Archives quotidiennes : 03/01/2013

Paris : Occupation du siège du PS

Message du CSP 75 :

OCCUPATION EN COURS Siège PS Solférino SANS PAPIERS

APPEL A SOUTIEN URGENT
OCCUPATION EN COURS DU SIEGE DU PS RUE DE SOLFERINO EN SOUTIEN AUX SANS-PAPIERS GREVISTES DE LA FAIM DE LILLE

Aujourd’hui, jeudi 3 janvier 2013,

Des dizaines de personnes occupent actuellement le siège du Parti Socialiste rue de Solférino à Paris, en soutien aux grévistes de la faim de la CSP59 de Lille qui mènent depuis 2 mois, désormais au péril de leur vie, un combat rigoureux contre l’aveuglement et l’entêtement du Ministre de l’intérieur et du Préfet de Lille, qui n’ont rien trouvé de mieux parmi les prudentes réponses à leur demande de régularisation, que d’expulser vers l’Algérie deux de ces grévistes de la faim en état plus que critique.

Des manifestants se sont enchaînés et menottés aux grilles !

Lire la suite

Publicités

Tunisie : Grève générale à Redeyef

Tunivision, 3 janvier 2013 :

“Une grève générale en signe de protestation contre la non-inclusion des martyrs du bassin minier en tant que bénéficiaires du décret-loi 97 relatif à l’indemnisation des martyrs et blessés de la Révolution, a été déclenchée dans la région de Redeyef relevant du gouvernorat de Gafsa, ce Jeudi 3 Janvier.

A ce sujet, le syndicaliste, Adnène Hajji, intervenant sur les ondes de Mosaïque FM, a mis en garde le gouvernement contre le danger de cette décision, en indiquant que les victimes des évènements du bassin minier sont eux aussi des martyrs de la révolution.”

Algérie : Grève illimitée à la poste

Liberté Algérie, 3 janvier 2013 :

Aucun service minimum n’était assuré hier par les travailleurs d’Algérie Poste qui réclament le départ du directeur de l’établissement. Ce dernier a qualifié la grève d’illégale. C’est le bras de fer.

Le directeur général d’Algérie Poste, Mohamed-Laïd Mahloul, a affirmé, hier à Alger, qu’une action était en cours avec le syndicat pour contenir la grève observée depuis dimanche dernier par les travailleurs du secteur, la qualifiant “d’illégale”. Dans une déclaration à l’APS, M. Mahloul a souligné que “les représentants officiels des travailleurs du secteur (syndicat d’Algérie Poste) sont en contact avec les protestataires pour tenter de les raisonner et examiner les moyens de prendre en charge leurs revendications”. “Le dialogue n’a jamais été interrompu, à travers l’écoute des revendications des travailleurs et la prise en charge de leurs préoccupations”, a-t-il souligné.

Lire la suite

Etude notariale Brisset-Le Touze : Les salariés en grève ne lâchent rien

Ma Ville, 3 janvier 2013 :

Lorient : Le mouvement, démarré le 17 décembre, n’a pas perdu en intensité. Hier, le président des notaires du Morbihan a appelé à l’apaisement et à la fin du conflit.

Neuf personnes – sur 22 salariés – sont toujours en grève à l’étude notariale Brisset-Le Touze. Hier encore, ils affichaient, devant l’office, place Jules-Ferry, leur détermination à mener « jusqu’au bout »l’action démarrée le 17 décembre et soutenue par l’union locale CGT.

« Réintégration »

Le conflit découle de la discorde, totale et ancienne, entre les deux notaires associés. Les tensions ont rejailli sur les salariés au fil du temps. Se traduisant par des arrêts maladie. Et, aujourd’hui, par cette grève. Les revendications n’ont pas varié d’un iota depuis trois semaines. Elles portent sur les conditions de travail et l’application de la convention collective.

Lire la suite

Manifestation syndicale aux Ateliers de Beauvais

Tendance Ouest, 2 janvier 2013 :

Harcèlement au travail: une manifestation s’est déroulée cet après-midi devant l’entreprise  » Les ateliers de Beauvais », à Lonrai, aux portes d’Alençon. La CGT dénonce un « patron voyou ».

Pas moins de 5 salariés ont été licenciés ou sont partis d’eux même en 2012, de cette TPE, sous-traitant en câblage électrique pour de grandes marques de chaudières.

Lire la suite

Vienne : Demandeurs d’asile en grève de la faim

Euronews, 3 janvier 2013 :

En Autriche, 14 demandeurs d’asile observent depuis plusieurs jours une grève de la faim dans une église de Vienne. Ils font partie d’un groupe de manifestants qui dénoncent les conditions de rétention des immigrés. Ils réclament également davantage de traducteurs pour les accompagner dans les démarches administratives. Plusieurs de ces manifestants sont originaires du Pakistan.

Les négociations avec les autorités n’ont jusque-là pas abouti. “Tant que le gouvernement ne nous aura pas fait de propositions correctes, dit un des demandeurs d’asile, on continuera la grève de la faim. Et si l’un de nous meurt, ce sera la faute du gouvernement”.

La mobilisation a commencé le 24 novembre dernier par une marche. Puis un camp a été dressé dans un parc du centre de la capitale avant d‘être démonté par la police. Les manifestants se sont alors retranchés dans l‘église Votive.