Archives quotidiennes : 09/11/2012

Belgique : Les femmes migrantes victimes de violences craignent l’expulsion

Human Rignts Watch, 8 novembre 2012 :

Des lacunes juridiques et l’accès inadéquat à des refuges contraignent ces femmes à retourner chez leurs partenaires violents.

Le risque d’expulsion empêche de nombreuses femmes migrantes victimes de violence intrafamiliale en Belgique d’obtenir la protection dont elles ont besoin, a déclaré Human Rights Watch dans un rapport publié aujourd’hui. Ce rapport a été rendu public en prévision de la Journée des femmes en Belgique, le 11 novembre 2012.

Le rapport de 62 pages, intitulé « “La loi était contre moi”: L’accès des femmes migrantes à la protection contre la violence intrafamiliale en Belgique », a décelé trois grandes lacunes dans la protection des femmes migrantes victimes de violence intrafamiliale dans ce pays. Les femmes qui migrent vers la Belgique pour rejoindre un mari ou un partenaire peuvent être menacées d’expulsion si elles dénoncent la violence pendant la période où leur statut est en cours de validation. Les femmes migrantes sans-papiers font face à la même menace. Enfin, les victimes de violence intrafamiliale, en particulier les femmes sans-papiers, n’ont pas suffisamment accès à des refuges.

Lire la suite

Publicités

Lille : Déclaration du CSP 59 suite à l’occupation du jeudi 08 Novembre

Communiqué du Comité des Sans-Papiers 59, 8 novembre 2012 :

PLUS D’UNE CENTAINE DE SANS PAPIERS

OCCUPENT LE SIEGE DU PS

A LILLE ET DECLARENT POURSUIVRE LEUR GREVE DE LA FAIM !

Ils, elles étaient exactement 130 sans papiers dont 14 enfants et nourrissons à occuper le siège de la Fédération nord du PS. Deux sans papiers ont été arrêtés puis relâchés. Plusieurs dizaines de sans papiers et soutiens se sont retrouvés à l’extérieur scandant les slogans de la lutte.

Le PS a porté plainte contre les « occupants sans papiers et l’organisateur (sic !)pour violation de domicile privé et séquestration des employés (sic !)» qui se promenaient de salle en salle, allaient dehors, rentraient de nouveau, bref drôle de « séquestration ».

A la demande du PS et suite à sa plainte pleine d’inexactitudes, des compagnies de CRS, plus des agents de la BAC et de la PAF ont envahi les rues environnantes et la rue Lydéric préparant la charge pour expulser, trier et rafler les occupants sans papiers.

Lire la suite

Genk : Manifestation contre la fermeture de l’usine Ford le 11 novembre

A l’appel du front commun syndical (FGTB, CSC, CGSLB), une « Mars voor de toekomst » (Marche pour l’avenir) est organisé le 11 novembre 2012 en solidarité avec les ouvriers de l’usine Ford.

Rassemblement à partir de 12h00 dans le centre de Genk (Limbourg), départ : 13h30.

Plus d’infos (en néerlandais) à cette adresse

Colère des ouvriers agricoles en Afrique du Sud

The Gardian, 8 novembre 2012 :

Les ouvriers agricoles en grève en Afrique du Sud ont mis le feu à plus de 30 hectares de vignes pour protester contre ce qu’ils appellent les «salaires de famine». Six personnes ont été arrêtées pour violence publique, et le propriétaire d’une ferme a été arrêté pour tentative d’assassinat après avoir tiré sur des milliers de manifestants lorsque la violence a éclaté lundi. « Les salaires ici sont trop petits, R72 (£ 5) par jour. Vous ne pouvez rien acheter avec cet argent » «déclare Shaun Janca, le dirigeant de la grève, au téléphone depuis Doorns, dans la vallée de la rivière Hex. «Vous devez parler aux propriétaires terriens. » dit-il en afrikaans.

Blocage de l’autoroute N1 à De Doorns par des ouvriers agricoles en grève

«L’argent qu’ils nous paient ce n’est rien. Nous travaillons toute notre vie mais nous n’avons rien. Pour quoi travaillons-nous  ? Pour quoi ? ». La grève a commencé le 30 octobre quand les ouvriers agricoles ont cessé le travail et remis un mémorandum au gouvernement du Cap occidental exigeant des salaires plus élevés, ont-ils dit. Mais ils ajoutent que le gouvernement n’a commencé à faire attention aux revendications que quand les vignes ont commencé à brûler. «Les travailleurs étaient en colère après certaines observations formulées par le ministère de l’Agriculture du Cap-Occidental», a déclaré Braam Hanekom, président de People Against Suffering Oppression and Poverty (Passop), qui participent aux négociations entre propriétaires terriens et travailleurs.

Lire la suite

Grève de la faim des chômeurs de Manouba (Tunisie)

TAP, 9 novembre 2012 :

Des sans-emploi appartenant à l’organisation des personnes privées du droit au travail dans le gouvernorat de la Manouba ont entamé jeudi une grève de la faim au siège du commissariat régional de l’éducation revendiquant le droit à l’emploi en tant qu’agents dans les lycées et écoles de la région.

Un membre du bureau national de l’organisation des personnes privées du droit au travail, Ali Bouzouzia a indiqué au correspondant de l’agence TAP dans la région que l’organisation soutient ce mouvement et réclame des solutions urgentes pour venir en aide à cette catégorie sociale marginalisée. Il a également accusé le gouvernement de tergiversation dans le traitement du dossier de l’emploi.

Lire la suite

Tunisie : Grève générale à Jebeniana et protestation des chômeurs à Kerkennah

TAP, 8 novembre 2012 :

Les habitants de la délégation de Jebeniana (Gouvernorat de Sfax) ont commencé, jeudi 8 novembre, une grève générale pour demander le rétablissement du climat de sécurité, le développement et l’emploi, comme c’est le cas, aussi, pour les sans-emploi des îles Kerkennah qui ont organisé un rassemblement de protestation, devant le siège du gouvernorat de Sfax.

La grève générale des habitants de la délégation de Jebeniana a paralysé les différents services et établissements publics, à l’exception des services vitaux, notamment l’hôpital, les pharmacies et les boulangeries.

Selon le délégué de Jebeniana, les citoyens demandent, aussi, la réalisation du projet intégré de la région, en suspens qui nécessite des investissements de 5,5 millions de dinars tunisiens et qui concerne l’infrastructure de base et les services sociaux.

Lire la suite

Grève surprise chez Mac Donald à Rognac

Maritima Infos, 9 novembre 2012 :

Plus de cinquante employés du Mac Do de Rognac se sont mis en grève aujourd’hui pour protester contre les conditions de travail, l’obtention d’une prime d’intéressement et un treizième mois.

Les salariés grévistes attendent des engagements de la direction pour lever les blocus. Pour l’heure, les négociations n’ont pas commencé.