Chantier naval Couach à Gujan-Mestras : un soutien aux ouvriers Grecs

Sud Ouest, 17 avril 2013 :

Huit ouvriers grecs, employés en sous-traitance au chantier naval Couach, ne sont pas payés depuis février.

L’Union locale CGT du bassin d’Arcachon a distribué des tracts, ce mercredi matin avant 8 heures, devant l’entrée du chantier naval Couach à Gujan-Mestras, en soutien à huit ouvriers grecs qui ne sont pas payés depuis février.

En fait, le chantier naval Couach a sous traité une activité de carénage à une société de Toulon, Easy Fairing, qui a elle-même sous traité ce chantier à une entreprise grecque qui a recruté ces huit ouvriers, arrivés à Gujan-Mestras.

Ces Grecs qui ne sont pas payés par leur employeur grec ont cessé le travail mais restent sur le chantier naval où des Polonais ont été recrutés pour faire le carénage sur le second yacht de 50 m qui doit être livré l’an prochain. « Une activité pour laquelle nous ne trouvons pas de professionnels en France » regrette la direction de Couach qui assure « réaliser 95% de ses travaux en interne ».

Informé de cette situation, le sous-préfet d’Arcachon a saisi les services de l’Etat. La Dirrecte était présente, mardi matin, sur le chantier naval.

La CGT estime que Couach et Easy Fairing « doivent assumer leurs responsabilités ». Les deux sociétés assurent que la responsabilité incombe à la société grecque qui emploie ces ouvriers. Les ouvriers grecs ont sollicité un avocat.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s