Clemessy : débrayage pour les salaires à Mulhouse

L’Alsace, 16 avril 2013 :

À l’appel de l’intersyndicale Unsa-FO-CGT et CFE-CGC, une centaine de salariés de Clemessy à Mulhouse ont débrayé durant deux heures, hier matin, pour protester contre le refus de la direction d’accorder des augmentations générales de salaire.

Alors que l’assemblée générale des actionnaires était convoquée à 10 h 30, le personnel s’est rassemblé devant l’entrée de la rue de Thann pour dénoncer la proposition de la direction de « 0 % d’augmentation générale et 1,5 % d’augmentations individuelles ».

En l’absence du directeur général, Patrick Guerbert, officiellement « alité » , et de son adjoint en déplacement, c’est le directeur des ressources humaines, Léon Palermiti, qui a reçu une délégation de représentants des salariés à qui il a réaffirmé la doctrine officielle : « Pas d’augmentation collective en vertu d’une politique salariale s’inscrivant dans les directives de l’actionnaire. » Le dit actionnaire, le groupe Eiffage, avait délégué à l’assemblée générale son directeur financier, Didier Morel.

Des « propositions inacceptables »

« Alors que Clemessy a réalisé l’an passé un bénéfice de 30 millions d’euros, les propositions de la direction sont inacceptables » , a soutenu la secrétaire du comité d’établissement, Dolorès Ventorosi (Unsa), regrettant l’absence du patron d’Eiffage Énergie, Bernard Lemoine, ainsi que des deux directeurs de Clemessy.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s