PSA : Le 25 octobre On veut nous rouler !

Tract CGT PSA Aulnay, 17 octobre 2012 :

Le 25 octobre
On veut nous rouler !

Dans les briefings de lundi, la direction nous a encore raconté que 1500 travailleurs seront recasés en mutation (principalement à Poissy) et 1500 à l’extérieur.

Comment ? Là, elle ne dit toujours rien !

Et pendant ce temps, elle voudrait demander au CCE du 25 octobre un chèque en blanc au délégués centraux pour faire des mutations internes (temporaires), uniquement sur Aulnay et Rennes, dans le cadre du PSE, sans même qu’il y ait eu une discussion, sans négociation, sans un accord signé.

A la réunion qui s’est tenue hier après-midi à Poissy, tous les syndicats ont demandé à la direction de retirer le point sur les mutations de ce CCE et d’engager des négociations pour un accord sur Aulnay et sur Rennes. La direction a refusé, en disant qu’elle ne discutera qu’une fois le plan de licenciement validé par les syndicats ! ! Autant dire qu’on ne pourra plus négocier quoi que ce soit.

Un débrayage réussi

De nouveau près de 400 travailleurs (200 dans chaque équipe) de l’usine ont débrayé dans l’usine mardi 16 octobre.

Lorsque les ouvriers du Ferrage ont commencé à débrayer la direction a mis les chaînes du montage en « arrêt managé ». Mais cela n’a pas empêché les salariés de discuter de leurs revendications et ensuite de rejoindre les salariés du Ferrage devant les bureaux de la direction.

La première des revendications est que la direction cesse ses retraits illégaux sur les payes lorsque les salariés discutent pendant les arrêts de chaîne. La deuxième demande était qu’elle accorde aussi le paiement des Assemblées générales.

La direction, dans l’équipe du soir, a donc accepté que les RU ne déclarent pas le salarié en grève sans son avis et a accepté par la même occasion de payer une heure d’information syndicale une fois par semaine.

De plus, 2 heures seront payées dans l’équipe B et 3 heures dans l’équipe A, correspondant à cette rencontre avec la direction. Cet accord a été signé par la CGT, la CFDT, SUD et la CFTC qui étaient présents à cette délégation.

En revanche, la direction d’Aulnay ne s’est pas prononcée sur l’annulation du point n°4 (sur les mutations) de l’ordre du jour du CCE du 25 octobre.

Il faut donc que l’on poursuive notre mobilisation pour empêcher la direction de faire son mauvais coup. Aucun salarié ne serait gagnant dans l’affaire. Ceux d’entre nous qui seraient d’accord pour être mutés ne peuvent le faire dans ces conditions, c’est-à-dire sans aucune garantie, sans qu’aucun des problèmes qui sont liés à ces mutations ne soient réglés.

Discutons tous ensemble des moyens de bloquer la direction.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s