Archives quotidiennes : 30/03/2013

Grève des dockers à Hong Kong

Les dockers du terminal Kwai Tsing du port de Hong Kong sont en grève depuis le 28 mars. 200 dockers sont en effet déterminés à poursuivre la grève jusqu’à l’obtention de 17% d’augmentation de salaires. La nuit dernière, une centaine de grutiers se sont joints au mouvement.

Les grévistes et les organisations qui les soutiennent appellent la population de la ville de leur apporter des tentes, de la nourriture, de l’eau ainsi que de l’argent pour les aider à tenir dans la grève. Le syndicat des dockers de Hong Kong espère que le nombre de grévistes continuera de se renforcer.

Lire la suite

Publicités

Banque de France : grève des agents de sécurité

La Provence, 30 mars 2013 :

Un mouvement de grève perlé des agents de sécurité de la Banque de France a débuté depuis le 11 mars et a conduit la direction à fermer l’agence de Marseille ce jeudi et ce vendredi.

D’autres perturbations ont touché les agences de Gap, Digne, Nice, Toulon et Valence. Les vigiles salariés demandent de bénéficier du même statut que les autres employés et que leur soient payées des prestations promises après accord avec les syndicats.

Le mouvement pourrait se prolonger jusqu’après le week-end de Pâques si les négociations n’avancent pas.

Provence : Les salariés de plusieurs hypermarchés sont en grève

La Provence, 30 mars 2013 :

Depuis ce matin, des salariés de plusieurs hypermarchés sont en grève. Principalement à Marseille, Aix ou encore Plan de Campagne (les Pennes-Mirabeau) mais aussi au Pontet, près d’Avignon, dans le Vaucluse.

Dans la cité phocéenne, les Géant Casino de Valmente et des Caillols sont concernés. A Aix, une soixantaine de salariés manifestent devant leur site. A Plan de Campagne, des dizaines d’employés ont aussi décidé de protester. Ils se trouvent devant l’entrée de la galerie marchande.

Au Pontet, c’est l’hypermarché Auchan qui est touché. Plusieurs dizaines de salariés s’étaient réunies ce matin devant une des entrées d’un des sites les plus anciens et des plus importants magasins de l’enseigne en France.

Lire la suite

Quand des téléopérateurs de tous pays commencent à s’unir

Basta Mag, 29 mars 2013 :

Ils bossent pour Direct Assurance en France, Telecom Italia à Rome, Free au Maroc ou Téléperformance à Tunis. Tous ont un point commun : ils travaillent dans des centres d’appels. Et subissent le même type de management agressif, avec son lot de stress et de pathologies, quelles que soient leurs nationalités. Des téléopérateurs de plusieurs pays se sont réunis à Tunis, dans le cadre du Forum social mondial (FSM), pour continuer de construire leur Réseau international des centres d’appels, lancé à l’initiative de l’Union syndicale Solidaires et de la Fédération CGT des Sociétés d’études.

« Dès que tu atteins un objectif, on en fixe un nouveau plus élevé », témoigne Brahim, salarié depuis huit ans chez Téléperformance à Tunis et syndiqué à l’Union générale tunisienne du travail (UGTT). L’entreprise française spécialisée dans la « relation-clients » possède six centres d’appels en Tunisie et y emploie 5 000 personnes. « Nous sommes sujets à des maladies du travail. Pas seulement des troubles musculo-squelettiques ou des troubles de la vision liées à la lumière non naturelle et aux écrans, mais aussi à des troubles psychologiques. Et à cause des scripts à répéter, des questions obligatoires à poser, on se fait insulter tous les jours par les clients. »

Lire la suite

Manifestation des travailleurs marocains de Ceuta à Rabat

Jeudi 28 mars, quelques 600 travailleuses et travailleurs marocains  de l’enclave de Ceuta (enclave espagnole au nord du Maroc) ont manifesté à Rabat devant le ministère des affaires étrangères, demandant au gouvernement marocain de farie pression sur l’Espagne pour améliorer leurs conditions de vie.

Travailleuses marocaines à la frontière entre le Maroc et l’enclave espagnole de Ceuta

« Nous aussi nous avons des droits » ont scandé les manifestants qui étaient venus par bus depuis la ville de Nador et qui demandent les mêmes droits que les travailleurs espagnols.

Lire la suite

Perpignan : Grève chez Carrefour

L’Indépendant, 30 mars 2013 :

Hier matin, environ 70 salariés ont stoppé le travail.C’est à l’appel national de la CFDT, que les employés de Carrefour Perpignan, se sont mis en grève hier. La baisse de la prime d’intéressement et la question de l’emploi sont au cœur de ce mouvement de contestation. Bloquant une entrée du parking, ils ont distribué des tracts et fait signer une pétition jusqu’à 14 h. La déléguée syndicale a été reçue par la direction.

Prime : – 43 % Bénéfices : + 233 %

Une employée en grève, qui assure la mise en rayon 35 h/semaine, expliquait qu’après toucher après huit ans de contrat 1 180 € nets ainsi qu’une participation de 450 €. Une autre employée, caissière depuis 25 ans, gagne pour sa part 1 250 € et 450 € de participation. « On nous enlève tout au fur et à mesure, commentent amèrement les grévistes. Nous avons perdu 43 % de notre prime de participation, alors que les dividendes des actionnaires ont augmenté de 12 % et que les bénéfices sont en hausse de 233 % ».

Lire la suite

Mbodiène : Grève à l’hôtel Laguna Beach

Leral.net, 30 mars 2013 :

Les employés de l’hôtel Laguna Beach de Mbodiéne (Sénégal) sont en grève. Restés 3 mois sans salaire, ils observent depuis hier une grève. Ils dénoncent aussi le non versement des cotisations sociales aux institutions alors que, clament-ils selon L’Observateur, chaque mois on leur retire des sommes sur leur salaire.

Les 80 employés grévistes s’offusquent également de l’absence de couverture médicale. Des agents qui sont partis à la retraite après de longues années de travail se sont vus notifier que l’hôtel n’a pas cotisé pour eux. A maintes reprises, ils eu des discussions avec l’employeur qui leur fait des promesses vaines. En signe d’avertissement, ils ont procédé à un arrêt de travail toute la matinée d’hier.