Archives quotidiennes : 25/11/2012

Haïti : Colère des étudiants contre les violences policières

Damaël D’Haïti, un étudiant en droit haïtien a été abattu par un policier samedi 10 novembre, dans l’enceinte de l’université de Port-au-Prince. Une manifestation de soutien le lendemain a été dispersé à grands coups de gaz lacrymogène par des soldats de l’ONU. Vendredi 16 novembre, c’est Jonas, étudiant quatrième année à la Faculté des sciences humaines, qui a été abattu par la police. Depuis les manifestations étudiantes sont régulières contre la répression.

Manifestation du 21 novembre 2012 :

MCE, lundi 12 novembre 2012 :

Une soirée d’intégration tourne au cauchemar sur l’Ile d’Haïti. Samedi soir, plusieurs centaines d’étudiants étaient réunis dans les locaux de la faculté de droit de Port-au-Prince, pour fêter l’arrivée des élèves de première année. Brutalement la soirée prend fin lorsqu’un policier ouvre le feu sur l’un des participants, le blessant à mort. Le porte parole de la Police Nationale d’Haïti (PNH) a annoncé l’arrestation du présumé meurtrier. Les premiers éléments de l’enquête semblent totalement accabler le policier.

Lire la suite

Publicités

Lutte des ouvriers de Jakarta pour les salaires

Jakarta (Indonésie) : Après des jours de protestations, les ouvriers ont obtenu une augmentation de 44% du salaire minimum par un décret du gouverneur de la capitale. Les entrepreneurs ont déjà annoncé qu’ils n’appliqueraient pas ce décret.

Occupation des locaux des Frères Musulmans en Egypte

Dans le contexte de la révolte contre le « nouveau pharaon Morsi », président membre du parti réactionnaire des Frères Musulmans qui tente de s’arroger les pleins pouvoirs pour écraser le mouvement révolutionnaire, des anarchistes égyptiens occupent les locaux du « Parti de la liberté et de la Justice » (Frères Musulmans) après qu’il ait été incendié par la population.

Manifestation contre l’austérité en Irlande

Radio Canada, 25 novembre 2012 :

Environ 10 000 manifestants ont défilé samedi dans Dublin, en Irlande, pour souligner leur opposition aux plans gouvernementaux visant l’adoption d’un sixième budget d’austérité d’affilée.

La principale artère de la ville, O’Connell Street, était remplie de protestataires dans les deux directions, certains portant des masques blancs et des tuques de Noël.

Les manifestants participaient à un grand nombre de campagnes anti-impôts, ou étaient membres de syndicats et de groupes communautaires, la plupart étant favorables à une idéologie de gauche. Plusieurs banderoles dénonçaient les leaders du gouvernement et affichaient des promesses de refus de payer toute nouvelle hausse fiscale.

Lire la suite

Une usine textile prend feu au Bangladesh, faisant plus de 100 morts

Un incendie dans une usine textile située aux abords de la capitale du Bangladesh, Dacca, a fait au moins 104 morts parmi les ouvriers, dont plusieurs sont décédés en sautant dans le vide pour échapper aux flammes et d’autres par suffocation, ont indiqué les autorités et les secours dimanche 25 novembre.

Le feu s’est déclaré tard samedi soir dans l’entrepôt, au rez-de-chaussée de l’usine Tazreen Fashion, à une trentaine de kilomètres au nord de Dacca. Les survivants ont raconté dimanche matin comment ils avaient tenté d’échapper aux flammes qui ravageaient le bâtiment de neuf étages. « Il y avait plus d’un millier d’ouvriers piégés dans l’usine », a déclaré aux médias locaux une survivante de 42 ans, depuis son lit d’hôpital. « J’ai sauté du quatrième étage et j’ai atterri sur le toit d’un autre bâtiment, de trois étages. Plusieurs personnes sont tombées et sont mortes. »

LES MESURES DE SÉCURITÉ EN QUESTION

L’usine fabriquait des vêtements destinés pour la plupart à l’exportation vers les pays occidentaux. Elle avait pour clients des marques internationales, telles que la chaîne néerlandaise C&A et la société de Hong Kong Li & Fung. « C’est une perte immense pour mon personnel et mon usine. C’est la première fois que nous avons un incendie au sein d’une de mes sept usines », a indiqué le propriétaire de l’usine, Delwar Hossain.

Lire la suite

Bénin: Débrayages à partir du 30 novembre

Ici Lomé, 25 novembre 2012 :

La Confédération syndicale des travailleurs du Bénin (CSTB), la plus représentative des organisations syndicales au Bénin, a annoncé samedi à Cotonou une série de mouvements de débrayages à compter du 30 novembre, en vue de contraindre le gouvernement à satisfaire aux revendications des travailleurs, notamment des enseignants.

« Nous disposons des moyens de lutte qui relèvent des stratégies des Centrales syndicales pour obtenir satisfaction aux revendications. Au nombre de ces stratégies, nous projetons dès le 30 novembre prochain, une caravane de protestation à Cotonou et des mouvements de grève à partir du 4 décembre 2012 dans tout le pays », a annoncé le secrétaire général de la CSTB, Gaston Azoua, invitant ses militants au respect scrupuleux de ces mots d’ordre de grève.

Lire la suite