Archives quotidiennes : 06/03/2013

Grève dans le secteur public en Grande-Bretagne le 20 mars

Reuters, 6 mars 2013 :

Un quart environ du million de fonctionnaires de Grande-Bretagne feront grève le 20 mars, date de la présentation du budget au parlement, pour protester contre la politique d’austérité du gouvernement.

Le syndicat des services publics et commerciaux, l’une des organisations les plus militantes du pays, qui regroupe policiers des frontières, employés de tribunaux et des services fiscaux, donnera ainsi le coup d’envoi d’une série de mouvements sociaux devant durer trois mois.

Lire la suite

Saint-Brieuc : La majorité des ouvriers de Manoir Industries en grève

Ouest-France, 6 mars 2013 :

À l’appel de l’intersyndicale CGT et CFE-CGC de l’entreprise, la grande majorité des ouvriers de Manoir Industries, à Saint-Brieuc (Côtes-d’Armor), a cessé le travail ce matin à l’issue d’une réunion de négociation salariale avec la direction du site briochin. « Non seulement ils ne veulent pas nous augmenter, mais ils vont instaurer une prime liée à la santé, regrette Jérôme Mallard, de la CGT. Ceux qui seront malades perdront une partie de la prime, c’est inadmissible. Ils veulent aussi diminuer notre prime de sécurité. »

Selon la CGT, 80 % des salariés de production sont en grève. Les machines tournent encore pour quelques heures, mais « l’usine sera bloquée demain si la direction ne veut pas nous entendre, » explique Jérôme Mallard. La direction n’a pas souhaité s’exprimer ce soir.

Espagne : les employés de la Couronne se mettent en grève

Belga, 6 mars 2013 :

Les fonctionnaires travaillant au service de la Couronne espagnole ont décidé d’une grève inédite de deux jours fin mars, pour protester contre les coupes salariales et l’allongement de leur journée de travail, a annoncé mercredi le syndicat majoritaire CSI-F.

Jardiniers, chauffeurs, serveurs, palefreniers et jusqu’aux hallebardiers : au total, environ 500 employés de l’entreprise Patrimoine national affectés aux propriétés de la Couronne sont appelés à la grève les 28 et 29 mars, en pleine Semaine sainte, précise le syndicat. Des employés du palais de la Zarzuela, résidence officielle du roi Juan Carlos à Madrid, sont concernés par l’appel à la grève mais pas le personnel directement au service de la famille royale, a précisé un porte-parole de la Maison royale.

Lire la suite

La dictature du patronat, y’en a assez !

Edito de « Communisme-Ouvrier » n°30, bulletin de l’Initiative Communiste-Ouvrière :

L’Europe en crise continue de frapper ceux que les gouvernements, les économistes « bien pensants » et le patronat de plus en plus décomplexé ont désignés comme responsables : « les travailleurs ».

En France comme ailleurs, les grands trusts internationaux SANOFI, ARCELOR MITTAL, PSA,GOOD YEAR prennent des « mesures d’ajustements » ; en terme capitaliste : des milliers de travailleurs seront condamnés au chômage ; et pour certains d’entre eux et leurs fa-milles, à la misère et au désespoir.

Lire la suite

200.000 manifestants en France le 5 mars

« Plus de 200 000 personnes » ont manifesté dans toute la France à travers 174 cortèges mardi 5 mars selon la CGT et FO contre la retranscription de l’accord du 11 janvier dans la loi, accord qui sécurise les licenciements, la flexibilité, le chantage à l’emploi et la délinquance patronale.

Manifestation à Paris

A Paris, on comptait 30 000 personnes à la manifestation, 7.000 à Lyon, 5.000 à Toulouse et 25.000 à Marseille

Manifestation à Troyes

Lire la suite

Portugal : Les cheminots en lutte

AFP, 6 mars 2013 :

Le trafic ferroviaire portugais était fortement perturbé mercredi en raison d’un débrayage des salariés des Chemins de fer portugais (CP) dont la mobilisation s’inscrit dans un mouvement de grève tournante du secteur des transports sur l’ensemble du pays durant toute la semaine.

L’adhésion des travailleurs à la grève est «quasiment totale», a affirmé José Manuel Oliveira, coordinateur de la Fédération des syndicats de transports et communications (FECTRANS), à l’agence Lusa, dressant un premier bilan de la mobilisation.

L’ensemble des billetteries sont fermées et «seulement une demi douzaine de trains circulent dans le cadre du service minimum» aux voyageurs, a-t-il poursuivi.

Lire la suite

Photos de la manif du 5 mars à Caen

2013-03-05-003

Caen 5 mars 2013

Lire la suite

Photos de la manif du 5 mars à Paris

IMG_20130305_153706 IMG_20130305_144613

Lire la suite

Plus de 1.000 manifestants à Strasbourg contre « un accord honteux »

L’Alsace, 6 mars 2013 :

La banderole unitaire des quatre syndicats (CGT, FO, FSU, Solidaires) qui appelaient à manifester, hier matin à Strasbourg, résumait leurs revendications : « Non à la destruction du code du travail, de nos droits et de nos emplois. » Le traditionnel orchestre de la CGT juché sur une camionnette défilait juste derrière, arborant des slogans tels que « Luttons plus pour gagner plus…. de vie » ou « Wagram (NDLR, nom de l’accord dénoncé par cette manifestation), c’est Waterloo ».

Ils étaient 1 100 selon la police, 1 200 selon les organisations syndicales, à réclamer moins de flexibilité et d’austérité.

Lire la suite

Mulhouse : La manif du 5 mars bouscule les bureaucraties syndicales

Petit compte-rendu reçu de la manif du 5 mars à Mulhouse :

La manifestation du 5 mars à Mulhouse, entre 4 et 500 manifestants. Ce
qu’il y avait de significatif c’est que devant le refus des directions
syndicales à manifester, c’est la base syndicale militante CGT de PSA
(avec un tiers des manifestants venant de PSA, dont pas mal qui avaient
débrayé) qui a entraîné tout le monde dans une manifestation laissant
sur place les bureaucrates de FO, CGT et Solidaires (FSU absente) qui
ont refusé de suivre et animant une manifestation très dynamique, avec
la pèche et peu ordinaire où la base avait la parole.

Tout le long de la manif, des slogans et discours d’écorchés vifs, qui allaient du plus simple « on en a marre », « on veut du pognon » ou « CFDT trahison » au plus radical « pendons les actionnaires ». Cette manif non encadrée par les appareils montre les évolutions de volonté et de mentalité de la base militante ouvrière qui pourrait bien demain bousculer plus généralement et largement les bureaucrates syndicaux.

Jacques