Inde. Colère et hommages après la mort de l’étudiante violée.

8

L’indignation est générale en Inde, samedi 29 décembre, quelques heures après la mort de l’étudiante victime d’un viol collectif. A New Delhi, des milliers de personnes sont descendus dans les rues pour rendre hommage à celle qui est surnommée « La fille de l’Inde », demander justice pour ses agresseurs et exiger des mesures pour protéger les femmes. Dans le même temps, les six hommes suspectés d’avoir participé à l’agression ont été inculpés de meurtre.

Elle s'est battue pendant 13 jours contre la mort. L'étudiante indienne victime d'un viol collectif le 16 décembre à New Delhi avait été transférée dans un hôpital de Singapour, dans un état critique. Elle y est finalement morte des suites de ses blessures samedi 29 décembre au matin. Quelques heures après sa mort, six suspects ont été inculpés de meurtre. ROSLAN RAHMAN / AFP

Elle s’est battue pendant 13 jours contre la mort. L’étudiante indienne victime d’un viol collectif le 16 décembre à New Delhi avait été transférée dans un hôpital de Singapour, dans un état critique. Elle y est finalement morte des suites de ses blessures samedi 29 décembre au matin. Quelques heures après sa mort, six suspects ont été inculpés de meurtre. ROSLAN RAHMAN / AFP

Craignant des débordements en marge des manifestations, la police a lancé un appel au calme, bouclé plusieurs quartiers de Delhi et déployé des centaines de policiers dans la capitale. AHMAD MASOOD / REUTERS

Craignant des débordements en marge des manifestations, la police a lancé un appel au calme, bouclé plusieurs quartiers de Delhi et déployé des centaines de policiers dans la capitale. AHMAD MASOOD / REUTERS

En se baillonant, les manifestants dénoncent le silence imposée aux femmes victimes de viol dont les plaintes sont souvent rejetées et les souffrances non prises en compte. Le 26 décembre, une autre jeune indienne violée s'est suicidée après avoir vu sa plainte rejetée par la police. PIERRE MONEGIER / FRANCE 2

En se baillonant, les manifestants dénoncent le silence imposée aux femmes victimes de viol dont les plaintes sont souvent rejetées et les souffrances non prises en compte. Le 26 décembre, une autre jeune indienne violée s’est suicidée après avoir vu sa plainte rejetée par la police. PIERRE MONEGIER / FRANCE 2

Peu habituées à manifester, de nombreuses femmes ont cette fois fait entendre leur voix pour demander justice pour "la fille de l'Inde", le surnom donnée à l'étudiante violée. SAJJAD HUSSAIN / AFP

Peu habituées à manifester, de nombreuses femmes ont cette fois fait entendre leur voix pour demander justice pour « la fille de l’Inde », le surnom donnée à l’étudiante violée. SAJJAD HUSSAIN / AFP

Comme ici à Siliguri, où les manifestants ont brûlé l'effigie du Premier ministre, le mouvement de protestation contre les abus visant les femmes condamne l'attitude des autorités. Dans le même temps, le Premier ministre Manmohan Singh assure que la mort de l'étudiante "n'aura pas été vaine", souhaitant que les "émotions et énergies" déclenchées par l'événement soient utilisées de manière "constructive". DIPTENDU DUTTA / AFP

Comme ici à Siliguri, où les manifestants ont brûlé l’effigie du Premier ministre, le mouvement de protestation contre les abus visant les femmes condamne l’attitude des autorités. Dans le même temps, le Premier ministre Manmohan Singh assure que la mort de l’étudiante « n’aura pas été vaine », souhaitant que les « émotions et énergies » déclenchées par l’événement soient utilisées de manière « constructive ». DIPTENDU DUTTA / AFP

http://www.francetvinfo.fr/inde-colere-et-hommages-apres-la-mort-de-l-etudiante-violee_194685.html

La fille de l’Inde

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s