Extrême-droite : Congrès « pour la reconquête »

Réunie en congrès en ce week-end de Pâques, la fine fleur de l’extrême-droite, où l’on trouvait entre autres des représentants du Front National, des Identitaires, de la Sainte Fraternité pour l’Inquisition et la Reconquête Catholique et du Mouvement pour la Défense de l’Identité de la Moitié Nord de la Grand Rue de Castelmoron-d’Albret, a publié ce lundi les conclusions de sa plate-forme « pour la reconquête, contre l’arabisation de la France ».

Pour Fabrice Robert des identitaires, l’occupation du chantier de la mosquée de Poitier « n’était qu’un début », et qu’il « faut désormais retirer toute trace de l’occupation arabo-musulmane sur notre sol national ». Marine Le Pen a ajouté que cette plate-forme se trouve « dans la tradition du courage politique de Martin Bormann qui a su imposer l’écriture normale dès 1941 lorsque fut découvert le caractère cosmopolite non-germanique de l’écriture gothique ».

Mesure phare de la plate-forme « pour la reconquête, contre l’arabisation de la France », l’interdiction des chiffres arabes, « une mesure que nous comptons mettre en place dès le lendemain des municipales partout où nous auront des mairies, tant pour la numérotation des rues que pour les codes postaux » a annoncé Marine Le Pen, donnant l’exemple d’Hénin-Beaumont qui obtiendra le code postale LXIIMCX. Fabrice Robert a déclaré « il est inadmissible que l’on impose à la France, patrie de Charles Martel qui a arrêté les Arabes à Poitiers en DCCXXXII, l’utilisation d’une numérotation arabe au lieu d’utiliser celle de notre identité européenne », rappelant d’ailleurs « l’interdiction des nombres arabes en MCCXCIX à Florence ». Selon lui « l’imposition des chiffres arabes provient d’une volonté politique des cosmopolites de briser notre identité nationale française, conséquence de l’immigration imposée à notre pays depuis le Paléolithique Inférieure ». Au-delà des numérotations des rues et codes postaux, la plate-forme exige également que seuls les nombres romains soient utilisés pour les numéros de téléphone, avec le remplacement du « 0 » qui n’existe pas en chiffres romains « par le X ou le M ». Interrogée par l’AFP sur les difficultés que cela pourrait comporter pour les communications internationales, Marine Le Pen a répondu « on s’en fout, on parle pas aux étrangers ».

Deuxième mesure phare, la « désarabisation de la langue française ». En effet, comme l’indique Fabrice Robert, « au moins CCXV mots dans la langue française viennent de l’arabe, il faut les transformer par des mots bien de chez nous ». Ainsi, le mot « chiffre » venant de l’arabe Sifr (أَلصِّفْر ) deviendra « Symbole-pour-désigner-les-nombres » de même que zéro (même racine) est « symbole-pour-désigner-le-nombre-qui-veut-dire-qu’il-y-a-rien ». Algèbre se transforme en « mathématiques-avec- des-symboles-désignant-des-nombres » et alcool pourra être désigné par « boisson éthylique », ainsi l’alcool à brûler devra se dire « boisson éthylique imbuvable inflammable ». Il faudra, pour gazelle (غزال) parler « d’animal élégant et rapide à cornes de la sous-famille des antilopinés, vivant dans les steppes d’Afrique et d’Asie ». Cette francisation des mots arabes devrait permettre « outre de réaffirmer notre identité de faciliter l’apprentissage de la langue française pour les Français ». Dans cet esprit une commission est constituée pour franciser l’ensemble des mots d’origine arabe d’abord, puis « ceux venant du persan, du turc, du japonais, etc. ».

Troisième mesure, l’interdiction de la vente, de la détention et de la consommation ou de l’utilisation de tout produit d’origine arabe ou de « pays actuellement arabo-muslmans ». Cette mesure, approuvée à l’unanimité, a conduit au suicide du responsable d’Elsass Korp apprenant que l’invention de la bière remonte à la civilisation sumérienne (actuel Irak). Il en est de même pour l’ensemble des boissons distillées, technique venant elle aussi de Mésopotamie (Irak aujourd’hui). La question du vin, elle, est à l’étude : en effet les premières traces de production de vin se trouvent dans la région d’Areni, reste à savoir si c’est bien du côté arménien et non pas azéri de la frontière.

Enfin, à la demande de la Sainte Fraternité pour l’Inquisition et la Reconquête Catholique, afin de « défendre la civilisation et les racines chrétiennes de l’Europe », il a été décidé que la ville de Bethléem n’était en fait pas la ville de Cisjordanie mais le quartier de Bern-Bethlehem en Suisse.

Répondant aux accusations de racisme, Marine Le Pen a tenu à rappeler que son « père a du sang algérien (sur les mains)« . Copé a déclaré « trouver intéressante une partie des analyses de ce congrès qui, objectivement, partage désormais les valeurs républicaines de l’UMP« , alors que Valls a indiqué que « ce congrès pose les bonnes questions mais donne de mauvaises réponses« .

3 réponses à “Extrême-droite : Congrès « pour la reconquête »

  1. ces personnages ne savent meme pas que dans les chiffres arabes ne sont pas employes en arabie et moyen orient ni en egypte ni en lybie ,on les utilise en tunisie,algerie,maroc.

    J'aime

  2. C’est un gag du 1er avril ?

    J'aime

    • Effectivement c’est un gag de 1 avril… mais les stupidités des nationalistes racistes réeels ne sont guère plus caricaturales que celles de cette article, on ne parle pas d’interdire la bière, produit d’origine sumérienne, mais à Nice des réactionnaires néo-fascistes ont bien fait campagne contre le kebab par exemple.

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s