Archives quotidiennes : 20/11/2012

Soissons : manifestation spontanée des salariés de Focast et Baxi

France 3 Picardie, 20 novembre 2012 :

Une manifestation spontanée de salariés de Focast et Baxi s’est déroulée cet après-midi à Soissons dans un climat tendu. La police a dû s’interposer pour permettre aux pompiers d’éteindre le feu qu’ils avaient allumé.

Hier, les salariés de Focast, qui emploie 135 personnes, ont appris que les discussions avec d’éventuels repreneurs de leur usine n’ont pas abouti.

Le tribunal de commerce de Soissons risque donc de prononcer la liquidation de l’entreprise le 29 novembre prochain.

Lire la suite

Publicités

La grève des travailleurs de l’Etusa se poursuit.

«L’augmentation des salaires est une illusion»

La grève des travailleurs de l’Etusa se poursuit en dépit de l’appel de son directeur général à la reprise et la campagne de sensibilisation qu’il a menée dans le milieu des travailleurs.

 Hier encore, les travailleurs se sont donné rendez-vous à la centrale syndicale. L’augmentation des salaires ne semble pas convaincre ces travailleurs, qui ne veulent pas mettre fin à l’arrêt de travail. «Il n’y a rien», disent certains qui ne veulent même pas reconnaître qu’il y a une augmentation dans le salaire net. D’autres estiment que l’augmentation n’est qu’une illusion. «Les fiches de paie sont truquées. Le salaire de base est toujours le même. L’augmentation est au niveau des primes», relèvent-ils. Un ancien syndicaliste, travaillant dans la maintenance, précise que l’augmentation est «insignifiante». «On nous a ajouté quelques miettes qu’ils ont récupérées par l’IRG.»

De plus, la revendication principale de ces travailleurs n’est pas l’augmentation du salaire. «Même s’il me donne 50 000DA, je ne vais pas accepter de reprendre avant son départ et le renouvellement de la structure syndicale qui va nous représenter», souligne un travailleur.  A propos du renouvellement du syndicat, les représentants des travailleurs, à l’instar de M. Aït Medjane, mettent en garde le personnel de l’Etusa sur les tentatives de division de leur mouvement. «Plus de 2000 travailleurs ont signé une pétition pour la dissolution du syndicat et la réélection d’un nouveau syndicat de l’entreprise. Mais des responsables de la centrale syndicale nous demande de refaire le travail déjà fait au niveau de chaque unité», explique un ancien syndicaliste pour qui cette proposition vise à casser le mouvement des travailleurs qui restent jusque-là solidaires.

Lire la suite

Des locaux de la mairie de Paris bloqués par des manifestants

Métro, 20 novembre 2012 :

Après l’appel à la grève lancé lundi par La CGT, FO et le Supap-FSU chez les personnels de la Ville de Paris, une cinquantaine de manifestants ont pris d’assaut la Direction de la protection de l’environnement (20e) dans la nuit de lundi à mardi.

Un site technique municipal de Paris a été pris d’assaut dans la nuit de lundi à mardi par une quarantaine de manifestants. Les grévistes ont installé dans la nuit des chaînes bloquant les accès au local de la Direction de la protection de l’environnement, rue Paul-Meurisse (20e).

Lire la suite

Egypte : Affrontement entre population et forces de répression

Métro, 20 novembre 2012 :

Des heurts ont éclaté lundi au Caire entre des centaines de manifestants égyptiens et les forces de sécurité, un an après des affrontements qui avaient fait 42 morts dans la capitale égyptienne, plusieurs mois après le renversement du régime d’Hosni Moubarak.

Des manifestants ont démoli un mur de béton qui avait été construit l’année dernière par la police égyptienne pour empêcher les manifestants de la place Tahrir, dans le centre du Caire, de marcher vers le siège des forces de sécurité. Les manifestants ont également tiré des feux d’artifice contre les gardiens de ces immeubles, incitant ces derniers à répliquer avec des pierres.

Lire la suite

Cattenom : grève très suivie à la centrale nucléaire

Le Républicain Lorrain, 20 novembre 2012 :

La grève lancée hier à la centrale nucléaire de Cattenom serait suivie à 90 %, selon la CGT qui a initié ce mouvement pour une durée indéterminée.

L a direction ne communique pas sur ce mouvement pour lequel des négociations sont en cours » : eh bien, voilà qui permet à la CGT d’avoir seule la parole et de donner ses chiffres. Soit un plein succès pour la grève, lancée hier matin, à la centrale nucléaire de Cattenom, avec 100 % de grévistes (hors cadres) pour les services continus, qu’il s’agisse des postes du matin ou de l’après-midi. Avec, en conséquence, une baisse de charge sur la tranche 4 – la seule manœuvrable actuellement – d’environ 400 mégawatts. « Elle a été baissée au minimum, résume Roland Fayer, délégué CGT, mais il faut souligner que les agents de conduite, même grévistes, restent sur leur poste de travail pour des raisons de sécurité. »

Lire la suite

Après 20 heures de grève, la mobilisation se poursuit à Candia

La Montagne, 20 novembre 2012 :

Les salariés de Candia ne digèrent pas l’annonce de la fermeture de leur laiterie à Saint-Yorre (Allier). Partis hier, pour 20 heures de grève, ils ont décidé de prolonger leur mouvement.

Un panneau à l’entrée de la laiterie Candia de Saint-Yorre prévenait, hier matin : « Attention, zone de fin de vie ! ». Plusieurs autres, accrochés avec des mannequins aux grilles de l’usine de conditionnement, dénonçaient avec ironie et colère la fermeture du site, annoncée le 8 novembre par le groupe coopératif Sodiaal pour la fin 2013.

« Si personne ne dit rien, tout ferme »

« 102 emplois sont aujourd’hui menacés ici, là où Candia a pourtant beaucoup investi depuis 2009 pour se spécialiser dans les petits formats et écarter la concurrence », a rappelé Thierry Rebillard, délégué CFDT.

Lire la suite

Grève jeudi des salariés des Caisses d’Allocations Familiales

Le Progrès, 20 novembre 2012 :

Plusieurs syndicats ont lancé hier un appel à la grève pour jeudi dans les Caisses d’allocations familiales.

Les CAF « sont au bord de l’explosion », affirment les syndicats, citant la suppression de 1 000 postes en trois ans, la « fermeture de sites d’accueil de proximité », « le retard considérable dans le traitement des dossiers des allocataires », ou la « dégradation inquiétante des conditions de travail ».

Une manifestation est prévue jeudi matin à Marseille « pour exiger l’arrêt de toutes les attaques portées contre la branche famille » de la sécurité sociale.