Fin de la séquestration des cadres à la Laiterie Novandie de Marcillé-Raoul (35)

Ma Ville, 8 novembre 2012 :

Depuis lundi, la majeure partie des 168 salariés de la laiterie Novandie (groupe Andros) sont en grève illimitée. Ils protestent contre les 76 suppressions de postes envisagées pour leur site de production, ainsi que l’a prévu un plan social annoncé au printemps par la direction.

Deux cadres (le directeur du site, Olivier Sainte-Beuve ; le directeur des ressources humaines du groupe, Yann Lapeyronnie) ont été retenus pendant trois jours à l’intérieur de l’entreprise, occupée 24h/24 par les salariés. Ils ont passé les deux dernières nuits sur place, mais ont été relâchés mercredi soir. Aucune violence n’a été constatée par la gendarmerie.

« On a signé un préaccord sur les départs volontaires avec l’obtention d’une prime de 5 000 € », a précisé Émile Marion, délégué CFDT. Cette proposition sera soumise ce jeudi au cours d’un Comité central d’entreprise à Rouen.

La production à l’arrêt

Les salariés vont tout de même poursuivre la grève. Leur priorité, maintenant, est d’exiger de Novandie le maintien de l’activité sur le site pour les six ans à venir.

Après 2018, en revanche, ils ne se font guère d’illusion. « C’est le début de la fin », résumait, amer, mercredi soir, un conducteur de ligne ayant trente ans d’ancienneté.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s