Bangladesh : Après le massacre, la colère

Des milliers et des milliers d’ouvriers ont manifesté lundi 26 novembre dans les rues de Dacca après l’incendie d’une usine de confection Tazreen Fashion qui a causé la mort d’au moins 112 travailleurs t plus de 200 blessés. Les protestations ont bloqué l’importante zone industrielle d’Ashulia, au nord de Dacca, où les travailleurs ont bloqué des routes. A Savar, ville de la banlieue de Dacca où a eu lieu l’incendie, 200 usines environ ont été fermées par les protestations ouvrières.

Les ouvriers demandent de véritables sanctions contre les patrons de Tazreen Fashion et l’amélioration des conditions de sécurité des travailleuses et travailleurs du textile.

Les témoignages commencent à affluer sur les conditions de travail et l’absence de sécurité à l’usine Tazreen Fashion, ne serait ce que l’absence de sortie en cas d’incendie.  Mohammad Ripu, rescapé de l’incendie, explique qu’il a tenté de quitter l’usine lorsqu’il a entendu l’alarme incendie, mais que les chefs ont dit de retourner au travail, que l’alarme était en panne… Et lorsque les ouvriers ont compris qu’il y avait vraiment un incendie, qu’ils ont voulu fuir… les portes étaient bloquées de l’extérieur et il était trop tard.

Depuis 2005, plus de 700 ouvrières et ouvriers du textile, payés en moyenne 37$ par mois, sont morts dans des incendies d’usines au Bangladesh, tués par absence des règles minimum de sécurité, assassinés pour les profits du patronat local de la confection et leurs donneurs d’ordre occidentaux.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s