– Nombre de jours chômés de janvier à fin mai 2013 : 18.

 

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s