Canada : Manifestation des employés de Mapei à Laval

La Presse Canadienne, 31 octobre 2012 :

Les travailleurs en grève de l’usine de produits chimiques Mapei, à Laval, ont manifesté devant les installations de la multinationale italienne mercredi.

Ces employés, dont la convention collective est échue depuis près d’un an, sont en grève depuis le 4 mai dernier.

Ils reprochent à l’employeur d’avoir adopté une attitude irrespectueuse et, à la limite, carrément antisyndicale.

Ainsi, ils s’expliquent mal qu’après avoir vu leur employeur faire miroiter des investissements de 10 millions $ à l’usine de Laval, celui-ci soit arrivé en août avec une lettre indiquant son intention de licencier 43 des 115 employés.

Plus récemment, lors d’une rencontre de conciliation, la partie patronale a déposé une offre dite finale dans laquelle elle proposait d’abolir l’ancienneté, ce dont il n’avait jamais été question jusque-là.

La CSN, qui représente les travailleurs de Mapei, a indiqué qu’elle avait la ferme intention d’appuyer ceux-ci jusqu’au bout de leurs démarches.

Mapei, qui exploite 59 usines dans 28 pays, fabrique à Laval des produits chimiques, notamment de la colle à céramique.

L’Echo de Laval, 31 octobre 2012 :

La centaine de syndiqués de Mapei de l’usine de Laval, en grève depuis bientôt six mois, ont tenu, mercredi midi, un bruyant rassemblement devant les locaux de leur employeur.

Les 115 travailleurs du Syndicat des salariés des produits de céramique et autres – CSN (SSPA-CSN), dans la rue depuis le 4 mai, ont été appuyés dans leurs démarches par une centaine d’autres collègues.

Les grévistes sont plus déterminés que jamais à mener à terme leurs revendications. «La direction a utilisé à peu près tous les stratagèmes, jusqu’à présent, allant jusqu’à menacer de fermer l’usine, mais on ne reculera pas. Les dernières offres imposaient des reculs totalement inacceptables, notamment l’abolition pure et simple de l’ancienneté», déclare Alain Lampron, président de la Fédération de l’industrie manufacturière (FIM)-CSN.

En plus des clauses normatives et salariales, le SSPA-CSN désire inclure dans le futur contrat de travail la question de la réintégration des 43 employés licenciés le 24 août dernier.

Le 19 octobre, 85 syndiqués ont voté, dans une proportion de 84%, pour le rejet des dernières offres patronales. Les travailleurs de l’usine Mapei de Laval sont sans convention collective depuis le 13 décembre 2011.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s