Archives quotidiennes : 09/02/2013

Renault : Un point sur les appels à la mobilisation du 12 février

Point de la CGT Renault au 8 février sur les appels à la mobilisation dans les sites Renault pour le 12 février contre la signature et l’application de « l’accord de compétitivité » que veut imposer la direction.

LARDY : Hier après mid (7 février)i, c’est plus de 150 salariés qui se sont rassemblés à Renault Lardy devant le bâtiment L28 (mur de choc) pour interpeler M. TAVARES (n°2 du groupe Renault) et M. BILLIG (Directeur des Ingénieries et de la Qualité Groupe) Une manifestation organisée par la CGT, et relayée par SUD, en toute dernière minute puisque nous avons appris leur venue à Lardy le mercredi dans la soirée. Nous organisons une réunion intersyndicale ce midi afin d’envisager de la manière la plus large possible la poursuite de nos mobilisations.

Nous appelons les salariés à se mobiliser encore plus nombreux, encore plus déterminés lors d’un prochain RDV la semaine prochaine.

Lire la suite

Renault Douai : Appel à la grève le 12 février

Appel de la CGT Renault Douai à la mobilisation et à la grève le 12 février pour empêcher la signature et l’application de « l’accord de compétitivité » que veut imposer la direction.

12Douais

Voir le tract en PDF sur le site de la CGT Renault Douai

Renault : La CFE CGC ne signera pas l’accord de compétitivité

Le Maine Libre, 8 février 2013 :

La CFE-CGC Renault a annoncé ce vendredi qu’elle ne signerait pas l’accord de compétitivité proposé par Carlos Ghosn. « La CFE-CGC n’a eu de cesse de réclamer à la direction de Renault, le plan produit, les plannings et niveau d’investissement associés, les lieux d’affectation, rendant crédibles les volumes annoncés par Renault pour assurer l’activité des sites Français » explique le syndicat.

« Cet accord se doit d’être vraiment « Donnant-Donnant ». En effet, après d’innombrables tergiversations et atermoiements, Renault annonce à l’horizon 2016 100 000 véhicules de plus par rapport à 2012 et 80 000 véhicules supplémentaires non identifiés venant de partenaires pas plus identifiés, soit un total prévisionnel de 710 000 véhicules » ajoute la CFE-CGC qui indique qu’elle ne peut se contenter, « tant pour les salariés de Renault que pour ceux de la filière automobile, d’un texte d’accord constitué seulement « d’ intentions » et de « si tout va comme prévu … », le tout conditionné au marché et au bon vouloir du ou des partenaires. C’est au moins 800 000 véhicules à l’horizon 2016 qui seront nécessaires pour pérenniser les sites français et les maintenir au niveau de performance exigé par la direction ».

Télécharger le communiqué de la CGC en PDF : communiquecgc

L’hommage à Chokri Belaïd vire à la manifestation anti-Ennahda

Le Monde, 9 février 2013 :

Ni la pluie, ni le froid, ni le vent n’ont empêché les Tunisiens de rendre un dernier hommage à l’opposant de gauche Chokri Belaïd, un avocat âgé de 48 ans inhumé vendredi 8 février à Tunis, deux jours après avoir été tué en pleine rue par un tireur inconnu. Emue, la foule, évaluée à « quelque 40 000 personnes » selon le ministère de l’intérieur, bien plus selon les organisateurs, a laissé éclater sa colère contre le gouvernement dominé par le parti islamiste Ennahda, rendu responsable du climat de violence en Tunisie.

Lors des funérailles de Chokri Belaid, le 8 février à Tunis.

« Du pain, de l’eau, mais pas Ennahda », ont scandé des milliers de voix. « Ghannouchi, assassin ! », reprenait en choeur le cortège, en clamant le nom du chef du parti islamiste. La marche a pris des allures de manifestation politique, la plus importante depuis les années Bourguiba (1956-1987), le père de l’indépendance.

« Tout le monde est là, à part un parti, celui qui joue les intermédiaires entre le peuple et la religion », observait avec satisfaction un étudiant. Les autres formations de la coalition gouvernementale, le Congrès pour la République (CPR) du président Moncef Marzouki et Ettakatol, dirigé par Mustapha Ben Jaafar, le président de l’Assemblée nationale constituante, n’étaient pas non plus les bienvenus. Parmi les slogans criés à tue-tête figurait aussi celui-ci : « Le peuple veut une autre révolution. » Deux ans tout juste après le soulèvement qui a renversé Zine El-Abidine Ben Ali et lancé le « printemps arabe »…

Lire la suite

Non, l’homosexualité n’est pas imposée aux Arabes par l’Occident

Article de Abdellah Taïa, écrivain marocain né à Rabat en 1973, publié par Rue 89 le 8 février 2013 :

Le paternalisme et l’ignorance ne sont pas venus cette fois de là où je les attendais.

Selon l’article de Street Press repris sur Rue89, les Indigènes de la République affirment que l’homosexualité, identité occidentale, n’est pas adaptée au monde arabe et africain. Et, par analogie, qu’elle n’est pas vraiment la bienvenue dans ce qu’on appelle, en France, « les quartiers populaires ».

Si on suit cette logique jusqu’au bout, le mariage pour tous n’est donc pas la priorité des priorités. Il ne serait même qu’une nouvelle offensive de « l’impérialisme gay » et du « monde blanc », qui veut imposer à la terre entière « l’universalisation de l’homosexualité ».

Lire la suite

Une centaine d’ouvriers chinois marchent sur Alger

L’Expression, 9 février 2013 :

«On travaille comme des esclaves et ils nous donnent de l’argent de poche», se plaignent-ils.

Le décors était spectaculaire, hier, sur l’autoroute menant de Dar El Beïda vers Ben Aknoun. Sous une pluie battante, une centaine de Chinois, recroquevillés dans leurs couvertures marchent en file indienne. Jalonnés par des véhicules de la Gendarmerie et de la police, ces Chinois marchent sans ce soucier ni des regards des badauds, ni des conditions climatiques peu favorables aux randonnées. Ils marchent car ils ont faim! Ils n’ont pas été payés depuis un an!

Btp

Eux, ce sont les travailleurs de la société chinoise de Construction Engineering Group (Crceg), en charge de la réalisation du futur «grand stade d’Alger», situé à Baraki, qui ont décidé de briser l’omerta pour revendiquer leurs droits. Ils ont donc improvisé une marche depuis la base de vie située à l’intérieur du chantier vers l’ambassade de Chine au boulevard des Martyrs à Alger.

Lire la suite

Appel commun de la Cgt et de Force Ouvrière

Communiqué commun CGT et Force Ouvrière, 8 février 2013 :

Les deux confédérations CGT et FORCE OUVRIÈRE réaffirment leur opposition résolue aux principales dispositions contenues dans l’accord interprofessionnel sur l’emploi du 11 janvier 2013.

Cet accord refusé par deux des trois grandes confédérations syndicales organise une plus grande flexibilité pour les salariés, un recul de leurs droits individuels et collectifs au bénéfice des employeurs.

La lutte contre le chômage appelle une rupture avec les politiques d’austérité et de rigueur préjudiciables à l’emploi en qualité et en quantité.

Lire la suite