Archives quotidiennes : 24/10/2012

Ford Genk : un nouveau drame social

Communiqué de la FGTB, 24 octobre 2012 :

La FGTB a appris avec stupéfaction l’annonce de la fermeture programmée de Ford Genk. C’est à un nouveau drame social que nous assistons.

Rudy De Leeuw et Anne Demelenne assurent les 4.639 travailleurs de Ford Genk, ainsi que les quelque 5.000 autres travailleurs concernés, de leur plein soutien et de leur sympathie dans le drame humain et professionnel qu’ils sont en train de vivre.

Après que les pouvoirs publics aient financièrement contribué à la préservation de l’outil et que les travailleurs aient fait le maximum de concessions possibles pour sauver leur emploi (flexibilité accrue, coûts salariaux inférieurs à ceux de l’Allemagne, aides d’Etat), le constructeur automobile décide unilatéralement de fermer l’usine.

Lire la suite

Solidarité des travailleurs de Ford Lommel avec les ouvriers de Genk

La Libre Belgique, 24 octobre 2012 :

Les travailleurs de Ford Lommel arrêteront le travail jeudi pour une période de 24 heures en solidarité avec leurs collègues de Genk, a annoncé mercredi le délégué principal ACV (CSC) Eddie Martens, au nom du front commun. L’annonce a été faite par mégaphone, sur le site de Genk, après une réunion de concertation avec les syndicats. « Par solidarité, Ford Lommel sera paralysé jeudi durant 24 heures ».

À Lommel, Ford dispose de pistes d’essai ainsi qu’un centre de développement.

Ford annonce la fermeture de l’usine de Genk

Le Vif, 24 octobre 2012 :

Le constructeur automobile américain Ford a annoncé mercredi au cours d’un conseil d’entreprise extraordinaire son intention de fermer son usine de Genk, a-t-on appris de sources syndicales.

Selon les délégués syndicaux Rosina Paternini (CSC) et Herwig Jorissen (FGTB), Ford a annoncé son intention de fermer son usine de Genk en 2013.

Des voitures seront encore assemblées à Genk en 2013, jusqu’à la fin du cycle de production en cours. Il s’agit des modèles Mondeo, S-Max et Galaxy. La production sera ensuite délocalisée de Genk vers Valence (Espagne), a indiqué de son côté Pierre Vrancken, délégué FGTB.

Lire la suite

Manifestation des salariés de Technicolor à Rennes

France 3 Bretagne, 24 octobre 2012 :

Un groupe de salariés rennais de technicolor R&D ont manifesté ce mercredi matin en solidarité avec leurs collègues du site angevin. 350 emplois vont y être supprimés.

La liquidation judiciaire du site d’Angers c’est 350 emplois supprimés dans cette usine spécialisée dans la fabrication de décodeurs numériques. Un groupe de salariés rennais ont manifesté pour protester contre la fermeture du site.

Polémique

Angers ferme suite à la perte d’un contrat avec Orange. La ministre Flore Pellerin (déléguée aux PME de l’innovation et de l’économie numérique) accuse Technicolor d’avoir mis un terme à ce contrat mais la direction de l’entreprise dément et affirme que Orange se serait tourné vers Sagem, après avoir refusé d’accorder un délai supplémentaire à Technicolor pour répondre à une commande.

Lire la suite

Grève illimitée à l’hôpital de Tigzirt

Tamurt.info, 24 octobre 2012 :

Le personnel de l’hôpital de Tigzirt, 35 km au nord de Tizi Ouzou, a enclenché, comme attendu, un mouvement de grève illimitée depuis ce  mercredi matin, soit au lendemain de l’expiration du préavis de grève déposé il y a huit jours. Les grévistes réclament le versement des salaires des deux derniers mois ainsi que la prime annuelle, la PRC.

SNCF : Appel à la grève le 25 octobre

Tract de la Fédération CGT des cheminots :

Dans un contexte d’austérité étendu à l’ensemble de l’Europe, la situation économique et sociale en France se dégrade. Orchestrée par le patronat, la multiplication des plans sociaux plonge l’économie au bord de la récession tout en faisant pression sur les salariés par un odieux chantage à l’emploi et au salaire.

L’austérité, c’est moins de dépenses sociales, c’est moins de services publics.

Assez de cadeaux au MEDEF !

Le gouvernement doit prendre des mesures pour augmenter le pouvoir d’achat pour relancer la croissance et l’emploi.

A la SNCF, la direction ne modifie rien à sa stratégie. Les restructurations au sein des établissements se poursuivent les suppressions d’emplois à statut aussi, et la politique salariale est à nouveau sous le sceau de la rigueur.

Lire la suite

Marsillargues (34) : Grève à la maison de retraite La Roselière

Une partie du personnel de la maison de retraite La Roselière est en grève, aujourd’hui, pour protester contre de « mauvaises conditions de travail ».

Si les soins doivent être effectués, les salariés ont prévu de manifester et de diffuser des tracts pour faire part de leur malaise.

Dans un communiqué livré ce matin, le syndicat FO Marsillargues assure son soutien au personnel de La Roselière et sera à ses côtés cet après-midi.