Au Lude, la lutte des travailleurs de Candia continue

Ouest-France, 20 janvier 2013 :

Les salariés de Candia, au Lude, toujours en grève, ont passé la vitesse supérieure dans leurs actions pour protester contre la fermeture de la laiterie en 2014.

Jeudi soir, ils ont détourné un camion-citerne qui venait de collecter le lait dans une exploitation ludoise. Le camion a été placé dans la cour de la laiterie et les salariés l’ont gardé plusieurs heures « en otage ». Le groupe Candia a réagi en portant plainte à la gendarmerie de Pontvallain pour extorsion de matériel.

Le sous-préfet de La Flèche, Jean-François Houssin, leur a rendu visite vendredi après-midi. Un peu après 16 h, les salariés grévistes ont finalement décidé de restituer le camion dont le contenu a subi un contrôle sanitaire.

Autre motif de mécontentement : l’absence supposée du directeur du site, Bernard Auffray, « depuis le samedi matin 12 janvier », selon les salariés.

Vendredi, lors d’une réunion à Paris, la direction et les syndicats ont discuté du rapport Syndex portant sur les comptes de Candia. Jeudi soir, Romain Pottier, délégué syndical CFDT, gardait encore « de l’espoir pour le site Candia au Lude ».

Publicités

Une réponse à “Au Lude, la lutte des travailleurs de Candia continue

  1. Gregoire Got

    Bonjour,

    J’ai appris par un amis fermier (vache à lait et poulet de loué à la Suze) la fermeture prochaine de Candia.
    Je ne sais pas si mon commentaire peut servir à aider les 190 personnes à garder leur emploi mais qui ne tente rien n’a rien, et autant que je propose cette idée.
    Les raisons de la fermeture c’est que l’usine ne fait pas assez de marge suffisante pour le groupe Candia, pourtant l’entreprise fonctionne correctement. Je ne pense pas que vous puissiez freiner la volonté de Candia de fermer, vous allez sans doute gagner un peu plus d’indemnité mais vous aurez perdu votre emploi. Pourquoi alors ne pas négocier à 190 personnes de reprendre la société? Devenir actionnaire de votre société. Faire 190 emprunt pour racheter à un prix négocié et très raisonnable auprès de Candia, et continuer à faire marcher l’usine, continuer à vendre le lait aux différents distributeurs. Il y a beaucoup de fermier autour de l’usine qui a besoin de votre usine, le pari est osé mais la solution est meilleur que de fermer l’entreprise.
    L’histoire de Candia n’est qu’une question de profit alors que vous êtes motivé pour continuer votre métier. Essayez dans ce sens là.

    J’espère que vous trouverez rapidement une solution positive à cette crise.

    J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s