Archives quotidiennes : 05/01/2013

Nouveau rassemblement à Lille en soutien aux sans-papiers en grève de la faim

Nord Eclair, 5 janvier 2013 :

Un nouveau rassemblement à Lille a réuni environ 300 personnes samedi en soutien à des sans-papiers en grève de la faim depuis deux mois, en présence de Monseigneur Gaillot.

«J’espère que les derniers développements sont de bons signes et qu’ils iront dans le bon sens», a observé Roland Diagne, porte-parole du Comité des sans-papiers (CSP 59). Une réunion était prévue mercredi à la préfecture pour «faire un point à la suite de l’examen des dossiers» de demandes de régularisation et une maraude sociale a été mise en place depuis jeudi soir avec la Croix-Rouge, pour un suivi social et sanitaire des grévistes de la faim.

Lire la suite

Publicités

La lutte continue à Algérie Poste

Le Temps d’Algérie, 5 janvier 2013 :

Enclenchée à la veille du Nouvel An, la grève illimitée, observée par le personnel d’Algérie Poste, se poursuit pour le sixième jour consécutif. Une marche est prévue, aujourd’hui, à partir de la Grande-Poste d’Alger jusqu’au ministère de la Poste et des Technologies de l’information et de la communication, à Télemly. Elle devrait regrouper des milliers de postiers qui viendront de plusieurs wilayas. Leur principale revendication est le départ du directeur général Mohamed-Laïd Mahloul. Les grévistes se disent «plus que déterminés à aller jusqu’au bout» de leurs revendications socioprofessionnelles. Ils exigent que «justice soit faite», et notamment qu’ils soient alignés au même titre que le personnel d’Algérie Télécom. Hier, un rassemblement de centaines d’employés a été observé devant l’entrée principale de la Grande-Poste.

Selon un postier qui a requis l’anonymat, «la politique de fuite en avant adoptée par le ministère ne fait que doubler notre détermination. Il est vrai que la grève d’avril a été gelée suite à un accord de principe, mais cette fois-ci, nous allons exiger que tout accord soit signé noir sur blanc».

Et d’ajoutant : «La corporation n’a plus de représentants.» Les travailleurs refusent d’être représentés par Mohamed Tchoulak, secrétaire général du syndicat d’AP, ou encore par l’Union générale des travailleurs algériens (UGTA). «Le syndicat n’est pas à la hauteur pour nous représenter et l’UGTA travaille pour le compte de l’administration. Ils ont formé une coalition contre nous», dénonce le même gréviste.

Lire la suite

Témoignage sur les violences policières à Siliana.

France 24, 5 janvier 2013 :

Aimen Bolhi est Tunisien. Blessé à l’œil par des chevrotines lors des manifestations violemment réprimées en novembre à Siliana, en Tunisie, il a été opéré à Paris. Amer, il revient sur ces évènements qui resteront gravés dans son esprit.

L’œil droit d’Aimen Bolhi est masqué par une épaisse gaze, protégée par une coque de plastique. L’homme de 31 ans ne sourit que rarement. Son visage est grave. Il porte encore les stigmates des nombreuses décharges de chevrotine qui l’ont touché au visage le 28 novembre dernier à Siliana, en Tunisie, lors d’une manifestation. À la fin de l’automne, cette ville déshéritée de 25 000 habitants, située à 140 kilomètres au sud-ouest de Tunis, a été le théâtre de violents affrontements entre une jeunesse en quête d’avenir et les forces de l’ordre.

« Il s’agissait d’une manifestation pacifique, un appel au développement de la région de Siliana », raconte Aimen à FRANCE 24. Dans la ville, l’homme possède un restaurant, une boutique de vêtements et gère le marché hebdomadaire. Environ 70 personnes travaillent pour lui. « Cette région est très pauvre, et le gouvernement ne s’en préoccupe absolument pas », poursuit-il. « Nous avons décrété une grève générale, mais dès le premier jour de notre manifestation, nous avons été accueillis à coups de gaz lacrymogène. Les policiers ont frappé tout le monde. Enfants, vieillards… Ils n’ont épargné personne. Nous, on voulait juste que Siliana ne soit pas oubliée par les pouvoirs publics », ajoute l’homme, animé par une colère sourde.

Lire la suite

Lille: « Nous sommes en train de mourir pour un bout de papier »

L’Humanité, 4 janvier 2013 :

Lille, envoyée spéciale. En plein centre de Lille, une quarantaine de sans-papiers sont en grève de la faim depuis 64 jours. Alors que plusieurs occupations de soutien étaient organisées hier, jusqu’au siège du PS à Paris, ils se disent prêts à aller « jusqu’au bout ».

Devant l’église Saint-Maurice, en plein cœur de Lille, une grande tente a été montée. Les nombreux passants sont rares à s’arrêter devant la banderole rouge qui la recouvre : « Faut-il mourir pour avoir des ­papiers ? Valls, régularisez ! » Dans ­l’indifférence générale, trente-six sans-papiers sont en grève de la faim depuis le 2 novembre pour obtenir leur régularisation. Sous la tente, les grévistes, allongés sur des matelas, se protègent du froid avec des couvertures. Ils sont en majorité algériens, on compte quelques Guinéens et des Thaïlandais.

Lire la suite

Les grévistes de l’hôpital Providence continuent leur mouvement

RTN, 5 janvier 2013 :

Nouveau piquet de grève en vue pour les employés de l’hôpital de La Providence à Neuchâtel. La Ville leur a donné l’autorisation de s’installer au Jardin anglais, à côté du Fun’ambule.

Syndicats et grévistes attendent encore la confirmation écrite, mais si tout va bien ils devraient investir leurs nouveaux quartiers mardi. Ils peuvent rester là jusqu’à la fin du mois, mais l’accord avec la Ville est renouvelable. Les grévistes vont maintenant tenter de récupérer leur tente et leurs chauffages, qui ont été séquestrés par la police lorsqu’ils ont été chassés de l’hôpital.

Lire la suite

Nouvelle condamnation de France Télévisions pour usage abusif de CDD

La Croix, 4 janvier 2013 :

La cour d’appel de Paris a condamné France Télévisions à requalifier en CDI le contrat d’un technicien qui travaillait pour le groupe en CDD depuis plus de 10 ans.

La nouvelle est tombée vendredi 4 janvier. France Télévisions doit aussi verser à ce technicien une indemnité de quelque 100 000 €, selon l’avocate du technicien.

RFO et France 3

Ce salarié, dont l’identité n’a pas été communiquée, est un technicien vidéo qui multipliait les CDD à RFO (devenu depuis France 0) et à France 3 depuis janvier 2000, a indiqué à l’AFP Me Joyce Ktorza, confirmant une information donnée vendredi par La Tribune .

Lire la suite

Protestation des ouvriers agricoles à Oxford

A l’occasion de la « Oxford farming conference » qui s’est tenue du 2 au 4 janvier 2013, les ouvriers agricoles ont protesté à l’entrée de la conférence contre la décision du gouvernement d’abolir le salaire minimum dans l’agriculture.