Importantes manifestations en Egypte contre le président Morsi

L’Humanité, 27 novembre 2012 :

Plusieurs dizaines de milliers d’Egyptiens manifestaient ce mardi après-midi au Caire, mais aussi à Alexandrie. Ils protestent contre un décret passé par le président islamiste Mohamed Morsi par lequel il s’octroie le contrôle sur tous les pouvoirs, notamment le judicaire.

« Le président pousse le peuple à la désobéissance civile », « Les Frères musulmans volent la révolution », « Les Frères musulmans sont des menteurs », « Interdit aux Frères musulmans »… C’est ce qu’il y a écrit sur les banderoles des manifestants qui convergent vers la Place Tahir. Des milliers d’avocats notamment ont défilé au Caire en scandant « le peuple veut la chute du régime », un des slogans emblématiques de la révolte de l’an dernier qui mena à la chute du régime de Hosni Moubarak. La forte présence des ces métiers vient du fait que Morsi tente de mettre au pas le pouvoir judiciaire. D’autres cortèges progressaient vers la célèbre place du centre ville, qui se remplissait progressivement de manifestants protestant contre une dérive « dictatoriale » du nouveau pouvoir. A Alexandrie, également, des milliers de personnes hostiles au président se sont aussi rassemblés dans l’après-midi sur une grande place bordant la Méditerranée. Deux grands cortèges devaient les rejoindre.

Un calme relatif

« Nous resterons à Tahrir tant que Morsi n’aura pas annulé sa déclaration », a déclaré Ahmed Fahmy, un chômeur de 34 ans qui campe sur cette place où un village de tentes a été érigé par les militants anti-Morsi. Des heurts sporadiques ont eu lieu dès ce mardi matin, près de Tahrir entre de petits groupes de jeunes et la police anti-émeute, qui répondait aux jets de pierres par des tirs de gaz lacrymogènes. Ces derniers jours les violences entre Frères musulmans et l’opposition ont fait deux morts et 450 blessés. Ces affrontements étaient néanmoins dénoncés par de nombreux manifestants ce mardi place Tahrir, désireux de garder un caractère pacifique à leur manifestation. « Notre problème aujourd’hui ce n’est pas la police, c’est le décret de Morsi ». De leur côté les Frères musulmans ont annulé un rassemblement pro-Morsi prévu dans un autre quartier du Caire, expliquant vouloir éviter des affrontements.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s