Archives quotidiennes : 03/03/2013

PSA Mulhouse : Tous dans la rue et en grève le 5 mars !

Tract de la CGT PSA Mulhouse :

PSA Mul

Télécharger le tract en PDF : Tract CGT PSA Mulhouse

  • Manifestation à Mulhouse : 16 heures Place de la Bourse
  • Grève à l’usine PSA Mulhouse à partir de 15 h 30
Publicités

Renault Cléon : Tous en grève et en manifestations le 5 Mars 2013

Tract CGT Renault Cléon, 4 mars 2013 :

ACCORD DE COMPÉTITIVITÉ RENAULT

12EME REUNION !!!

Lundi 4 Mars la direction de Renault convoque tous les syndicats de 8h30 à 12h30 pour une relecture de l’accord.

Le 19 Février, soit disant la 11éme et dernière réunion de négociation, la direction de Renault devait remettre à l’ensemble des syndicats l’accord définitif.

  •   Depuis une semaine la direction générale fait tout pour obtenir la signature de certains syndicats.
  • En effet elle a remis à l’ensemble des syndicats un premier puis un deuxième projet appelé « Document de Travail », qui peut encore une fois être modifié le lundi 4 Mars ?… Mais seulement sur des questions de forme.

Bien sûr le contenu reste en l’état ce qui nous amène évidemment à poser une question bien simple : A quelles magouilles et à quelles tractations de couloir de dernière minute ce retard peut-il bien servir ?

Lire la suite

Citroën Aulnay : PSA joue le pourrissement

Infos PSA Aulnay, 2 mars 2013 :

Il y a quarante-cinq jours maintenant que, ce vendredi 1er mars, la
grève à Citroën Aulnay a commencé. Cette fin de semaine pourrait bien
marquer un tournant sinon du côté des grévistes, toujours déterminés, du
moins du côté de PSA.

Les négociations reprises sous l’égide d’un médiateur représentant de
l’Etat, mais quasiment invisible et sans aucun poids, sont au point
mort. Aucun autre rendez-vous n’a été convenu avec la direction qui n’a
pas bougé d’un pouce sur les revendications. Exit donc cette nouvelle
phase de négociations.

Lire la suite

5 mars : Récapitulatif d’appels et de préavis de grève

Le 5 mars, les organisations syndicales CGT, Force Ouvrière, FSU et SUD Solidaires appellent tous les travailleurs et travailleuses à se mobiliser contre la transcription dans la loi de l’accord signé le 11 janvier entre des directions de syndicats minoritaires (CFDT, CFTC et CGC) et le MEDEF qui vise à sécuriser la flexibilité, les licenciements, la délinquance patronale et le chantage à l’emploi.

Liste non-exhaustive d’appels et de préavis de grève pour le 5 mars (voir par exemple les nombreux appels dans l’Aube) :

  • BTP :

Appel à la grève de la CGTR dans les entreprises de BTP de la Réunion

  • Chimie : Appel à la grève de la fédération CGT

Voir l’appel

Lire la suite

A Nantes comme ailleurs, les cheminots en grève le 5 mars

Tract d’appel CGT des cheminots de Nantes à la grève le 5 mars :

13-02-27-5-mars-MedefDFT

 

RDV à 10 h Gare de Nord côté Nord pour les cheminots 

Manif interpro 10 h 30 Place du Commerce

La CGTR BTP appelle à la grève le 5 mars

Communiqué de la CGTR BTP :

La fédération CGTR-BTP appelle à la grève générale le 5 mars 2013 pour empêcher la transformation de l’Accord National Interprofessionnel (A.N.I.) en Loi signé entre le MEDEF, CFDT, CFTC et CGC qui est une grave régression des droits sociaux des salariés.

Cet accord vise à faciliter les licenciements, à rendre plus difficile le recours juridique des salariés au Conseil des prud’hommes, à plafonner au minima les dommages et intérêts en cas de contestation de licenciements…

Toutes les entreprises sont concernées.

Il est faux de dire que certaines entreprises réunionnaise ne sont pas concernées.

Lire la suite

TAP Portugal en grève du 21 au 23 mars

Air Journal, 3 mars 2013 :

Les pilotes de la compagnie aérienne portugaise TAP Portugal se joindront au personnel navigant commercial (PNC) pour une grève s’étalant du 21 au 23 mars prochain, soit à la veille des fêtes de Pâques.

Huit syndicats, représentant l’ensemble du personnel de TAP Portugal (y compris au sol) ont approuvé la grève du jeudi 21 au samedi 23 mars. Ils veulent ainsi protester contre les mesures d’austérité de la compagnie qui prône une réduction de salaire de 3,5 % à 10 % pour les salaires bruts supérieurs à 1 500 euros. Cette politique d’austérité s’inspire d’ailleurs de celle du gouvernement, qui sous la pression internationale, a décidé de réduire les salaires de ses fonctionnaires.