Haribo : « La lutte a payé »

Objectif Gard, 18 mars 2013 :

“La lutte a payé, les salariés sont aujourd’hui satisfaits” se réjouit Jérôme Maurin, délégué du personnel à Uzès (CGT) et membre du CE. Au lendemain des négociations qui se sont tenues dans les locaux Haribo dans la cité phocéenne, en présence de Jean-Philippe André, président du directoire Haribo Ricqlès Zan ainsi que des directeurs d’exploitation des usines de Marseille et d’Uzès (Pierre Blimond), le piquet de grève est tombé ce mardi 19 mars après plus dix jours de mobilisation.

Les quelque 700 salariés qui protestaient contre la baisse des primes d’intéressement et de participation — conséquence d’une augmentation de la matière première se justifiait la direction — ont finalement obtenu gain de cause par la validation de compensations financières soit une revalorisation des salaires de 60 à 65€ par salarié, l’obtention d’une prime exceptionnelle de 500€ ainsi qu’une augmentation de 200€ sur la prime d’objectif. “C’est une belle victoire pour nous, mais nous restons vigilants !” glisse le cégétiste.

Une réponse à “Haribo : « La lutte a payé »

  1. Pingback: Erfolgreicher Streik bei Haribo/Uzès « Entdinglichung

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s