Inde. Des syndicalistes de Maruti-Suzuki croupissent en prison

suzukiUne vingtaine de syndicats ont appelé à la manifestation, mardi dernier (5 février), à Jantar Mantar (New Delhi) pour réclamer la libération de 149 ouvriers des usines Maruti Suzuki à Gurgaon et la réintégration de 500 ouvriers suspendus.

Arrêtés par la police lors des manifestations du 18 juillet 2012, accusés d’implication dans les violences durant lesquelles un cadre supérieur a trouvé la mort, ils sont emprisonnés depuis six mois. Parmi eux, des dirigeants du syndicat indépendant des travailleurs de Maruti-Suzuki (1) que l’employeur refusait de reconnaître. Les syndicats tiennent la compagnie responsable des violences qui trouvent leur origine dans l’exploitation des travailleurs.

Selon la Fédération syndicale indienne (2), ces détentions sont politiques. Le gouvernement devrait ordonner la libération des travailleurs. La Fédération a transmis des dossiers en ce sens au premier ministre du pays et au chef du gouvernement de l’état.

(1) MSWU – Maruti-Suzuki Workers Union

(2) Indian Federation of Trade Unions

Source : http://bit.ly/11PDZSv

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s