Archives quotidiennes : 23/04/2013

Grève à Sita-Dectra contre la suppression d’une prime

L’Union, 23 avril 2013 :

Une partie du personnel de Medicita, un secteur de Sita-Dectra, est en grève depuis hier matin sur le site de Saint-Brice-Courcelles (Marne), chemin des Temples.

La direction a en effet décidé de supprimer une prime quotidienne de 7 euros, attribuée depuis des années pour récompenser la disponibilité de ces employés qui s’occupent des déchets hospitaliers.

Les discussions avec la direction sont pour l’instant dans l’impasse. La prime concerne 13 personnes. Un seul camion, sur 12, est sorti de la déchetterie depuis ce matin.

« Une discussion s’est engagée, mais sans résultat pour le moment. Nous voulons que cette prime soit actée dans un accord. Et très vite, car la direction veut uniformiser tous les secteurs de Sita-Dectra au mois de mai », explique un des délégués syndicaux.

Lire la suite

Publicités

Colère des travailleurs de l’EGCE

 Zinfo 974, 23 avril 2013 :

La Réunion : Un ralentissement de la circulation est provoqué par un mouvement social devant les locaux de l’EGCE (Entreprise Générale en Construction Electrique).

15 salariés sur 24 sont en grève depuis jeudi dernier. « Nous subissons des retards de salaire depuis 2012 et maintenant nous ne sommes pas payés depuis le mois de février », indique Elie Hoarau, gréviste.

Il poursuit : « On a demandé aux salariés d’être en quelque sorte solidaires avec les difficultés rencontrées par l’entreprise. Nous avons pris sur nos économies pour patienter pendant les mois où nous ne pouvions être payés. Ca suffit. L’un d’entre nous a vu sa voiture saisie, d’autres ont des enfants à nourrir, des crédits à payer… Nous vivons depuis janvier sur nos congés payés, soit 700 euros ».

Lire la suite

Argentan : Vers la fin de la grève à Magneti-Marelli ?

Ouest-France, 23 avril 2013 :

En grève depuis jeudi, les syndicats de l’usine d’Argentan et la direction auraient trouvé un accord salarial, hier soir. Les salariés doivent encore être consultés.

Les entretiens entre la direction de Magneti-Marelli Argentan et les délégués syndicaux CGT et CFDT se sont enchaînés, hier, pour tenter de trouver un accord sur les salaires et ainsi lever la grève. Après 19 h, ils seraient parvenus à une proposition qui pourrait satisfaire les salariés. Les trois équipes (matin, après-midi et soir) doivent encore être consultées avant d’envisager la reprise de la production.

Pau : Sept jours de grève à la polyclinique Marzet

La République des Pyrénées, 23 avril 2013 :

Aujourd’hui, c’est le septième jour de grève à la polyclinique Marzet. Commencé mercredi dernier, le mouvement se poursuit, toujours pour une durée illimitée. Motivées et déterminées, les grévistes ont prévu de défiler cet après-midi en ville pour sensibiliser les habitants, le préfet et les élus municipaux.

A 14 h 30, le cortège de manifestants partira de la clinique pour rejoindre, dans un premier temps, la préfecture en passant par la rue Carnot. En tête, Sophie Barbin, déléguée syndicale CFDT, laquelle a demandé d’être reçue par les autorités préfectorales. Ensuite, les manifestants se dirigeront vers la mairie de Pau où, là, ils solliciteront un entretien pour un jour prochain avec Martine Lignières-Cassou, députée-maire, absente aujourd’hui de Pau (elle est à Paris).

Lire la suite

Quatrième semaine de grève à la poste du 8e arrondissement de Lyon

Le Parisien, 23 avril 2013 :

Les facteurs du 8e arrondissement de Lyon ont entamé lundi leur 4e semaine de grève destinée à s’opposer à une réorganisation qui se traduirait, selon eux, par la suppression de tournées et l’augmentation de leur charge de travail.

Des négociations étaient en cours mardi avec la direction de La Poste mais « butaient toujours sur la question du niveau de l’emploi. Il manque toujours deux emplois », a indiqué à l’AFP un responsable du syndicat CGT des services postaux du Rhône.

Les grévistes demandent « une réelle prise en compte de leur charge de travail » avec « des embauches en CDI (…) afin de rendre à la population un service postal de qualité », ainsi que le droit à « au moins un week-end de repos par mois ». (…)

Lire la suite

Six salariés de Goodyear en garde à vue

Six salariés de Goodyear, soupçonnés de violences sur la police lors de la manifestation contre la fermeture de l’usine d’Amiens-Nord qui avait dégénéré début mars, ont été placés en garde à vue mardi 23 avril dans la matinée. Ces six personnes l’ont été après leur convocation à Nanterre à la sûreté territoriale des Hauts-de-Seine chargée de l’enquête, a précisé une source proche de l’enquête.

Affrontements entre des salariés de Goodyear et des CRS, le 7 mars à Rueil-Malmaison.

Affrontements entre des salariés de Goodyear et des CRS, le 7 mars à Rueil-Malmaison.

Le 7 mars, des violences contre les forces de l’ordre avaient émaillé la manifestation des salariés devant le siège social du fabricant de pneus à Rueil-Malmaison (Hauts-de-Seine). La préfecture de police avait recensé 19 fonctionnaires blessés dont l’un s’était vu prescrire une incapacité totale de travail (ITT) de 23 jours et un autre de 14 jours, lors de cette manifestation considérée comme l’une des plus violentes contre les forces de l’ordre depuis plusieurs années.

Lire la suite

Sit-in des travailleurs de Gesi-Bât à Annaba

L’Expression, 23 avril 2013 :

Plus de 1500 employés de l’entreprise Gesi-Bât/ Annaba ont observé, hier, un rassemblement devant le siège de la direction générale, une filiale, relevant du groupe des entreprises publiques de construction Grepco.

L’action a été engagée sur la base d’une plate-forme de revendications socioprofessionnelles, dont la révision de la grille des salaires à hauteur de 25%, l’octroi des primes et allocations, notamment celles de la femme au foyer, la réintégration des travailleurs licenciés, selon eux abusivement, et la prise en charge de la situation des contractuels.

Lire la suite