Canada : Mobilisation pour dire non au saccage de l’assurance-emploi

Le Journal de Montréal, 17 mars 2013 :

DRUMMONDVILLE – Plus de 400 personnes ont manifesté samedi matin devant les bureaux de Service Canada à Drummondville, en réaction à la réforme de l’assurance-emploi.

Plusieurs groupes de défense des droits des travailleuses et travailleurs du Centre-du-Québec et de la Mauricie se sont associés au Conseil Central du Cœur du Québec-CSN, à la FTQ, à la CSQ et à la CSD pour dénoncer la nouvelle réforme de l’assurance-emploi, appuyés par les nombreux klaxons des voitures qui circulaient sur le boulevard Saint-Joseph.

«La réforme du régime d’assurance-emploi mise de l’avant par le gouvernement Harper est une attaque directe aux travailleuses et travailleurs, un mépris total de celles et ceux qui perdent leur emploi», a expliqué Marie-Josée Lapointe de Droits Devant/Érable.

Le député néo-démocrate de la circonscription de Drummond, François Choquette, était présent pour appuyer les troupes. Il en a profité pour préciser qu’à Drummondville aussi plusieurs emplois sont également précaires.

Il a entre autres donné l’exemple du Village québécois d’antan qui engage des employés ayant des métiers ancestraux et qu’il serait très difficile pour eux de se trouver un emploi ailleurs pendant l’hiver pour ensuite revenir au Village pour l’été.

«Ces gens-là viennent me voir pour me dire que cela ne fonctionne pas et c’est pour ça que je les appuie», a précisé le député Choquette.

«C’est unis et ensemble que nous allons faire comprendre à Stephen Harper que cela n’a pas de bon sens!» a-t-il également expliqué.

Ces emplois jugés convenables par le gouvernement proposeraient des salaires correspondant bien souvent à 70% du montant touché par les travailleurs, lors de leur emploi précédent.

Une situation inacceptable pour plusieurs personnes, dont les nombreux groupes syndicaux qui se sont rassemblés samedi.

Une situation «inacceptable»

«On a 40% des emplois qui sont saisonniers au Québec et c’est justement à cet endroit que Harper a décidé de créer deux catégories de chômeurs, c’est-à-dire selon lui, les bons chômeurs et les mauvais. Les bons chômeurs semblent être pour lui ceux qui n’en demandent jamais», a expliqué Paul Lavergne de la CSN.

«On est ici pour dire non au gouvernement Harper sur la réforme de l’assurance-emploi, a commenté Lorraine Dugas, vice-présidente CSN Cœur-du-Québec. Le saccage de l’assurance-emploi est inacceptable et les gens de la Mauricie et du Centre-du-Québec ce sont mobilisés aujourd’hui pour dire non à M. Harper.»

Jonathan Lamontagne, du regroupement de Défense des Droits sociaux de Drummondville a, quant à lui, mis l’accent sur l’abolition des conseils arbitraux qui sont «des tribunaux accessibles, efficaces et conviviaux que rien ne justifie d’abolir».

André Bellavance, député du Bloc Québécois de Drummond estime que les mesures annoncées pénaliseront particulièrement les travailleurs saisonniers ainsi que les femmes qui sont majoritairement dans les emplois précaires.

«Si le gouvernement souhaite vraiment améliorer le régime d’assurance-emploi, il doit plutôt en élargir l’accessibilité et bonifier les prestations», a-t-il indiqué.

Un mouvement qui prend de l’ampleur

Selon Mme Dugas, l’Union des producteurs agricoles fera également front commun avec le mouvement actuel contre cette réforme. La Fédération des MRC du Québec appuie aussi cette démarche.

«On ne va pas lâcher, on va être là jusqu’au bout. M. Harper vous allez arrêter de saccager l’assurance-emploi qui ne vous appartient pas, ça fait partie de la caisse que les employeurs et les travailleurs ont ramassée depuis longtemps», a ajouté Mme Dugas.

Alors que d’autres mobilisations sont à prévoir la semaine prochaine à Trois-Rivières et le 4 mai à Montréal, les manifestants eux n’ont pas l’intention de baisser les bras.

«C’est clair que nous allons mener cette bataille jusqu’au bout, monsieur Harper va nous retrouver sur son chemin, tant et aussi longtemps qu’il ne reculera pas devant ces mesures, parce que c’est complètement inhumain!», a dit Nancy Lafond, de la CSQ Centre-du-Québec.

Publicités

2 réponses à “Canada : Mobilisation pour dire non au saccage de l’assurance-emploi

  1. Une publication très intéressante !

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s