Renault Rueil : Débrayage le 12 décembre de 10h à 11h

Tract de l’Intersyndicale du CTR CGT, FO et SUD :

Mercredi 12 décembre débrayage de 10h à 11h. Dans le hall du bâtiment A2.

Mobilisons-nous toutes et tous contre ce projet inacceptable!

Accord de compétitivité, Talent@Renault :

Des conséquences pour toutes et tous :

• Cotation des postes après pesée et comparaison opaques avec ‘leur marché’.
• Casse des grilles de classification et accords de la métallurgie.
• Augmentation du temps de travail de 4 jours/an (suppression du CEF issu de l’accord 35h de 1999) avec la création d’un compteur transitoire
• Limitation du Capital Temps Individuel à 10 jours.
• Blocage des déroulements de carrière.
• Gel des salaires…
• Portes ouvertes à toutes formes de discrimination, hommes/femmes, séniors…..

Ce mercredi 12 décembre, un arrêt de travail est proposé sur tous les sites Renault pour discuter, ensemble, de la riposte à bâtir contre ce projet de régression sociale.

Ce n’est pas la première fois que les directions d’entreprise, dont celle de RENAULT, utilisent le chantage à l’emploi pour arriver à leurs fins.
Renault n’est pas dans le rouge loin de là ! Le seul objectif visé est de faire toujours plus d’argent pour alimenter la caisse des spéculateurs et des gros actionnaires.

A chaque fois qu’un « accord » a été mis en place dans ces conditions de chantage de la part de patrons sans scrupules, le résultat pour les salariés(es)s a été catastrophique.

En voici quelques exemples pour rappel:

GENERAL MOTORS Strasbourg : Un accord a été signé sur le gel des salaires, la direction s’engageait à ne procéder à aucun licenciement.
RESULTAT : 198 LICENCIEMENTS.

CONTINENTAL : Accord d’un retour aux 40 heures payés 35, la contrepartie était qu’aucune usine de serait fermée…
Un an et demi plus tard,
LE SITE DE CLAIRVOIX FERMAIT => 1120 LICENCIEMENTS.

FRALIB (thés Lipton), usine de Caucriauville : Pour améliorer la compétitivité, la direction a proposé de restructurer l’entreprise en fermant ce site. Pourtant, cet établissement faisait du bénéfice. Les salarié(e)s ont dû accepter à contrecœur la mutation vers Marseille. 10 ans après, toujours au nom de la compétitivité.
LA RESTRUCTURATION SE FAIT EN POLOGNE… avec des salaires low cost !

Seule l’expression du rejet de ce projet par une mobilisation importante des salariés empêchera sa signature

Demain matin à 10 heures, suite à la réunion intersyndicale à laquelle étaient conviés tous les syndicats
les syndicats CGT, FO & SUD vous proposent :

• Un retour sur « la séance de négociation » qui aura eu lieu la veille.
• Un échange sur la base de questions/réponses sur toutes les interrogations que vous avez sur l’accord de compétitivité dans sa globalité.
• Un échange sur les actions futures dans le but de créer les conditions d’une mobilisation importante et qui s’inscrive dans la durée.

Agissons ensemble pour la maitrise de notre avenir et de notre entreprise

Télécharger le tract en PDF : 2012 12 11 Rueil Tract Intersy_

Une réponse à “Renault Rueil : Débrayage le 12 décembre de 10h à 11h

  1. Pingback: Renault : Un point sur la mobilisation du 12 décembre contre « l’accord de compétitivié  | «Solidarité Ouvrière

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s