Appel à la manifestation du 5 mars à Besançon

A Besançon les organisations syndicales CGT, FO, FSU et SUD Solidaires appellent à manifester le 5 mars à 10 h Parking Battant contre la grande braderie des droits des salariés contenue dans l’accord entre des syndicats minoritaires et le MEDEF du 11 janvier et que le gouvernement veut faire passer dans la loi.

manifBES

Extraits du tract de l’UL CGT de Besançon :

L’accord qui a été signé le 11 janvier 2013, par trois organisations syndicales (CFDT, CFTC et CGC) et avec la complicité du gouvernement, constitue une véritable régression pour le monde du travail.

Cet accord sur la « sécurisation de l’emploi » est en fait une véritable capitulation devant les exigences du grand patronat, rendant les salariés corvéables à merci, par la flexibilité et la menace de licenciements.

Le projet de cet accord, autorise les patrons à imposer « en cas de difficultés économiques » des baisses de salaire et des augmentations de la durée de travail, pendant une période limitée à 2 ans. Le prétexte est de maintenir l’emploi ! Mais faire travailler plus longtemps des salariés revient pour les patrons à économiser l’embauche d’autres salariés pour faire le travail ! Ce qui veut dire qu’il y aura moins d’emplois.

Si cet accord sécurise quelque chose, ce n’est donc pas l’emploi mais bien les profits patronaux, en augmentant l’exploitation et la corvéabilité des travailleurs !

Un petit rappel concernant les « difficultés » patronales qui seraient à l’origine de la signature de cet accord :

La rémunération des grands patrons du CAC 40 (salaire fixe, bonus, actions gratuites, stock options et indemnités de départ versées au dirigeants des grandes entreprises, hors régimes de retraite supplémentaire) qui s’était déjà envolés en 2010 a continué à progresser en 2011 pour atteindre en moyenne 4,2 millions d’euros l’année dernière, contre 4 millions en 2010 !
14 dirigeants français ont crevé en 2011 un plafond, de 240 SMIC annuels, soit actuellement 4,6 millions d’euros. Les bonus annuels pour leur part, ont baissé de
8,6 %, mais ils se maintiennent à un niveau élevé (124 % du salaire fixe en moyenne).

Et en 2012, le gouvernement Hollande, avec le crédit d’impôts accordé aux grandes entreprises, leur a généreusement octroyé un cadeau de 20 milliards d’euros, alors que le SMIC n’a augmenté que de 3 centimes d’euros/heure !!!! Sous prétexte de crise, nous devrions accepter les licenciements, la flexibilité, les bas salaires, une retraite de misère alors que les patrons et les actionnaires continuent à se gaver sur notre dos ?

Aujourd’hui, ce sont tous les travailleurs de ce pays qui sont menacés de licenciement, sans compter toutes les entreprises de sous-traitance qui vont eux aussi payer la note Combien de milliers de suppressions de postes ? Combien de licenciements ?

Les grévistes de PSA à AULNAY ont ouvert la voie ! Rejoignons-les !

Pour mettre en échec ces attaques, la seule réponse efficace du monde du travail doit être la mobilisation collective ! Seules les luttes collectives nous permettront de nous défendre !

Manifestation le 5 mars contre cet accord scélérat !
RV 10 H Parking Battant
Nous terminerons devant la permanence du Parti Socialiste, avenue de la Gare d’eau pour une entrevue avec les parlementaires à 11h45.
Cet accord ne doit pas passer !

Téléchager le tract en PDF : tract 5 mars 2013-COr

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s