Archives quotidiennes : 19/03/2013

Les PSA Aulnay perturbent un événement avec Arnaud Montebourg

Reuters, 19 mars 2013 :

Des dizaines de manifestants de l’usine PSA d’Aulnay-sous-Bois ont perturbé mardi un événement célébrant l’industrie avant son ouverture par le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg, a constaté un journaliste de Reuters.

« Interdiction des licenciements », « aucune usine ne doit fermer », « le changement, c’est maintenant », ont scandé les manifestants sous les verrières de la Gare de Lyon, à Paris, devant le « train de l’industrie » qui doit symboliser un tour de France de l’industrie.

Lire la suite

Citroën Aulnay 18 mars : les espoirs de PSA douchés, la grève est repartie

Note d’infos sur la grève à PSA Aulnay, 18 mars 2013 :

Ce lundi 18 mars le CCE du groupe PSA était consulté pour avis sur le PSE (la signature définitive est prévue pour le milieu avril). L’espoir de la direction était de démontrer l’isolement de la petite minorité de grévistes.

Les grévistes d’Aulnay avaient donc organisé un rassemblement devant le siège central sur les champs Elysées. Et pour faire la démonstration qu’ils ne représentent pas simplement une petite minorité, à la fin de la semaine dernière ils avaient fait signer une pétition par les non-grévistes pour refuser le PSE en l’état (rappelons que la prime extra-légale se limite à 9 mois de salaire, alors qu’ils demandent 130 000 €).

Un succès d’ailleurs puisque près d’un millier l’ont signée.

Lire la suite

Mayotte : Grève illimitée des professeurs

Zinfos 974, 19 mars 2013 :

Les professeurs de Mayotte ont répondu présents ce matin à l’appel de l’intersyndicale menée par FO et SNUIPP pour une grève illimitée.

Ils réclament que leur indexation salariale soit alignée sur le traitement de salaires en vigueur à la Réunion, soit 53% de majoration par rapport à la métropole. Le gouvernement, lui, prévoit d’aligner les salaires des trois fonctions publiques de l’île aux parfums, mais à hauteur uniquement de 40%, comme en Martinique et en Guadeloupe.

Lire la suite

Les travailleurs de PSA Aulnay devant le siège du groupe

Bondy Blog, 19 mars 2013 :

Lundi 18 mars, dans l’après midi, la direction de PSA Peugeot Citroën convoquait les représentants des salariés pour évoquer, entre autres, le plan social concernant des sites d’Aulnay-sous-Bois et Rennes. Les salariés de l’usine de Seine-Saint-Denis se sont retrouvés au siège du groupe, avenue de la Grande Armée à Paris, pour une manifestation.

Des dizaines de camions de police, des CRS encerclent les manifestants en pleine route criant « nous sommes des ouvriers, pas des casseurs ! Les casseurs sont les patrons ! ». Un camion de pompier est sur place pour éteindre le feu causé par des pneus brûlés. Un couple de touristes regarde l’air effaré, pas la peine de leur demander ce qu’ils en pensent : « nous ne voulons pas parler, désolé ». La pluie tombe, les manifestants restent sur place, les journalistes les entourent.

Le CCE (Comité central d’entreprise) a commencé à l’intérieur. Dehors, on passe le temps : les salariés discutent, dansent, scandent des slogans, mais évidement ce qui se joue à l’intérieur hante tous les esprits et les rêves d’avenir. La grève est devenue comme une évidence pour espérer un meilleur futur « on n’a pas le choix », revient régulièrement sur les lèvres.

Lire la suite

Haribo : « La lutte a payé »

Objectif Gard, 18 mars 2013 :

“La lutte a payé, les salariés sont aujourd’hui satisfaits” se réjouit Jérôme Maurin, délégué du personnel à Uzès (CGT) et membre du CE. Au lendemain des négociations qui se sont tenues dans les locaux Haribo dans la cité phocéenne, en présence de Jean-Philippe André, président du directoire Haribo Ricqlès Zan ainsi que des directeurs d’exploitation des usines de Marseille et d’Uzès (Pierre Blimond), le piquet de grève est tombé ce mardi 19 mars après plus dix jours de mobilisation.

Les quelque 700 salariés qui protestaient contre la baisse des primes d’intéressement et de participation — conséquence d’une augmentation de la matière première se justifiait la direction — ont finalement obtenu gain de cause par la validation de compensations financières soit une revalorisation des salaires de 60 à 65€ par salarié, l’obtention d’une prime exceptionnelle de 500€ ainsi qu’une augmentation de 200€ sur la prime d’objectif. “C’est une belle victoire pour nous, mais nous restons vigilants !” glisse le cégétiste.

Egypte : Heurts lors d’une manifestation devant le siège des Frères musulmans

Afriquinfos, 18 mars 2013 :

Des heurts ont éclaté dimanche soir entre la police anti-émeute et des manifestants hostiles au président Mohamed Morsi et la confrérie des Frères musulmans dont il est issu, devant le siège de la confrérie au Caire, selon des témoins.

Manifestants devant le siège des Frères musulmans, au Caire, le 17 mars 2013

Les violences ont éclaté après que des centaines de manifestants se sont rassemblés pour protester contre l’agression par des membres des Frères musulmans de plusieurs militants qui taguaient les murs devant le siège de la confrérie samedi soir.

A bord de leurs fourgons, les forces de sécurité ont poursuivi les manifestants qui jetaient des pierres et on lancé des bombes lacrymogènes pour les disperser.

Lire la suite

Sotra : Des centaines d’agents licenciés en grève de faim

Abidjan.net, 19 mars 2013 :

Abidjan (Côte d’Ivoire) : Au nombre de 674 lorsqu’ils étaient licenciés en février 2012, les ex-agents de la Société de Transports abidjanais (Sotra), ne sont plus que 655. 19 des leurs étant décédés. Outre cela, ils sont 420 qui sont sans toits. Ils disent avoir de nombreux enfants chassés de leurs écoles. Hier, lundi 18 mars 2013, devant la cathédrale Saint Paul d’Abidjan Plateau, dans le cadre d’une manifestation de grève de la faim, ils ont donné toutes ces informations sur une enseigne. A l’appréciation des passants et des automobilistes.

Leur appel : « sauvez nous en payant nos mesures d’accompagnement ». De sources crédibles, ces licenciés de la Sotra qui ont déjà reçu leurs droits, attendent de recevoir leurs mesures d’accompagnement parce que les droits à eux déjà versés par la Sotra, auraient été avalés par les banques avec lesquelles ils avaient pris des engagements. Il faut noter que c’est le 10 février 2012 que plus de 700 agents ont été licenciés et mis à la retraite pour motif économique par la Direction générale de la Sotra. Appartenant à un Collectif des Agents Licenciés de la Sotra (Cals), ces ex-employés de ladite société, entendent exécuter plusieurs manifestations pour se faire entendre à Abidjan.