Liban : Au 22e jour de grève pour les salaires

L’Orient le Jour, 12 mars 2013 :

Des centaines de fonctionnaires du secteur public, enseignants, élèves et parents d’élèves ont manifesté mardi devant le ministère de l’Éducation nationale à Beyrouth, pour réclamer le transfert de la grille des salaires au Parlement.

Manifestation des travailleurs de la fonction publique le 2 mars à Beyrouth

Au 22e jour de la grève ouverte décrétée par le Comité de coordination syndicale (CCS), les manifestants ont bloqué la route devant l’Unesco, dans le secteur-ouest de la capitale, provoquant des embouteillages monstres. Ils se sont ensuite enchaînés les uns aux autres.

Les représentants des élèves du secondaire des écoles publiques ont accusé les responsables politiques de dilapider les fonds publics. « Nous avons perdu toute confiance en vous, ne représentons-nous rien à vos yeux ? », s’est interrogé leur représentant Khaled el-Kurdi.

Prenant la parole, le représentant des parents d’élèves, Ayman Abdel Sater, s’est demandé jusqu’à quand « la crise va durer ». « Transférer la grille des salaires pour que nos enfants ne restent pas prisonniers de la rue », a-t-il dit.

Le président du CCS, Hanna Gharib, a accusé pour sa part les organismes économiques d’avoir « ruiné l’économie libanaise » et de protéger ceux qui violent les biens-fonds maritimes.

« Cette journée est historique pour le Liban. Elle regroupe les enseignants, les élèves et leurs parents autour de la même cause », a-t-il dit. Le responsable syndicaliste a appelé à une manifestation jeudi au port de Beyrouth, « havre de la corruption », et vendredi devant l’aéroport.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s