Archives quotidiennes : 04/02/2013

Mouvement de grève dans les Mc Donald’s du centre de Marseille

Maritima, 4 février 2013 :

Dans un communiqué, l’intersyndicale FO – CFDT, représentant les salariés de plusieurs restaurants Mc Donald’s du centre-ville de Marseille, annonce qu’un mouvement de grève est actuellement en cours pour dénoncer la « disparition programmée de leurs droits sociaux ». Le voici :

« Depuis l’arrivé d’un nouveau franchisé Mc donald’s au centre ville de Marseille en 2007, les salariés des Mc donald’s Canebière, Gare St Charles et Bonneveine ont subit la disparition programmé de leurs droits sociaux :

– SUPPRESSION DU 13eme Mois
– SUPPRESSION de la Mutuelle de groupe
– SUPPRESSION du Comité d’Entreprise
– SUPPRESSION des Négociations salariales et 0% de hausse des salaires par voie de négo !

Lire la suite

Publicités

PSA Mulhouse : Vive la lutte des travailleurs d’Aulnay

Tract de la CGT PSA Mulhouse « Vive la lutte des travailleurs d’Aulnay » :

vive greve aulnay

Télécharger le tract en PDF : tract PSA Mulhouse soutient PSA Aulnay(1)

5 février : Appel à la grève à Renault-Cléon

A l’usine Renauly Cléon, les syndicats CGT et FO appellent les salariés à se mettre en grève le 5 février :

Cleon2

– dès 21h30 pour l’équipe de nuit (nuit du lundi 4 au mardi 5 février)
pour être aux portes de l’usine… dès 5h00
– dès 5h30 pour l’équipe du matin
– dès 7h45 pour la normale
– dès 13h30 pour l’équipe d’après-midi

Nous appelons tous les salariés à nous rejoindre aux portes de l’usine, dès la prise de poste, à 5h30

Télécharger le tract de la CGT Renault Cléon du 4 février : 20130204_Tract_général(1)

PSA Aulnay : Rassemblement de soutien aux militants menacés de licenciement et poursuivis

Communiqué de presse de la CGT PSA Aulnay, 04/02/2013

Depuis le 16 janvier, plusieurs centaines de salariés de PSA Aulnay sont en grève pour faire aboutir leurs revendications face à la volonté de la direction de PSA de fermer et de casser l’usine.

Ne supportant pas que des salariés osent relever la tête, s’organisent et se défendent pour défendre leur emploi, la direction a développé, la semaine dernière, une monstrueuse campagne de calomnies et de mensonges pour tenter de salir les salariés et de casser la grève.

Durant toute la semaine dernière, la direction a tenté de faire régner un climat de tension en recrutant près de 200 cadres et agents de maîtrise des autres sites PSA, appuyés par une centaine de vigiles de deux sociétés privées habillés en treillis et rangers noirs.

Lire la suite

Mobilisation des travailleurs portuaires au Havre

France 3 Haute-Normandie, 4 février 2013 :

Environ 400 agents du grand port maritime du Havre (selon la CGT) étaient en grève ce lundi de 11h à 14h, jour des négociations annuelles entre leur direction et les syndicats. Ils réclament des augmentations de salaire. Mais pas seulement.

Une revalorisation salariale. C’était effectivement le mot d’ordre de ce mouvement de grève. Mais les salariés du grand port maritime du Havre en ont profité pour évoquer d’autres inquiétudes, plus profondes : un sous effectif, la nouvelle organisation du temps de travail et le regroupement des ports du Havre, de Rouen et de Paris (Haropa).

Lire la suite

Providence : Répression antisyndicale en Suisse

RTN, 4 février 2013 :

L’hôpital de La Providence à Neuchâtel licencie avec effet immédiat les 22 grévistes qui ont refusé de reprendre le travail. Le président de la Fondation de La Providence, Antoine Wildhaber, l’a annoncé ce lundi après-midi.

La direction de l’hôpital avait fixé un ultimatum au 31 janvier pour la reprise du travail. Elle affirme ne pas pouvoir tolérer indéfiniment une grève qu’elle juge illicite. Les deux grévistes qui ont accepté de reprendre le travail conservent leur emploi.

Lire la suite

Grève dans l’éducation à Yamoussoukro

@bidj@n.net, 4 février 2013 :

La grève de l’Intersyndicale du secteur Education/Formation (ISEF) est largement suivie à Yamoussoukro où 11 enseignants ont été interpelés lundi au lycée Mamie Adjoua par des éléments de la préfecture de police qui les ont mis en garde à vue au commissariat du 1er arrondissement, a constaté l’AIP.
« Nous sommes allés en salle de professeurs pour entretenir certains collègues présents. Les policiers nous ont trouvés là et nous ont demandé de les suivre à leur cargo. Une fois près du cargo, ils nous ont intimé l’ordre de monter à bord et nous ont déportés ici au commissariat du 1er arrondissement », a relaté l’un de ces enseignants.

Le chef de poste du 1er arrondissement n’a pas voulu se prononcer sur les motifs de leur interpellation.

Cette grève a été matérialisée par la fermeture de tous les établissements scolaires primaires, secondaires généraux et techniques publics.

Lire la suite