Archives quotidiennes : 05/04/2013

Sainte-Thérèse : Grève terminée chez Arclin

Agence QMI, 5 mars 2013 :

Après une semaine de grève, les 31 employés syndiqués d’Arclin, à Sainte-Thérèse (région de Montréal), ont voté jeudi en faveur d’un nouveau contrat, ce qui met fin au conflit de travail.

Ce contrat prévoit des améliorations au régime de retraite, le principal point de mésentente entre parties patronale et syndicale.

Pour un travailleur ayant cumulé 30 ans de service, le montant alloué à la retraite sera augmenté de 1080$ par année.

Selon le syndicat, la bonification du régime équivaut à retrancher une année de pénalité actuarielle à un travailleur qui prend sa retraite avant l’âge de 65 ans.

Lire la suite

Publicités

Valls accélère le rythme de la politique gouvernementale raciste contre les Rroms

Brève publiée dans « Communisme-Ouvrier » n°31, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Avec la prise de fonction de Nicolas Sarkozy en 2003 en tant que le Ministère de l’intérieur, la politique de l’Etat français envers des Rroms s’est extrêmement durcie jusqu’à des circulaires gouvernementales en 2010 ouvertement racistes appelant aux démantèlements des camps de fortune et expulsions des étrangers, en « priorité des Rroms ».

Dans sa lettre du 27 mars 2012 à Romeurope , le candidat François Hollande s’était engagé à améliorer les conditions et à ne pas procéder à des démantèlements des camps de rroms et à des expulsions « sans solution ». Les circulaires interministérielles du 22 aout et 29 août prévoyait ainsi « d’élargir la liste des métiers auxquels les rroms pourraient avoir l’accès » et qu’une solution d’hébergement soit proposée lors des expulsions. Et pourtant selon un rapport de l’Association européenne pour la défense des droits de l’homme (AEDH) près de 12.800 Rroms ont été déportés après le démantèlement violent de leurs campements en 2012, sur un chiffre record de 370.00 reconduites à la frontière, dont les deux tiers au second semestre, bien après les élections présidentielles !

Lire la suite

Cahuzac se casse

Brève publiée dans « Communisme-Ouvrier » n°31, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

Jérôme Cahuzac démissionne de son poste de ministre du Budget, suite à l’ouverture d’une information judiciaire pour blanchiment de fraude fiscale… Rappelons que ce Monsieur qui n’a pas voulu supprimer la taxe de 35 euros sur la saisine des prudhommes et voulait même la passer à 50 euros. Facile d’imposer toujours plus de taxes aux ouvriers quand on peut, en tant que bourgeois, frauder le fisc.

Leipzig : Les travailleurs d’Amazon votent la grève

Pour la première fois, les travailleurs d’Amazon en Allemagne ont voté la grève pour une hausse de salaires. 92% des 520 travailleurs syndiqués Verdi du site de Leipzig ont voté pour la grève.

Mondelez Pakistan impose un lock-out et viole les droits syndicaux

UITA, 4 mars 2013 :

En représailles pour avoir défendu les droits syndicaux de centaines de travailleurs contractuels de l’usine, la direction de Kraft Foods Pakistan (autrefois Cadbury, mais désormais propriété de Mondelez) s’en est prise aux dirigeants syndicaux et a imposé un lock-out au syndicat.

Mondelez, qui fabrique les produits de confiserie de Cadbury au Pakistan, emploie 53 travailleurs permanents et plus de 350 contractuels, dont plus de 150 réalisent des tâches «essentielles» pour la fabrication. Les négociations ont abouti à une impasse, en décembre dernier, après que le syndicat a revendiqué que les travailleurs précaires ne soient pas laissés pour compte lors d’éventuelles améliorations des salaires et autres prestations, et a demandé un processus clair devant aboutir à la création de postes permanents.

Lire la suite

Andorre pourrait enfin reconnaître le droit de grève

La Croix, 4 avril 2013 :

La principauté pyrénéenne a promis au secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, de reconnaître le droit de faire grève d’ici à deux ans.

Les syndicats dénoncent régulièrement les conditions de travail dans le pays.

C’était il y a vingt ans : Andorre adoptait sa première constitution après plus de 700 ans d’existence. Une révolution pour cette principauté de 470 km² et de près de 80 000 habitants qui en entraîne une autre : l’article 19 de la constitution reconnaît désormais aux travailleurs « le droit de défendre leurs intérêts économiques et sociaux ». Mais ce qui semble être une évidence pour ses voisins espagnol et français reste un sujet sensible en Andorre. Le pays, qui a construit sa prospérité sur un système fiscal avantageux, continue d’être à la traîne des droits syndicaux. Contrat de travail oral, licenciement libre, toute-puissance des patrons et surtout… absence de droit de grève.

Lire la suite

Guinée : Un an après le déclenchement de la grève à l’usine Rusal

Afriquinfos, 5 avril 2013 :

Le Premier ministre guinéen Mohamed Saïd Fofana a conféré jeudi avec une délégation des travailleurs de l’usine d’alumine de Friguia, propriété de la compagnie russe Rusal, à l’occasion de l’an un du déclenchement de la grève qui paralyse cette unité industrielle, dont l’arrêt des activités a plongé toute la contrée dans la misère, a-t-on appris vendredi de source syndicale.

Les échanges entre le Premier ministre guinéen et cette délégation qui était conduite par le porte-parole du syndicat de l’usine Mamady Kourouma n’ont pas été longs, et un autre rendez-vous est prévu demain samedi, au cours duquel des questions portant sur le sort des travailleurs de l’usine seront abordées de long en large, d’après nos informations.

Lire la suite