Archives quotidiennes : 28/10/2012

Kurdistan : Grève au barrage Azad Banir

Iran Labor, 27 octobre 2012 :

Selon les rapports du Comité de Coordination pour Aider à la Formation d’Organisations Ouvrières, les travailleurs de Jahad Tosse, sous-traitant au barrage de Azad Banir, se sont mis en grève le 19 octobre, pour demander le paiement de leurs salaires en retard. Les salariés de la sécurité, des conducteurs de poids-lourds et d’ambulance font partie des travailleurs qui ont pris part aux manifestations. 335 employés travaillent sur le barrage.

Après avoir cessé le travail pendant trois jours, les patrons ont promis qu’un mois de salaire en retard sera payé à condition que les travailleurs cessent la grève. Les travailleurs ont juré de reprendre les protestations si la direction ne tenait pas ses promesses.

Le barrage Azad est situé près du village Ngill, sur la route entre Sanandaj et Marivan au Kurdistan d’Iran.

Publicités

Téhéran : Première assemblée générale des ouvriers métallurgistes de l’usine n°2

Mission Free Iran, 28 octobre 2012 :

Téhéran, 27 octobre : Grâce à leurs actions de protestation au centre de Téhéran, 600 ouvriers métallurgistes employés par le gouvernement et travaillant dans les usines n°1 et n°2, ont obligé leur employeur, le gouvernement, à répondre à leurs revendications et à leur payer la totalité des cinq mois de salaires en retard.

Manifestation des ouvriers métallurgistes à Téhéran

C’est une nouvelle et grande victoire pour le prolétariat d’Iran et un premier pas pour d’autres victoires.

Le Syndicat Libre des Ouvriers Iraniens rapporte que le samedi 27 octobre à 9 heures (heure de Téhéran), les ouvriers métallurgistes de l’usine n°2 ont tenu leur première assemblée générale pour décider de comment poursuivre leurs actions pour défendre leurs droits et leurs revendications. Lors de cette assemblée, quatre représentants ont été choisis pour prendre contact avec la direction sur la question des revenus des ouvriers retraités et le non-paiement de primes.

Lire la suite

Arrestation du journaliste grec qui a publié la « Liste Lagarde »

Reuters, 28 octobre 2012 :

La police grecque a arrêté le rédacteur en chef d’un hebdomadaire qui a publié samedi une liste de noms de plus de 2.000 Grecs fortunés ayant placé de l’argent sur des comptes bancaires en Suisse, a déclaré dimanche la police grecque.

Cette liste appelée ‘Liste Lagarde’, du nom de l’ancienne ministre française de l’Economie, défraye la chronique dans les médias grecs depuis plusieurs semaines. Remise à la Grèce en 2010 par les autorités françaises, elle comporte les noms de personnes soupçonnées d’évasion fiscale et devant faire l’objet d’une enquête.

Le magazine « Hot Doc » a publié samedi une liste de 2.059 noms, dont certains de personnes connues, en expliquant que la liste lui avait été remise de façon anonyme.

Lire la suite

Berlin : La police confisque les couvertures et matelas des réfugiés

Venus à pied depuis Wurtzbourg à Berlin pour faire connaître leurs revendications (abrogation de l’obligation de résidence collective, le droit au choix du lieu d’habitation, droit de travailler, etc.), demandeurs d’asile et militants anti-racistes se sont installés devant la porte de Brandebourg.

Berlin, devant la porte de Brandebourg le 24 octobre

Le 24 octobre, alors que réfugiés et militants avaient organisés un campement et comptaient y organiser une grève de la faim pour une réforme du droit d’asile en Allemagne, la police est intervenus pour évacuer les tentes. C’est d’importantes forces policières, dont la police criminelles, qui ont été mobilisées pour faire face à cinquante militantes et militants et démonter les tentes.

Lire la suite

L’appel d’Evry du 27 octobre 2012

Depuis la place des Droits de l’Homme à Evry (91), les jeunes majeurs s’adressent à François Hollande.

Monsieur le Président de la République,

Nous lançons symboliquement cet appel de la place des Droits de l’Homme d’Évry, dans la ville de votre ministre de l’intérieur. Manuel Valls annonce une circulaire de régularisation qui va décider du destin de plusieurs milliers d’entre nous.

Nous sommes des citoyens, des adultes, des jeunes et des vieux, de ceux qui refusent de se taire quand se commet l’injustice.

Nous sommes d’anciens lycéens sans papiers, aujourd’hui français ou en situation régulière.

Lire la suite

Trop « éduquée » pour être victime de violences ?

Campagne Droit d’asile et droit au séjour pour toutes les femmes victimes de violences :

Officiellement, les femmes victimes de violences et de discriminations en tant que femmes peuvent demander l’asile dans les pays de l’Union Européenne… mais pour l’obtenir elles doivent affronter un véritable parcours du combattant. Prenons l’exemple d’une jeune femme qui a fuit un mariage forcé dans un pays d’Asie Centrale particulièrement connu pour les violences et les discriminations qu’y subissent les femmes. Au printemps 2012, alors qu’elle est auditionnée par l’OFPRA, on lui pose la question suivante à propos de son témoignage :

« Qu’il y a-t-il d’intrinsèquement choquant dans le fait que les femmes ne puissent pas sortir sans leur frère ou leur père, ne puissent pas choisir leur mari ? Si c’est ce que vous avez connu depuis toujours, si c’est ce qui constitue la règle dans votre pays, dans votre milieu, en quoi cela est-il choquant ? »

On trouve dans cette question tout le mépris raciste du « relativisme culturel », remettant en cause le caractère universel des droits humains : parce qu’elle vient d’un des pays où l’oppression patriarcale est la pire, pourquoi refuse-t-elle l’apartheid sexiste et un mariage forcé ?

Lire la suite

Des nouvelles de la lutte à Atalian

Début septembre, l’Union Locale CGT de Vaulx-Décines-Meyzieu et environs appelaient les travailleurs d’Atalian à s’organiser pour se faire respecter (voir le tract). Récemment un lecteur de notre blog « Solidarité Ouvrière » nous a envoyé plusieurs coupures de presse en PDF sur l’actualité de la lutte contre l’injustice face à la direction d’Atalian :