Archives quotidiennes : 26/11/2012

Isère : une mosquée profanée par des tags racistes

Des inscriptions racistes et islamophobes ont été taguées sur une mosquée à Villefontaine (Isère), dans la nuit de vendredi 23 à samedi 24 novembre. « Islam hors d’Europe », « Ici c’est chez nous », large de 5m et hautes de 1,50m, ainsi que des croix celtiques ont été découvertes sur la façade du lieu de culte. 

« La profanation de cette mosquée, quatre mois après son inauguration, intervient en ce jour particulier du calendrier musulman qu’est Achoura 1434 et s’ajoute à la liste longue et triste d’agressions dont ont été victimes de nombreuses mosquées de France depuis le début de l’année 2012 », a déclaré le président du Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), Mohammed Moussaoui, exprimant son « soutien total aux responsables des mosquées profanées et sa solidarité avec l’ensemble des musulmans de France », indignés par ces actes xénophobes qui se multiplient en France.

Le recteur de la Mosquée de Lyon, Kamel Kabtane, a dénoncé un nouveau « déferlement de violence à l’égard des citoyens français de confession musulmane », et a appelé à un rassemblement le lendemain devant la mosquée ciblée, où 300 personnes se sont rassemblées, devant le lieu de culte pour exprimer leur indignation, parmi lesquelles des élus locaux, le sous-préfet de la Tour-du-Pin et le recteur de la Grande Mosquée de Lyon.

Lire la suite

Publicités

Saint-Etienne : Grève à Prosegur

Un mouvement de grève illimitée a débuté lundi chez Prosegur Sécurité Humaine, à Saint-Etienne.

C’est une des divisions de l’entreprise également spécialisée dans le convoyage de fonds et le gardiennage électronique. Le mouvement concerne donc les agents sur sites, en charge de la surveillance et de la sécurité des magasins ou autres. « L’entreprise, classée rouge en matière de stress, ne veut pas ouvrir de vraies négociations salariales, déclare Jean-Luc Gray, délégué syndical et secrétaire général de l’Union locale CGT. Les salaires n’ont pas été augmentés depuis deux ans et les agents ne bénéficient pas de la grille  à laquelle ils correspondent. » Ils exigent 3 % de hausse salariale et le 13e mois. Arguant de la loi TEPA, ils demandent aussi une majoration de salaire des heures supplémentaires de 25 % et 50 % au lieu des 13, 16 et 25% perçus.

Une laborantine se suicide en se jetant par la fenêtre de son hôpital

Employée dans un grand hôpital de Lyon depuis de nombreuses années, elle travaillait dans un service en restructuration. Les syndicats estiment qu'il y a un lien entre son geste et ses conditions de travail.

Employée dans un grand hôpital de Lyon depuis de nombreuses années, elle travaillait dans un service en restructuration. Les syndicats estiment qu’il y a un lien entre son geste et ses conditions de travail.

Une laborantine d’un grand hôpital de Lyon, dont le service est en restructuration, s’est donnée la mort en se défenestrant lundi sur son lieu de travail, a-t-on appris auprès des syndicats et de la direction. Cette femme de 44 ans, mère de deux enfants, s’est jetée par une fenêtre d’un bureau du 5ème étage de l’hôpital de la Croix-Rousse, peu après sa prise de service.

Vers 8H30, une de ses collègues l’a découverte grièvement blessée en bas de l’immeuble. Elle décédait près de deux heures plus tard aux urgences de l’hôpital, a précisé la directrice adjointe de l’hôpital, Jacqueline Barthélémy-Bougault. «A priori, elle n’a laissé aucune lettre» pour expliquer son geste, a-t-elle dit. Elle s’est par ailleurs refusée à évoquer d’éventuels problèmes familiaux, soulignant qu’«une enquête de police était en cours».

Calendrier scolaire 2013, coup de canif dans le dialogue social.

CGT, lundi 26 novembre 2012 , par F. Dayan :

Jeudi 22 novembre 2013, le Conseil Supérieur de l’Éducation a examiné le calendrier scolaire 2013/2014. Le projet a été massivement rejeté par le CSE : aucune voix pour, 60 voix contre, 2 abstentions et 1 refus de vote, un tel vote est très rare. En dépit de ce vote unanime, le ministre de l’Éducation a décidé de publier son calendrier cédant ainsi aux pressions de l’industrie du tourisme, faisant fi de l’intérêt des élèves.

La CGT s’est exprimée contre. Elle considère que l’alternance 7 semaines de classe / 2 semaines de vacances scolaires ne sera pas respectée puisque certaines zones se retrouvent avec 10 semaines de cours. En réunion de travail le ministère avait proposé un premier projet permettant de s’approcher de cette alternance 7/2, mais il a fait le choix de présenter un deuxième calendrier sous la pression de l’industrie du tourisme, faisant fi de l’intérêt des élèves. Par ailleurs, ce calendrier prévoit le rattrapage de la rentrée scolaire, entraînant, de fait, une augmentation du temps de travail des personnels sans aucune contre-partie et surtout sans aucune cohérence. la CGT Educ’Action demande « quelle est l’urgence d’imposer un tel rattrapage puisque le zonage implique déjà que les élèves n’ont pas tous le même nombre de jours de cours ? »

Malgré cette opposition massive, le ministre a fait le choix de publier ce calendrier scolaire (http://www.education.gouv.fr/cid663…).
Pour la CGT Educ’Action, « c’est un précédent très inquiétant. Le ministre de l’Éducation nationale avait fait du « dialogue social » un socle de son travail et s’était engagé à prendre en compte les décisions du Conseil Supérieur de l’Éducation. Il balaye d’un revers de main un vote unanime de cette instance contre son projet !

La CGT Educ’action demande au ministre de respecter les décisions des instances consultatives de l’Éducation nationale, de retirer son calendrier scolaire et de relancer de nouvelles discussions. « 

Ils se battent pour sauver leur usine de mobilhomes, aidons les salariés de Shelbox.

CGT, lundi 26 novembre 2012 , par F. Dayan :

C’est un appel à l’aide exceptionnel que vient de lancer la CGT du Gard pour aider la soixantaine de salariés du fabricant de mobil-homes de Salles-du-Gardon (Gard) placé depuis le 19 octobre en redressement judiciaire avec une période d’observation de six mois. La production du site est arrêtée jusqu’à la fin novembre.

« Les salariés sont désormais dans l’attente d’un repreneur, dans un secteur pourtant florissant avec un taux de croissance de 10 à 12% en moyenne », explique Simon Gévaudan, dirigeant national de la CGT, et secrétaire départemental CGT. « Depuis huit jours, certains de ces repreneurs éventuels commencent à se faire connaître mais l’état actuel de la trésorerie ne garantit pas le paiement des salaires pour le mois de décembre. Néanmoins, la vente des 10 mobilhomes qui sont en stock pourrait permettre de garantir le paiement du chômage partiel des salariés, pour le mois qui vient… »

C’est donc pour permettre une vente rapide de ces 10 Mobilhomes, indispensable au paiement des salaires de décembre, que la CGT du Gard sollicite aujourd’hui les syndicalistes responsables de comités d’entreprises, des CCAS, CMAS, ANCAV, CGOS, qui auraient un besoin éventuel d’acheter un ou plusieurs Mobilhomes pour leurs équipements de loisirs et vacances.
Suite à 2 tables rondes en préfecture et un rendez-vous avec le commissaire régional au redressement productif, tous reconnaissent que l’entreprise est viable, dans un secteur à forte croissance comme celui-ci et malgré la crise.

Pour tous renseignements, contactez : Sébastien Ozor : Délégué Syndical CGT- Shelbox France, 06.51.52.58.33 / cgtshelboxfrance@free.fr

Seurre : Grève bien suivie à l’hôpital

Bien Public, 26 novembre 2012 :

Samedi, les agents du centre hospitalier Ernest-Noël ont tenu un piquet de grève devant l’entrée de l’établissement pour dénoncer leurs conditions de travail et le manque de moyens.

«Personnel en galère, personnel en colère » : tel était le message que l’on pouvait lire sur l’une des banderoles déployées samedi dernier par les agents du centre ­hospitalier Ernest-Noël à Seurre.

Les agents n’ont pas hésité à répondre à l’appel de la CGT Santé et Action Sociale et à se rassembler devant leur établissement pour ­entamer un mouvement de ­grève et dénoncer, ainsi, la dégradation de leurs ­conditions de travail, ainsi que celle de l’accueil des ­patients.

Lire la suite

Bangladesh : Nouvel incendie dans une usine textile et manifestation ouvrière

AFP, 26 novembre 2012 :

Les pompiers luttaient lundi contre un nouvel incendie dans une usine de confection au Bangladesh, tandis que le pays se préparait à un jour de deuil après la mort de 110 ouvriers dans le pire sinistre qu’ait connu l’industrie textile.

Le deuxième incendie s’est déclaré lundi matin à Dacca dans un bâtiment abritant plusieurs entreprises de confection, moins de 48 heures après un gigantesque feu qui s’est déclaré dans une autre usine près de la capitale, soulignant le manque cruel de normes de sécurité.

« Le bâtiment de douze étages abrite quatre différentes usines et le feu s’est déclaré au troisième étage. Nous pouvons voir des gens sur le toit », a déclaré à l’AFP un responsable de la police de Dacca, Nisharul Arif.

Un responsable des pompiers, Zakir Hossain, a précisé à l’AFP que l’incendie semblait important. « Nos équipes viennent juste d’arriver et tentent de le circonscrire », a-t-il dit.

Lire la suite