Egypte : Appel à une grève générale contre Morsi

98.5, 4 décembre 2012 :

Le mouvement de contestation contre le président égyptien Mohamed Morsi prend de l’ampleur. Après l’adoption du projet de Constitution qui sera soumis à un référendum le 15 décembre, l’opposition a convoqué une nouvelle manifestation mardi, tandis que les médias et l’industrie du tourisme envisagent de se joindre à leur manière à la fronde contre le président et ses alliés des Frères musulmans.

https://i1.wp.com/files.gestionradioqc.com/news/picture/2012/12/03/20121203VE579B_460.jpg

Une coalition d’opposition menée par les progressistes et la gauche, à la tête du soulèvement qui a mis fin au règne autoritaire d’Hosni Moubarak en février 2011, a appelé à une grève générale mardi et à une manifestation massive contre les amendements constitutionnels adoptées par Mohamed Morsi, qui le placent au-dessus de la loi et du pouvoir judiciaire. Les manifestants comptent se diriger vers le palais présidentiel du Caire.

Les juges égyptiens sont déjà en grève. Les principaux journaux du pays et les chaînes de télévision privées ont annoncé leur intention de faire la grève mardi en guise de protestation contre les décisions du président.

Les hôtels et les restaurants envisagent pour leur part d’éteindre les lumières mardi pendant une demi-heure pour protester contre le président Morsi, a indiqué la Coalition de soutien au tourisme (STC), un organisme indépendant qui représente les employés du secteur.

La semaine dernière, les islamistes qui dominent l’Assemblée constituante ont approuvé à la hâte un projet de Constitution comprenant 236 articles.

L’Assemblée a siégé sans ses membres laïques, progressistes et coptes, opposés à la tournure islamiste que prenaient les travaux de l’assemblée. Samedi, le président Morsi a annoncé que les Égyptiens seraient appelés à se prononcer sur ce projet de Constitution le 15 décembre.

Le texte renforce les dispositions faisant de la la loi islamique le fondement de la législation. Il donne aux dirigeants religieux musulmans l’autorité de veiller à la conformité des textes législatifs et proclame l’engagement de l’État à faire respecter la morale et la «famille traditionnelle», une formulation qui suscite la crainte des défenseurs des droits de la personne, qui craignent qu’elle ne soit utilisée pour restreindre les libertés civiles.

Les décisions de Mohamed Morsi accroissent le fossé entre les islamistes et l’opposition, menée par les associations de jeunes et les partis libéraux et progressistes.

Une réponse à “Egypte : Appel à une grève générale contre Morsi

  1. Egypte : vers un 2ème « printemps arabe »

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s