Paris : Grève dans l’éducation demain

Métro, 24 mars 2013 :

Les enseignants mobilisent à nouveau lundi contre la réforme des rythmes scolaires annoncée pour la rentrée 2013 par Bertrand Delanoë. Dans la matinée, la réforme sera soumise au débat et au vote du conseil de Paris.

La réforme des rythmes scolaires revient sur le devant de la scène. Alors que les élus parisiens doivent, en principe, entériner la mesure lundi matin au conseil de Paris, les enseignants espèrent encore stopper le projet que le maire de Paris souhaite lancer dès septembre 2013 dans 662 écoles maternelles et élémentaires. La mesure consiste à instaurer les cours le mercredi matin et à introduire 1h30 d’activités périscolaires le mardi et le vendredi à 15 heures.

Près de 40% d’entre eux, selon la Ville, et 55% selon le syndicat SNUipp-FSU seront en grève ce lundi. Selon les prévisions données ce week-end, pas moins de 357 écoles – plus de la moitié des établissements de la capitale – seront concernées par le service minimum d’accueil, mis en œuvre lorsque le taux de grévistes dépasse les 25%. Une centaine d’écoles seront totalement en grève et le service minimum ne pourra être assuré « que dans 59 écoles », précise la Ville. Les autres resteront donc portes closes.


Majorité au conseil de Paris

Les élus parisiens parviendront-ils à infléchir le mouvement d’opposition à la réforme ? En principe, la majorité socialiste devrait obtenir un vote positif au conseil de Paris grâce au soutien des écologistes. Ces derniers ont notamment conditionné leur aide à une amélioration du statut des animateurs, premiers concernés par les nouveaux rythmes scolaires. Les alliés habituels du Parti de gauche et du Parti communiste voteront contre la réforme, dénonçant « l’entêtement » de la municipalité à mettre en œuvre la réforme alors que bien d’autres villes, comme Lille et Lyon, ont choisi de la reporter en 2014. L’UMP réclame, de son côté, un « référendum local » sur la question, dénonçant le coût de la réforme qui avoisinerait 50 millions d’euros par an.

Les enseignants se rassembleront devant l’Hôtel de Ville à partir de 9h30. Le mouvement pourrait se poursuivre mardi.

Une réponse à “Paris : Grève dans l’éducation demain

  1. aubert lucien

    élu municipal de FROUARD: le gouvernement a offert une carotte pour inciter les conseils municipaux à voter cette réforme et là faire entrer en vigueur dés 2013. cette carotte n’est prévue que pour la première année de son application.
    l’état se décharge de ses dépenses sur les collectivités territoriales, car en pour 2015, l’intégralité des frais de fonctionnement liés à cette réforme sera transférée aux communes.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s