Manifestations pour l’emploi dans le Sud algérien

Ici Lomé, 25 mars 2013 :

Des milliers de manifestants ont envahi samedi 23 mars la Place de la Résistance à Laghouat, dans le Sud de l’Algérie, pour demander des emplois et une plus grande transparence dans les procédures d’embauche.

Après la « Marche de la dignité » organisée il y a dix jours à Ouargla, les manifestations s’étendent dans toutes les provinces méridionales de l’Algérie. D’autres rassemblements sont prévus à El Oued et à Tamanrasset la semaine prochaine.

« Nous sommes en train de faire bouger nos bases dans toutes les wilayas pour que le pouvoir accepte de dialoguer avec nous et trouver des solutions à nos problèmes », a déclaré Tahar Belabes, porte-parole du Comité national de défense des droits des chômeurs (CNDDC).

La contagion qui gagne les wilayas du Sud-Est est, selon lui, une réponse aux tentatives des walis de torpiller ce mouvement, en demandant aux députés de se rendre dans ces régions. Lundi, des parlementaires ont été chassés de Laghouat, à 400 kilomètres au Sud d’Alger, par les chômeurs de la province.

Les manifestations se poursuivront, a ajouté Belabes, jusqu’à ce que les autorités acceptent de parler aux représentants du CNDDC, qui souhaite avoir son mot à dire sur les activités des agences de l’emploi.

« Nous sommes esclaves des sociétés de recrutement créées par les pontes du système au profit de leur progéniture, et nous souffrons du racisme des sociétés étrangères », a affirmé le militant Tarek Mameri.

Les jeunes sont en train de s’imposer et de s’affirmer là où les partis politiques ont échoué, c’est-à-dire dans la rue, estime le coordinateur du CNDDC à Laghouat, Belkacem Khancha.

« La rue est à nous et la société nous soutient », a-t-il ajouté.

Comme ce fut le cas pour la manifestation d’Ouargla, les forces de sécurité sont restées en retrait, observant de loin le déroulement de cette manifestation pacifique.

Des militants venus des quatre coins du pays avaient fait le déplacement dans la province pour afficher leur soutien aux manifestants. Certains ont tenté de faire passer leurs propres messages, à l’instar des représentants des familles des personnes disparues durant la Décennie noire et des militants des droits de l’Homme venus de Ghardaïa.

Une réponse à “Manifestations pour l’emploi dans le Sud algérien

  1. Pingback: Algérie : Les sans-emploi manifestent à El-Oued | Solidarité Ouvrière

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s