Deuxième jour de grève générale en Inde

Ce 21 février, les travailleurs indiens se mobilisent pour la deuxième journée consécutive pour défendre une plate-forme revendicative sur les salaires, l’emploi, les retraites et la protection sociale.

Travailleurs en grève à Kolar

Quelques informations sur la grève tirées de la presse anglophone indienne :

Au total la presse estime que 100 millions de travailleurs ont suivi le mot d’ordre de grève les 20 et 21 février à travers le pays. Dans tout le pays, les employés du secteur des banques ont été particulièrement mobilisés avec un million de salariés du secteur bancaire en grève à travers le pays.

A New Delhi, la plupart des banques et compagnies d’assurances de la ville ont été touchées par la grève. Et le 21 février, les ouvriers de 29 zones industrielles de la ville se sont mis en grève, que ce soit dans des petites entreprises ou des grandes usines. Dans la zone industrielle de Patparganj par exemple toutes les usines ont cessé le travail. (India Daily News, 21/02) Au niveau des transports, la grande majorité des conducteurs de taxis et de rickshaws étaient en grève ces deux jours (India West, 21/02).

A Bombay, les employés des banques se sont retrouvés aux côtés des ouvriers agricoles, des enseignants et d’autres travailleurs dans un meeting contre la politique anti-ouvrière du gouvernement au stade Azad Maidan. (Source : The National, 21/02). Le Indian Times du 21 février estime qu’à Bombay dans le secteur de la banque et des assurances environ 100% des employés se sont mis en grève les 20 et 21 février.

Employés de banque en grève devant leur lieu de travail à Bombay

Au Bengale Occidental, la grève a comme partout dans le pays mobilisé de nombreux salariés du secteur bancaire. Dans la zone industrielle de Barrackpore au nord du district de Parganas, de nombreux travailleurs ont débrayé. Dans la zone industrielle d’Asansol-Durgapore (district de Burdwan), on estime que 30% des travailleurs étaient en grève jeudi. (New Tract India, 21/02).

A noter qu’à Debipur, village de cet Etat, un fonctionnaire, en grève le mercredi 20, a eu l’oreille coupée le lendemain par des membres du All India Trinamool Congress, parti au pouvoir au Bengale Occidental fortement opposé à la grève.

Banque fermée pour cause de grève

Dans l’Etat de Tamil Nadu, les salariés des banques et de la poste étaient très mobilisés ; dans le secteur de l’automobile, les syndicats des ouvriers des usines Hyundai Motor et Ford deSriperumbudur et Maraimalai Nagar ont organisé un meeting le 21 février (India West, 21/02).

Dans les districts de Adilabad et  Karimnagar, la grève a touché les mines Singareni. Les mineurs de Godavarikhani et Ramagundam (district de Karimnagar) ont également débrayé, alors que des travailleurs ont manifesté dans différentes villes comme Karimnagar, Sircilla,  Jagtial, Dharmapuri, ou Jammikunta. (Source Deccan Chronicle, 21/02)

Manifestation de grévistes à Karimnagar le 20/02

Dans le district de Madurai, la grève a été très suivie ces deux jours dans le secteur de la banque et des assurances. Selon le Forum of Bank Unions (Forum des Syndicats des Banques), 4.000 employés de banque de la ville se sont mis en grève. Environ 500 travailleurs des banques ont manifesté le 20 février devant la Canara Bank à Madurai. Des manifestations et protestations ont eu lieu dans différents autres quartiers de la ville. (Source : The Hindu, 21/02)

Manifestation des travailleurs des assurances le 20 février à Madurai

A Gujarat, dans le secteur des banques, 12.000 fonctionnaires et 35.000 travailleurs du privé se sont mis en grève les 20 et 21 février. Dans le secteur des assurances, 4.500 employés de la société LIC sont en grève. (Business Standart, 21/02)

A Hyderabad, le Syndicat All India Postal Employees Union a annoncé ce 21 février un taux de grévistes de 90% parmi les employés de la poste.

Rassemblement de salarié(e)s du secteur bancaire devant le local de leur syndicat à Mysore le 20 février.

Hier, la mobilisation dans la région de Mysore a touché la plupart des secteurs d’activité. Dans les transports, la grève a par exemple touché la compagnie de bus Karnataka State Road Transport Corporation, la plupart des écoles et collèges ont été fermés, ainsi que la plupart des magasins du centre-ville de Mysore. Dans la zone industrielle de Mysore, la grève a touché la plupart des grandes entreprises publiques et privées comme les usines Bhoruka Aluminum, Triveni Engineering, Falcon Tyres, JK Tyres, Ganesh Gears, Automotive Axles, BEML, Rane Madras, San Engineering et Rangsons Electronics. Hier, des groupes de travailleurs en mobylettes allaient d’usine à usine pour propager le mouvement de grève. Dans la zone industrielle de Nanjangud, 70 entreprises ont été touchées par la grève et environ 20.000 ouvriers ont cessé le travail et se sont rassemblés pour manifester. La grève a également touché le secteur bancaire et un millier d’employés de banque ont manifesté hier devant la Banque Centrale de Mysore. (Source : The Hindu, 21/02)

Le 20 février, des travailleurs ont bloqué des voies ferrées dans plusieurs gares comme à Bhubaneswar, Puri, Paradip, Angul, Dhamra, Balugaon et Chhatrapur. A Bhubaneswar, des militants syndicalistes ont bloqué la route NH-5 et 20 militants ont été arrêtés par la police. Plusieurs blocages ont eu lieu pendant toute la journée aux intersections de la ville. Les conducteurs de rickshaw se sont joints à la grève. (New Indian Express, 21/02)

A Ambala, Narender Singh, un conducteur de bus en grève et militant syndicaliste, a été tué alors qu’il tentait de bloquer le dépôt de bus de la ville le 20 février.

Selon un communiqué de l’organisation syndicale All India Trade Union Congress (AITUC) du 21 février : « Les deux jours d’agitation à travers le pays ont été un succès, mais nous lancerons des protestations encore plus fortes ; ce n’est que le début du chapitre ».

2 réponses à “Deuxième jour de grève générale en Inde

  1. Pingback: Vidéo : Grève générale en Inde | Solidarité Ouvrière

  2. Pingback: LabourNet Germany: Treffpunkt für Ungehorsame, mit und ohne Job, basisnah, gesellschaftskritisch » Was hat der – politische – All India Strike vom Februar 2013 bewirkt?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s