Archives quotidiennes : 12/11/2012

Canada : Grève chez Waterville TG

La Presse, 11 novembre 2012 :

Plusieurs employés du quart de nuit chez Waterville TG se sont rassemblés sur le piquet de grève dimanche soir à Waterville, peu après avoir voté pour la grève dans une proportion de seulement 50,8 pour cent.

Les quelque 800 employés de Waterville TG se retrouvent en grève depuis dimanche après-midi. Les travailleurs des usines de Sherbrooke, Waterville et Coaticook ont rejeté à 50,8 pour cent les dernières offres patronales.

Le fabricant de systèmes d’étanchéité pour l’industrie de l’automobile a ainsi arrêté toute sa production immédiatement après le vote, demandant ainsi aux travailleurs de quitter les usines.

Lire la suite

Le ras-le-bol des travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch

L’Expression, 12 novembre 2012 :

Pour la deuxième fois en une semaine, les travailleurs de l’EHP de Sidi Aïch débrayent l’espace d’une heure pour marquer leur mécontentement quant au retard accusé par la direction de l’établissement dans le règlement de leurs indemnités.

La colère des travailleurs, tous corps confondus, est d’autant plus grande lorsqu’on sait que tous les secteurs de la wilaya ont perçu leurs rappels indemnitaires. «Notre directeur, qui en campagne électorale, nous a longtemps bercé avec des promesses qu’il n’a, à ce jour, pas tenues», s’indigne un employé, soulignant que «ce débrayage d’une heure est devenu l’ultime recours pour l’ensemble des employés qui attendent depuis plus de huit mois le versement des rappels chèrement arrachés après de longues et périlleuses luttes». Le pire ajoute un autre «c’est que la direction de la santé est informée de la situation mais elle aussi ne bouge pas le doigt».

Lire la suite

Tchad : Le secteur public repart pour une semaine de grève

RFI, 12 novembre 2012 :

La septième semaine de grève des travailleurs du secteur public débute ce lundi au Tchad. Depuis le mois de juillet, ils débraient régulièrement pour obliger le gouvernement à appliquer un accord portant sur l’augmentation des salaires. Malgré des discussions ce week-end entre gouvernement et syndicats, la grève reprend cette fois pour toute la semaine.

Les travailleurs ont décidé de maintenir la pression sur le gouvernement. Ils avaient dégarni les hôpitaux pendant trois jours la semaine dernière, obligeant les autorités à faire appel au personnel de santé des armées. Cette fois-ci, l’Union des syndicats du Tchad entend débrayer toute la semaine.

En fin de semaine dernière, le Conseil national de dialogue social, une structure tripartite où siègent gouvernement, patronat et syndicats, a essayé de pousser les parties à discuter. Le gouvernement s’est dit prêt à discuter de tous les points, mais demande une suspension de la grève. On ne peut négocier dans une atmosphère de tension, ont expliqué les représentants du gouvernement.

Lire la suite