Archives quotidiennes : 14/10/2012

A Mantes, elles marchent contre les maris violents.

14.10.2012,  http://www.leparisien.fr/yvelines-78/-14-10-2012-2231425.php

Émotion hier après-midi à Mantes-la-Jolie :

Près de 200 personnes ont participé à une marche silencieuse pour s’élever contre les violences conjugales.

Dans tous les esprits : Halima, 24 ans, morte en juillet dernier sous les coups de son mari, dans la cité du Val-Fourré. « Nous voulons provoquer une prise de conscience dans l’opinion », appuie Elisabeth, organisatrice de la marche.

Publicités

L’inquiétude gagne Saft Poitiers.

Environ 150 salariés de l’usine Saft de Poitiers (ex-usine Leclanché) ont débrayé une heure hier matin à l’appel de l’intersyndicale, en solidarité avec leurs collègues de Nersac (Charente). La multinationale vient en effet d’annoncer son intention de mettre en vente ce site, ce qui laisse planer bien des inquiétudes sur l’avenir des emplois.

Les banderoles étaient de sortie hier à Poitiers, à l'appel de l'intersyndicale. Les syndicats CGT, CFDT et CFE-CGC, sont représentés sur le site poitevin.

Les banderoles étaient de sortie hier à Poitiers, à l’appel de l’intersyndicale. Les syndicats CGT, CFDT et CFE-CGC, sont représentés sur le site poitevin.

Cette inquiétude gagne également les autres sites de Saft France (Poitiers et Bordeaux), même si, officiellement, leur activité n’est pas menacée. Les salariés disent assister ces derniers mois à un « transfert massif de technologie vers Jacksonville », aux États-Unis, pays où la multinationale a son siège. La recherche et le développement seraient eux aussi progressivement transférés aux USA et en Inde, au détriment de l’Europe.
Les salariés poitevins citaient hier l’exemple des batteries du nouveau chariot élévateur Fenwick qui est assemblé à Cenon-sur-Vienne, près de Châtellerault. Ces batteries sont fabriquées à Jacksonville puis montées en république tchèque avant d’être acheminées dans la Vienne. Selon les salariés, ces opérations pourraient tout aussi bien être effectuées à Nersac et à Poitiers, si la politique de l’entreprise, disent les syndicats n’était pas « le profit pour le profit. »

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Economie-social/n/Contenus/Articles/2012/10/13/L-inquietude-gagne-Saft-Poitiers

Guinée-Bissau : les enseignants en grève depuis la rentrée scolaire

AfriScoop, 14 octobre 2012 :

Depuis l’ouverture officielle des classes le 17 septembre dernier, les cours n’ont pas encore débuté tant dans le primaire que dans le secondaire en Guinée-Bissau du fait d’une grève des enseignants, a déploré samedi le ministre bissau-guinéen de l’Education Vicente Pungura.

Luis Nancassa, président de SINAPROF (Syndicat des enseignants), a déclaré á la presse que « les cours ne reprendront que lorsque les autorités de transition auront accepté leurs doléances ».

Selon lui, les enseignants exigent le paiement d’arriérés de salaires aussi bien aux vacataires qu’aux nouvelles recrues.

Lire la suite

À Athènes, des motards bénévoles pour protéger les immigrés

France 24, 9 octobre 2012 :

Depuis quelques mois, tandis que la Grèce continue de s’enfoncer dans la crise, les attaques racistes contre les immigrés s’intensifient. Non satisfaits des moyens mis en place par la police pour lutter contre ces violences, des habitants d’Athènes ont décidé de patrouiller eux-mêmes dans un quartier où des brutes xénophobes ont pris l’habitude de passer à tabac des immigrés et de saccager leurs commerces.

Ces « antifascistes », comme ils se baptisent eux-mêmes, sont mobilisés contre Aube Dorée et ses sympathisants. Ce parti d’extrême droite, autrefois en marge de l’échiquier politique grec, a vu sa cote de popularité bondir depuis sa percée lors des dernières élections législatives où il a obtenu 21 sièges (sur 300) au Parlement. Aube Dorée fait des immigrés le principal problème du pays. Et les militants de ce parti passent à l’acte. Le mois dernier, l’un de ses leaders a fait irruption avec un groupe d’hommes sur un marché et demandé à voir les permis de travail des vendeurs qui avaient un faciès d’étranger. Ils en ont profité pour mettre à sac quelques stands. Les commerçants ont rapporté que la police était restée là sans bouger le petit doigt.

Après plusieurs incidents de ce type, le gouvernement a décidé d’arrêter la protection policière dont bénéficient les députés d’Aube Dorée depuis leur entrée au Parlement. De nombreux groupes de défense des droits de l’Homme reprochent toutefois à la police de faire preuve de trop de laxisme à l’endroit d’Aube Dorée et même de décourager les personnes victimes de violence de porter plainte. Pire encore, une vidéo amateur réalisée en début d’année montre des policiers prendre part à des violences contre des immigrés.

Lire la suite

Manifestations à travers le Pakistan après la tentative de meurtre de Malala Yousufzai

Images de manifestations à travers le Pakistan suite à la tentative de meurtre par des talibans de la jeune Malala Yousufzai, l’adolescente pakistanaise attaquée par des talibans.

Islamabad, 10 octobre 2012 :

Lire la suite

Message de travailleurs iraniens aux ouvriers de PSA

Travailleurs de PSA ! Camarades !

Le Comité de Solidarité Ouvrière Internationale – Iran soutient fermement votre lutte contre les licenciements massifs et votre revendication de sécurité de l’emploi. Nous, les travailleurs du monde entier, sommes la source de toute production et de toute fabrication, et nous avons le droit absolu de travailler sans crainte de perdre notre emploi selon les aléas de l’économie.

Une de vos revendications est « l’interdiction des licenciements ». Nous avons depuis des années défendu cette revendication comme étant une condition essentielle pour garantir l’emploi, et nous pensons que si nous sommes unis nous pouvons imposer cette revendication aux patrons et à tous les capitalistes.

Comme vous le savez probablement, les conditions de travail en Iran sont bien pires qu’en France et que dans de nombreux pays du monde. La République Islamique d’Iran est un des pires Etats capitalistes du globe. Nous les travailleurs devons nous battre quotidiennement y compris pour le paiement des salaires qui ne sont parfois pas payés depuis plus d’un an. Nous sommes très heureux que dans notre lutte contre les patrons et leur régime islamique, nous ayons pu compter sur le soutien international des travailleurs et en particulier celui de camarades français.

Lire la suite

Pôle-Emploi condamné pour le « non-suivi » d’un chômeur

Article publié dans « Communisme-Ouvrier n°25« , bulletin de l‘Initiative Communiste-Ouvrière :

Inscrit à Pôle emploi depuis février 2009, ce demandeur d’emploi n’aurait « bénéficié que de trois rendez-vous en agence, en dépit de ses demandes réitérées », et reçu aucune offre d’emploi, selon son avocat. C’est la première fois que Pôle emploi est visé par une telle action, engagée dans le cadre d’un référé liberté, une procédure d’urgence réservée aux violations des libertés fondamentales, qui s’est soldée par une condamnation du PoleEmploi.

« C’est un cas important, une forme de jurisprudence, de précédent, qui permettra à tous les chômeurs que soit mis fin à cette violation d’une liberté fondamentale », a estimé l’avocat du plaignant. Néanmoins, sans mettre en cause l’importance d’une telle décision, il est utile de rappeler que les employé(e)s de Pôle-Emploi ont eu une aide plus que minime (1000 nouveaux agents au niveau national en contrats précaires) dans une période durant laquelle le chômage explose (plus de 3.011.000 de demandeurs d’emploi en août 2012). Sans oublier leurs conditions de travail largement dégradées depuis la fusion ASSEDIC, et des entreprises qui au lieu d’embaucher, licencient à tour de bras. Dans cette période difficile persistante, même celles et ceux qui ont encore cette chance d’avoir un emploi sont sous menace permanente d’un éventuel licenciement, touchent des salaires qui ne leur permettent pas d’avoir une vie décente, n’arrivent plus à joindre les deux bouts et se trouvent dans une situation personnelle et financière de plus en plus difficile.

Lire la suite