Retraités : des manifestations partout en France pour plus de pouvoir d’achat

Atlantico, 12 octobre 2012 :

A Paris, Bordeaux, Lyon… les retraités se sont mobilisés jeudi. Ils réclament davantage d’aides et ne veulent pas être taxés.

« Hollande, t’es foutu, les p’tits vieux sont dans la rue ». Les slogans pleuvaient dans les manifestations de retraités jeudi. Déterminés mais avec « le sourire », de nombreuses personnes à la retraite battaient le pavé dans plusieurs villes de France. 4.000 retraités ont été dénombrés dans les rues de Paris à l’appel des syndicats. Le but de ce rassemblement : affirmer haut et fort qu’ils ne sont pas des « privilégiés ».

« Les retraités ne sont pas des privilégiés, ce sont les financiers qu’il faut taxer », scandaient les manifestants, allusion à la contribution prévue par le gouvernement de 0,15% sur les pensions des retraités soumis à la CSG (70% d’entre eux) pour résorber le déficit du Fonds solidarité vieillesse (FSV) en 2013 puis de 0,3% à partir de 2014 pour financer la prise en charge de la dépendance.

Le slogan était plus imagé à Lyon: « On ne sera pas les dindons de la farce au pigeon », scandaient les manifestants, allusion au mécontentement de patrons qui, face à une plus forte pression fiscale, affirment ne pas vouloir être des « pigeons ». Interrogé sur la contribution de 0,15% sur les retraités, Bernard Thibault, présent dans le cortège parisien, a estimé que « les retraités ont du mal à admettre qu’on puisse envisager un prélèvement supplémentaire alors que nous sommes là pour signaler ce que sont réellement le niveau de ressources des retraités ». « Il y a des centaines de milliers de retraités qui ne peuvent pas joindre les deux bouts tout en ayant travaillé toute une carrière professionnelle », a-t-il ajouté.

Le message est plus direct chez Françoise, 80 ans, retraitée de la RATP, habitant le Val-de-Marne. « C’est l’assommoir sur les retraités (…) », a-t-elle estimé, rappelant que le gouvernement précédent avait déjà « supprimé la demi-part de veuvage » et appelant le gouvernement à « revoir » sa copie. A Bordeaux, Raymond, 77 ans, retraité de la SNCF, ne se plaint pas de sa pension (1.400 euros) mais dit venir manifester pour « maintenir les acquis ».

Paris mis à part, les plus gros défilés ont été enregistrés à Lyon (850 manifestants selon la police), Perpignan (450), à Lorient (300), Quimper (200) et Saint-Brieuc (200) ou encore au Mans (300). A Marseille il n’y a eu que 250 manifestants (300 selon les organisateurs) et pas de manifestation à Toulouse.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s