Archives quotidiennes : 19/10/2012

PSA : Le 25 octobre On veut nous rouler !

Tract CGT PSA Aulnay, 17 octobre 2012 :

Le 25 octobre
On veut nous rouler !

Dans les briefings de lundi, la direction nous a encore raconté que 1500 travailleurs seront recasés en mutation (principalement à Poissy) et 1500 à l’extérieur.

Comment ? Là, elle ne dit toujours rien !

Et pendant ce temps, elle voudrait demander au CCE du 25 octobre un chèque en blanc au délégués centraux pour faire des mutations internes (temporaires), uniquement sur Aulnay et Rennes, dans le cadre du PSE, sans même qu’il y ait eu une discussion, sans négociation, sans un accord signé.

A la réunion qui s’est tenue hier après-midi à Poissy, tous les syndicats ont demandé à la direction de retirer le point sur les mutations de ce CCE et d’engager des négociations pour un accord sur Aulnay et sur Rennes. La direction a refusé, en disant qu’elle ne discutera qu’une fois le plan de licenciement validé par les syndicats ! ! Autant dire qu’on ne pourra plus négocier quoi que ce soit.

Lire la suite

Publicités

CCE du 25 octobre : La direction de PSA veut passer en force une partie de son plan de licenciement !

Tract CGT du groupe PSA, 18 octobre 2012 :

CCE du 25 octobre :
La direction veut passer en force une partie de son plan de licenciement !

Lors de cette réunion du CCE extraordinaire, la direction compte demander aux élus du CCE par un vote majoritaire de l’autoriser à débloquer une partie de son PSE (plan de licenciement).

Rappel :

Lors du CCE du 25 juillet, TOUS LES SYNDICATS A L’UNANIMITÉ ont bloqué le plan Varin de 8 000 suppressions d’emplois, dont les PSE qui concernent les 1 400 licenciements à Rennes et la fermeture d’Aulnay (3 000 licenciements). Tous les syndicats ont demandé à Sécafi de réaliser une expertise.

– Fin novembre, Sécafi doit remettre ses conclusions. La direction demandera ensuite aux élus du CCE de se prononcer sur le plan de licenciement (PSE).

Lire la suite

L’entrée nord d’Arras bloquée par les salariés de Durisotti : circulation complètement obstruée

Les salariés de l’entreprise Durisotti, constructeur carrossier spécialisé dans la transformation de véhicules utilitaires, basée à Sallaumines et placée en redressement judiciaire (avec une menace pesant sur plus de cent emplois, sur les 330 que compte la société), manifestent leur colère ce matin à Arras, avant une audience au tribunal de commerce programmée à 9 heures.
Ils bloquent ainsi depuis environ une heure les principaux accès nord de la capitale atrébate, et notamment le rond-point de Tchécoslovaquie. La circulation, déjà compliquée à l’accoutumée, est complètement obstruée.

Espagne : l’école dans la rue

Le Télégramme, 19 octobre 2012 :

Classes surchargées, enfants privés d’aide pour leurs livres ou pour le déjeuner, hausse des frais universitaires… La cure d’austérité en Espagne provoque la colère des familles et des étudiants déjà étranglés par la crise et le chômage. Mercredi, puis hier, des milliers de manifestants ont défilé à Madrid et dans d’autres villes lors d’une grève des étudiants et lycéens. Les syndicats espagnols s’apprêtent à lancer, aujourd’hui, un appel à la grève générale pour le 14 novembre.

BASF: grève et activité à l’arrêt sur le site de Lyon

Nouvel Observateur, 18 octobre 2012 :

La production a été complètement à l’arrêt jeudi sur le site de BASF Beauty Care à Lyon alors qu’une centaine de salariés en grève se sont réunis devant les locaux pour protester contre 90 suppressions de postes envisagées par la direction.

« BASF s’en met plein les fouilles, les salariés mangeront des nouilles », pouvait-on lire sur une pancarte à côté d’un cimetière de croix blanches plantées par les salariés devant les bâtiments de l’entreprise pour symboliser la perte des 90 emplois.  » Nous avons été complètement assommés par cette annonce tellement puissante, c’est un site quasi entier qui disparaît « , a déclarée Emmanuel Vincent, délégué syndical CFTC, employé sur le site lyonnais depuis 19 ans.

Lire la suite