PSA : Comité de groupe européen du 24 octobre 2012

Infos CGT sur le Comité de groupe européen du 24 octobre 2012 de PSA :

Comité de groupe européen du 24 octobre 2012

1) Résultats trimestriels PSA

Sans surprise, les 3 derniers mois sont marqués par la poursuite de la baisse des ventes en Europe, et par le fait qu’il n’y ait plus de ventes en Iran.
D’où un chiffre d’affaire en baisse de 3,9 %.
Objectif de M. Varin pour 2013 : maintenir une part de marché de 13 % en Europe.

2) La caution magique de l’Etat pour la banque PSA

L’Etat se porte garant pour un emprunt de 7 milliards de PSA sur le marché obligataire.
Les banques ouvrent des lignes de crédit pour 11 milliards.

Pour la CGT cela pose 2 types de questions :

  •   Le rôle de prédateur des agences de notation qui orchestre la hausse des taux d’intérêts
  • Les « contreparties » demandées par le gouvernement ;

 

  • Comme l’Etat s’est porté « caution », il demande un représentant au conseil de surveillance de PSA pour contrôler l’utilisation de sa caution (auquel s’ajouterait un représentant des salariés). Cela risque de ressembler à de la figuration.
  • Le non-versement de dividendes, stock-options et rachat d’actions. C’est bien le moins. Pour la CGT la question posée n’est pas seulement de fermer ce robinet mais d’obtenir la restitution (au moins partielle) des 6 milliards distribués ces dernières années. (vous avez vu que la presse fait état de divergence au sein de la famille Peugeot entre Onc’Robert (PDG de la branche fi-nancière FFP) qui voudrait vendre l’activité auto à GM pour continuer de placer ces lingots ail-leurs (comme Seillières l’a fait avec la sidérurgie) et le cousin Thierry qui a peur de perdre la main sur PSA et qui reproche à Varin d’aller trop loin avec GM).

Pour le reste, c’est un jeu de rôle, Montebourg veut pouvoir afficher qu’il a fait baisser le nombre de suppressions d’emplois chez PSA, Varin fait semblant que le plan ne se négocie pas avec le gouvernement mais avec les syndicats et le CCE conformément à la loi. En fait les dis-cussions doivent se poursuivre dans les couloirs puisque PSA a encore besoin de fonds publics pour faire financer les mesures de formation et de reclassement, les mesures d’âge etc …

3) Evolution des productions et alliance PSA/GM

Varin insiste sur la sous-utilisation des usines en 2012.
Site : production 2012 / capacité installée
Sochaux : 317 000 pour capacité de 526 000
Vigo : 295 000 pour capacité de 585 000
Poissy : 253 000 pour capacité de 440 000
Mulhouse : 221 000 pour capacité de 452 000
Trnava : 212 000 pour capacité de 293 000
Rennes : 131 000 pour capacité de 243 000
Aulnay : 119 000 pour capacité de 240 000
Madrid : 75 000 pour capacité de 205 000
Mangualde : 44 000 pour capacité de 69 000

En réponse à nos questions, Varin reconnait que le calcul de « capacité » est théorique (sur 3 équipes) c’est à dire correspondant à un taux d’utilisation Harbour de 150 % !
La plupart des usines auront encore du chômage au cours des prochains mois. (on essaiera d’avoir des précisions au CCE du 25/10)

Les annonces :
La remplaçante de la C5 sera produite à Rennes en 2016 sur la plateforme BVH2’ (plateforme installée aussi à Sochaux et Vigo).
La boite de vitesses DCT prévue à Valenciennes serait abandonnée (décision sera prise dans les pro-chains jours)
Quatre projets sont confirmés avec GM
1) Segment C monospace et cross-over (succession 3008-5008 + modèles OPEL) : on peut penser que cela se fera sur la plateforme BVH2’ puisque par ailleurs la direction confirme que les remplacante 3008/5008 seront faites à Sochaux (voir ci-dessous)
2) Segment B : Monospace et Cross-over.
3) Segment B : Plate-forme basse émission de CO2
4) Segment D

La Direction refuse d’indiquer pour chaque projet (et notamment les 2,3 et 4) sur quelle plateforme ils seront réalisés, qui fera les études et où les voitures seront produites.
Elle déclare que les décisions ne sont pas prises et qu’elles le seront de mars à novembre 2013, pour des mises en production après 2016.

Activité potentielle 2016
 Mulhouse C4 – DS4 / 208 (filet faible) – 2008 (La direction dit que pour Mulhouse elle compte principalement sur le succès de 2008)
 Poissy : C3 – DS 3 / 208
 Rennes : Remplaçante C5, 508 (taux d’utilisation d’ici-là)
 Sochaux : Remplaçante 308 (T9) – Remplaçante 3008, Remplaçante 5008, DS5
 Madrid : E3 (2014) (environ 75000)
 Trnava : C3 Picasso et 208 (total environ 300 000)
 Vigo : nouvelle C4 picasso, Berlingo (total 500 000)
 SevelNord : Remplaçante Jumpy – Expert + Toyota (total 130 000). La Direction reconnait qu’il y a des discussions avec GM sur la fabrication d’utilitaires mais affirme qu’elle ne sait pas si ces discussions aboutiront ou pas.

4) Vente de GEFCO à RZD

RZD c’est la SNCF russe, propriété de la fédération de Russie (Poutine).
PSA vend 75 % de GEFCO pour 800 millions + 100 millions de dividendes exceptionnels.

La société GEFCO devient une SAS. La direction affirme qu’il n’y a pas de conséquences sur l’emploi et les statut social des salariés, sauf pour remise VVP.

Le CCE GEFCO a donné un avis favorable par 16 voix pour et 9 contre.

5) Modif comité de groupe européen

Le Comité de groupe européen sera recomposé debut 2013, suite à la sortie de GEFCO et à l’entrée de SEVELNORD dans le périmètre groupe PSA.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s