Luttes des travailleurs de TFN – Atalian en Région Parisienne

Info de l’UL CGT Paris :

Ce mardi 30 octobre à 16h, les salarié-e-s en grève de la société de nettoyage TFN ATALIAN en charge du site des Finances Publiques de la rue de Londres à Paris, se sont rassemblés devant l’immeuble.

Manifestation des travailleuses et travailleurs de TFN Atalian le 30 octobre à Paris

Soutenus par des salarié-e-s d’autres sites, par des collègues des Finances Publiques ainsi que par des militant-e-s parisiens, ils poursuivent une grève reconductible entamée le 22 octobre pour défendre leurs conditions de travail.

Le mouvement prend de l’ampleur et bénéficie d’un large soutien des structures parisiennes de la CGT.

Une caisse de grève est dores et déjà en place afin de permettre aux sympathisant-e-s de soutenir leur lutte légitime pour la satisfaction de leurs revendications.

En grève depuis plus d’une semaine, ils et elles réclament notamment :

    • 3 heures de paye minimum par jour
    • une prime de fin d’année
    • la reconnaissance de leurs qualifications

Vous pouvez adressez vos dons à l’ordre de la CGT Finances Publiques avec la mention solidarité grévistes et les envoyer à l’adresse suivante : CGT FINANCES PUBLIQUES 75 Caisse de solidarité grévistes Centre des finances publiques 5, rue de Londres 75009 PARIS

94 Citoyen, 29 octobre 2012 :

Vitry-sur-Seine : Les salariés d’Atalian protestent contre leur fin de contrat

Une quarantaine salariés de la société Atalian (ex TFN), société de délégation multi-services (propreté, courrier, déménagement…) basée à Vitry sur Seine (Val de Marne), protestent depuis déjà une huitaine de jours devant la tour du groupe Total à la Défense (Hauts de Seine).

Motif de leur colère : une fin de contrat suite à la perte d’un marché par la société Atalian auprès du groupe Total. « Atalian s’occupait du courrier et des déménagements pour le compte du groupe Total mais leur contrat n’a pas été renouvelé. En principe, le personnel doit être repris par le nouveau prestataire, c’est la loi, indique Antonio Alves, délégué CFTC. Mais Total nous a fait savoir que la nouvelle entreprise ne nous reprendrait pas et a refusé de nous communiquer son identité. Atalian n’envisage pas non plus de nous garder. C’est pourquoi nous avons entamé une grève depuis le 22 octobre et manifestons devant le siège de Total », reprend le délégué syndical. Un mouvement soutenu par le syndicat CFDT du groupe Total.

La direction d’Atalian a indiqué préparer un communiqué pour expliquer la situation.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s