Tunisie : Manifestation pour la vérité sur l’assassinat de Chokri Belaïd

Business News, 23 février 2013 :

Quelques milliers de manifestants ont commencé à affluer à l’avenue Habib Bourguiba aux environs de 14h aujourd’hui, samedi 23 février 2013. Une manifestation qui est partie d’un simple évènement créé sur Facebook il y a quelques jours et qui n’a été officiellement revendiquée par aucun parti politique.

Le maître mot de cette manifestation a été la réclamation de la vérité sur l’assassinat du défunt Chokri Belaïd. De nombreux slogans ont été scandés exprimant des opinions diverses qui dénotent de la grande hétérogénéité des manifestants appartenant à différents courants politiques.

Rappelons que Hamma Hammami a nié tout appel officiel à manifester ce samedi mais , force est de constater, que de nombreux sympathisants et membres du Front Populaire ont fait partie de la marche; ils étaient facilement identifiables grâce à leurs slogans hostiles aux destouriens et aux Frères Musulmans. « A bas les destouriens et les Frères musulmans, à bas la pensée réactionnaire », pouvait-on entendre à la Place Mohamed Ali, devant le siège de l’UGTT.

Cette manifestation a rassemblé quelque 8000 personnes, entre membres de nombreux partis politiques, de la société civile et des citoyens tunisiens, toutes appartenances et tranches d’âge confondues. Femmes et enfants ont également été au rendez-vous et en grand nombre.

La plupart des slogans appelaient à l’arrestation à l’assassin de Chorki Belaïd. Certains allaient, même, jusqu’à traiter Rached Ghannouchi « d’assassin ». Les manifestants ont, également, appelé à « la chute du régime » et scandé, à l’adresse d’Ennahdha : « à bas les tortionnaires du peuple ».

D’autres slogans ont, aussi, critiqué les réalisations de l’ancien gouvernement de Hamadi Jebali ainsi que la récente nomination d’Ali Laârayedh.

Même si l’avenue Habib Bourguiba a été quelque peu paralysée par la fermeture de nombreux commerces dont les propriétaires craignaient un éventuel débordement, la manifestation s’est déroulée de manière pacifique et aucun incident n’a été enregistré.

Notons que les forces de l’ordre étaient déployées en grand nombre pour éviter tout éventuel dérapage. Toutefois, la foule a fait preuve d’un grand esprit de civisme et a prouvé qu’elle a bien compris le message : « Le pouvoir n’aura certainement pas intérêt à recourir à la force et à réprimer une manifestation pacifique », déclareront quelques manifestants.

Une sorte de revanche contre la massive manifestation « pro-légitimité » qui a noirci de monde l’avenue Habib Bourguiba, samedi dernier. Un clin d’œil a été rendu par les manifestants aux techniques de mobilisation d’Ennahdha à travers des pancartes qui affichaient : « Ni bus, ni argent, ni Chocotom, ni haut-parleurs, ni couverture spéciale d’Al Jazeera, mais des milliers de Tunisiens spontanément rassemblés pour l’intérêt de leur pays ».

A la fin de la manifestation, devant le ministère de l’Intérieur, les manifestants se sont rassemblés en petits groupes afin d’échanger sur l’actualité dans le pays et, notamment, les circonstances de l’assassinat du défunt Chokri Belaïd. Faisant de l’avenue Habib Bourguiba une sorte de Hyde Park où des inconnus se rassemblent pour échanger leurs opinions.

Une manifestation qui promet de se répéter de manière hebdomadaire puisque le Front Populaire a appelé, officiellement, à manifester tous les samedis tant que le vrai coupable de l’assassinat de Chokri Belaïd n’a pas été découvert…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s