Archives quotidiennes : 06/11/2012

Grève des fonctionnaires au Tchad : « Pour recevoir mon salaire, je dois soudoyer l’administration »

À l’appel de l’Union des syndicats du Tchad, de nombreux fonctionnaires ont repris lundi 5 novembre leur grève pour une durée de trois jours, afin de réclamer une hausse de 115 % de leur salaire. Le régime d’Idriss Deby avait accédé en partie à leurs revendications l’an dernier, mais n’a pas tenu toutes ses promesses. Si bien que la situation est devenue intenable selon notre Observateur.
Le conflit est larvé, et dure depuis plus d’un an. En novembre 2011, après plusieurs mouvements de grèves, le gouvernement tchadien avait fini par conclure avec les syndicats une augmentation graduelle des salaires de la fonction publique de 40 % jusqu’en 2014. Mais selon les syndicats, les salaires n’ont pas bougé, et certains titulaires de la fonction publique ne perçoivent même plus leur revenu depuis plusieurs mois.

Appel à la 10e manifestation nationale contre le chômage et la précarité le 1 décembre à Paris

Communiqué de l’Initiative Communiste-Ouvrière pour la manifestation du 1er décembre contre le chômage à Paris :

Actuellement, 9 millions de personnes vivent en dessous du seuil de pauvreté. 3,5 millions de personnes vivent dans les conditions indécentes voir n’ont pas de toit alors que plus de 2,5 millions de logements sont vacants en France. Plus de 10% de la population active, selon les chiffres officiels, se trouve privés d’emploi alors que les entreprises n’ont jamais distribué autant de dividendes aux actionnaires que les dernières années. Les licenciements se multiplient alors que celles et ceux qui ont cette chance de garder leur emploi voient leurs conditions de travail et de vie se dégrader et leur cadence augmenter.

Le chômage, la précarité et la misère s’envolent faisant des millions de victimes broyées par le capitalisme.

Les licenciements massifs, alors que des millions de travailleurs sont déjà privés d’emploi et que du travail il y en a, sont inacceptables. Et quand bien même il y aurait une baisse d’activité dans certains secteurs, le temps de travail doit être reparti sur la totalité des travailleuses et des travailleurs, que l’on soit actuellement en activité ou non et sans diminution de salaires, afin d’améliorer les conditions de travail et permettre une activité et un salaire décent à tout le monde.

Lire la suite

Belgique : Le rail en grève ce 14 novembre ?

La CES a appelé à « une journée d’action » en Europe le 14 novembre prochain pour dénoncer les mesures d’austérité en vigueur dans l’Union européenne.

Le syndicat CGSP-Cheminots a annoncé lundi le dépôt d’un préavis de grève de 24 heures, du mardi 13 novembre à 22H00 au mercredi 14 novembre à 22h00, en réponse à un appel de la Confédération européenne des syndicats (CES) contre l’austérité et « pour l’emploi et la solidarité en Europe ». La CES a appelé à « une journée européenne d’action » le 14 novembre prochain pour dénoncer les mesures d’austérité en vigueur dans l’Union européenne. Cette journée d’action revêtira plusieurs formes: grèves, manifestations, rassemblements, sensibilisation.

« Suite à cet appel, la CGSP/ACOD secteur Cheminots a décidé de se mobiliser et de répondre par une journée de grève générale », annonce le syndicat socialiste dans un communiqué.

Lire la suite

Marcillé-Raoul (35) : Les dirigeants de la laiterie Novandie séquestrés

Ouest France, 6 novembre 2012 :

Depuis lundi midi, les salariés de la laiterie Novandie de Marcillé-Raoul, dans le canton d’Antrain (Ille-et-Vilaine), retiennent en otage le directeur des ressources humaines du groupe ainsi que le directeur du site à l’intérieur des locaux. Les salariés grévistes réclament des négociations.

Manifestation des salariés à Marcillé-Raoul en juin dernier.

Grève illimitée

Une rencontre entre les salariés grévistes et la direction du site est prévue, ce mardi midi, au sein de l’entreprise Novandie, à Marcillé-Raoul, dans le canton d’Antrain (Ille-et-Vilaine). Depuis lundi, ils retiennent à l’intérieur de l’entreprise le directeur des ressources humaines du groupe, Yann Lapeyronnie, ainsi que le directeur du site, Olivier Sainte-Beuve.

La majeure partie d’entre-eux s’est mise en grève illimitée : la production du site est arrêtée, aucun yaourt ne sort plus de l’usine depuis lundi matin.

Lire la suite

Les salariés d’El Pais renforcent la grève contre le plan social

7 sur 7, 6 novembre 2012 :

Les journalistes du premier quotidien espagnol, El Pais, ont lancé mardi trois jours de grève pour protester contre un plan social qui menace de réduire d’un tiers ses effectifs, ont expliqué ses représentants syndicaux.

Sur ses 390 journalistes, seuls 28 travaillaient à l’édition de mercredi, essentiellement des rédacteurs en chef, a indiqué à l’AFP Manuel Gonzalez, le président du comité des représentants du personnel.

Créé en 1976 durant la transition démocratique de l’après-franquisme, El Pais, appartenant au premier groupe de médias espagnol Prisa, a dévoilé le 9 octobre un plan social comprenant 149 suppressions de postes, sur un total de 466 salariés, dont 128 licenciements et 21 départs en pré-retraite pour les plus de 59 ans.

Lire la suite

Grève générale : 60.000 manifestants en Grèce

Ouest France, 6 novembre 2012 :

Près de 40 000 personnes manifestaient mardi à Athènes et 20 000 à Salonique dans le cadre d’une grève générale de 48 heures dans les secteurs privé et public en Grèce pour protester contre la rigueur, selon les premières estimations de la police.

Manifestation à Athènes

Économies budgétaires

À Athènes, deux défilés séparés, l’un de quelque 15 000 personnes organisé par le Front des travailleurs Pame, proche des communistes, et l’autre par des syndicats du privé (GSEE) et du public (Adedy), ont rassemblé « de 35 000 à 40 000 personnes », a indiqué une source policière.

Les deux cortèges ont afflué sur la place Syntagma devant le Parlement, dans le centre de la capitale, où est discuté un projet de loi pluriannuel 2013-2016 controversé fixant des économies budgétaires à réaliser de 18 milliards d’euros, dont la moitié sur la seule année 2013. Le vote de cette loi est prévu pour mercredi soir.

Lire la suite

Les salariés de Porgès à Sarlat (24) en grève pour les salaires

Sud-Ouest, 6 novembre 2012 :

Réclamant une revalorisation salariale, les employés ont effectué ce lundi une opération de blocage qui pourrait durer.

Des salariés de Porgès qui manifestent pour obtenir une revalorisation salariale, cela ne vous rappelle rien ?

Lundi matin, on se croyait revenu trois ans en arrière. Dans la cour du site de production situé au Pontet, près de 70 salariés ont cessé leur activité à 10 heures en espérant que le directeur des opérations, Hervé Pérez, accepte de recevoir une délégation du personnel.

Lire la suite